Vous êtes ici › Les groupes / artistesNHarald Nies › Dual Systems

Harald Nies › Dual Systems

  • 2007 • SynGate CD-R 2120 • 1 CD

8 titres - 66:09 min

  • 1 Spacejuggler 7:12
  • 2 Dual Systems 6:00
  • 3 Lights in third Eyes 6:42
  • 4 Orange Temple 13:20
  • 5 Magma Chakra 11:52
  • 6 Weightless Suite 5:49
  • 7 Organic Section 7:46
  • 8 Starrain 7:26

line up

Harald Nies : Keyboards, synthétiseurs, é-guitare, percussions & FX

remarques

Pour plus d’info et entendre des échantillons sonores d’Harald Nies, visitez son site web au : www.rockatspace.de

chronique

Un peu dans le même esprit que Magnetic Deflection, Spacejuggler ouvre avec une approche plus rock symphonique. La basse est coulante et ondulante, sur un synthé mellotronné au rythme soutenu par de bonnes percussions. Guitare et synthé s’accordent sur des fuites et entrelacements d’une complicité harmonieuse. Une entrée solide qui dépeint une approche plus directe, sur des rythmes et mélodies qui accrocheront tout au long de ce 4ième opus d’Harald Nies.
Dual System est un beau titre qui fait couler le spleen dans nos veines. Une belle intro au tourbillon léger, sur une basse coulante. Le ton devient plus aéré, jouant entre les rythmes aux harmonies mélodieuses et une mélancolie retenu, sur un beau synthé rêveur. La guitare est lourde et amplifie cette atmosphère de nostalgie. Les cymbales désordonnées ouvrent Lights in third Eyes sur une basse sensuelle et audacieuse, qu’un superbe synthé mellotronné appui d’une tendresse solitaire. Une belle pièce qui bouge avec une sensualité éclectique, sans rythme soutenu, langoureusement avec une captivante ascension.
Orange Temple est plus près d’un Berlin School traditionnel avec ses effets bouclés incertains qui s’accouplent sur un tempo minimalisme, aux oscillations à peine perceptibles. Le synthé émet de fines viroles continuelles qui galopent sur des percussions franches, alors que des torsades mélodieuses serpentent un univers sonore riche qui étale ses couches mellotronnées, forgeant une profondeur cosmique saisissante.
Magma Chakra est le seul titre planant de Dual Systems. Un titre aux atmosphères et ondulations lourdes qui remuent les sombres oscillations de Chronos, de Michael Stearns. Vers la 7ième minute, les atmosphères se trémoussent pour conclurent un tempo doux et souple, guidé par un beau synthé aux sifflements mélodieux, comme pour réveiller nos émotions transis. Magma Chakra gagne à chaque écoute.
Plus volatile que Dual System, Weightless Suite coule d’une même nostalgie. Et le piano qui enfonce nos songes, avec une douceur romanesque, visite un peu l’univers rosé de Suzanne Cianni. Plus percutante, la grosse orgue d’Organic Section nous transporte dans un monde sombre où les souffles d’une douceur infantiles bercent nos sens. Un peu comme sur les premiers Vangelis, le ton est doux, avant de s’échapper par la route de percussions insistantes qui ouvrent un rythme cavalant sur des oscillations et bourdonnements soutenus. Un titre plein de paradoxes artistique, qui navigue en eaux troubles mais harmonieuses, doté d’un superbe solo de synthé très accrocheur. C’est sous une ondée de carillons que Starrain oscille avec tendresse. Un titre en deux mouvements, qui se reforme sur un tempo suave avec une belle guitare sinueuse aux solos intenses et poignants.
Si Magnetic Deflection vous a plu, Dual Systems vous plaira à coup sur. Harald Nies continu le travail amorcé sur son 3ième opus, mais avec plus d’audace. Son évolution est nette (Orange Temple, Magma Chakra et Organic Section), témoignant d’une maturité croissante et d’un goût pour développer une musique plus complexe, mais toujours en privilégiant une accessibilité, une ouverture pour un public encore tiède. Un bon album, avec de belles trouvailles.

note       Publiée le vendredi 21 septembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dual Systems".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dual Systems".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dual Systems".