Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesQQueens of the Stone Age › Era Vulgaris

Queens of the Stone Age › Era Vulgaris

cd • 12 titres

  • 1Turnin' On the Screw
  • 2Sick, Sick, Sick
  • 3I'm Designer
  • 4Into the Hollow
  • 5Misfit Love
  • 6Battery Acid
  • 7Make It Wit Chu
  • 83's & 7's
  • 9Suture Up Your Future
  • 10River in the Road
  • 11Run, Pig, Run
  • 12The Fun Machine Took a S**! & Died

enregistrement

Enregistré au Cherokee Studios

line up

Josh Homme (guitare, chant), Troy Van Leeuwen (basse), Joey Castillo (batterie)

Musiciens additionnels : Alain Johannes, Mark Lanegan, Julian Casablancas, Chris Goss, Serrina Sims, Brody Halle, Liam Lynch

remarques

chronique

Styles
pop
rock
Styles personnels
noisy pop

Bon, faut bien que quelqu'un se lance... Voilà, je m'y colle, le nouveau Queens Of The Stone Age... Déjà, je vous préviens, je ne suis pas le fan de la première heure, j'ai pris le train en marche, cependant, je tiens tout de même à signaler que depuis, j'ai rattrapé mon retard et il est clair que les précédents albums de nos reines préférées (hum...) étaient franchement bons, voire excellents. "R" n'est d'ailleurs pas loin du chef d'oeuvre et les suivants valent aussi leur pesant de cacahuètes. Là, en 2007, quid de cet "Era vulgaris" si ce n'est sa pochette totalement loufoque (ainsi que son livret) ? Ben on peut dire que le contenu est à l'image du contenant. Pour moi, le constat est amer, l'album est loupé. Les américains ont leur style, leur son, leur fan-base et leur notoriété n'a cessé de s'accroître (je fais partie de ces retardataires comme je vous le disais en introduction). Là, on ne peut pas vraiment dire qu'ils aient pris beaucoup de risques. Les morceaux sont un peu trop répétitifs à mon goût et ils saoulent rapidement. Les compos ne sont pas du tout inspirées (à part 2-3 titres par-ci par-là). Leur style évolue vers du rock/pop de plus en plus alternatif et limite noisy par moments avec même quelques guitares m'ayant fait penser à du Robert Fripp période années 80, saccadées et agressives ("I'm designer") mais sans le génie de l'anglais, et des compos qui n'oublient pas un bon refrain mélodique facile à retenir. Alors bon, ça reste écoutable, mais un bon ton en-dessous de ce à quoi ils nous avaient habitués par le passé, comme s'ils voulaient ratisser plus large et se trouver plus de fans de "pop bobo", d'où un succès qui s'annonce déjà présent. Alors bon, à la fin, je m'emmerde et je me dis que Queens Of The Stone Age a perdu sur cet album sa personnalité, qu'il est devenu un groupe de pop comme les autres, sans génie, alors que chacun de leurs précédents albums avait gardé une bonne dose d'inventivité (il est vrai que ça allait en se "dégradant" tout en restant bon - "Lullabies to paralyze" me plait beaucoup). Là, c'est un peu fade (doux euphémisme). Je m'en vais réécouter "R" ! Premier faux-pas.

note       Publiée le mercredi 19 septembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Era Vulgaris".

notes

Note moyenne        33 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Era Vulgaris".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Era Vulgaris".

Raven › aujourd'hui - 03:30  message privé !
avatar

C'pas faux !

Note donnée au disque :       
Rastignac › jeudi 9 juillet 2020 - 22:38  message privé !
avatar

je trouve que c'est leur album boite de nuit pour emballer des minch. Mais peut-être que tout ça, c'est relatif.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 6 juillet 2020 - 00:44  message privé !
avatar

Oui c'est ça, un côté sale (et obsessif), sans parler des solos si c'en est, tout tarabiscotés-vénéneux, pas du Today is the Day non plus mais voilà, ça grince, c'est corrodé. Un effet un peu Big Black pop en fait par moments.

Note donnée au disque :       
No background › dimanche 5 juillet 2020 - 23:18  message privé !

Vulgaire dans le sens grossier, comme si ça avait été enregistré direct sur l'ampli ou que le son a été super compressé. J'y connais rien dans le domaine donc j'ai du mal à m'exprimer. Disons que je trouve que ça sonne agressif aux oreilles un peu gratuitement, genre on a fait exprès de salir le son pour coller à cette époque vulgaire (peut-être que ça rejoint ce que dit Nicko sur le fait de vouloir élargir le public), mais au final ça fait un son tranchant, inhospitalier oui, donc a priori rebutant pour le public bobo. Bref y a un truc que j'ai pas saisi dans cet album.

Note donnée au disque :       
Raven › dimanche 5 juillet 2020 - 13:24  message privé !
avatar

Assez "mad maxien" comme son, vulgaire ou pas ça fait souvent ferraille et pièces de récup' motorisées en plein rush. Rien qu'en pensant au titre le plus monomaniaque rectiligne du skeud "Sick Sick Sick", ce son colle très bien au mot "stoner" en fait, plus que tous les trucs qui sont du Sabbath sous cannabis.

Note donnée au disque :