Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesII Love You But I've Chosen Darkness › Fear is on our side

I Love You But I've Chosen Darkness › Fear is on our side

cd | 11 titres

  • 1 The ghost
  • 2 According to plan
  • 3 Lights
  • 4 The owl
  • 5 Today
  • 6 We choose faces
  • 7 Last ride together
  • 8 At last is all
  • 9 Long walk
  • 10 Fear is on our side
  • 11 If it was me

enregistrement

MOb House, Austin, Texas, USA, juillet-octobre 2005

line up

Christian Goyer, Edward Robert, Ernest Salaz, Timothy White, Daniel Del Favero

remarques

Une 12ème plage bonus se trouve en fin d'album

chronique

Styles
cold wave
pop
Styles personnels
cold wave nocturne/ ambient pop triste

Ce n'est pas parce qu'un groupe se dit influencé par la cold wave des 80's qu'il doit forcément être classé comme clône de ses contemporains inspirés par de semblables philosophies musicales; chacun a aussi sa propre démarche à faire valoir. Ainsi les Texans de I love you but I've chosen darkness ont-ils souvent été assimilés à Interpol, raccourci réducteur selon moi. Certes, ils se réclament des mêmes formations, The Cure, Joy Division, The Smiths, mais là s'arrêtent les smilitudes. Là où les New-Yorkais optent pour une approche plus directe et flamboyante, I love you but I've chosen darkness se concentrent davantage sur les atmosphères. 'Fear is on our side' est un disque merveilleusement nocturne dans ses climats, loin d'être accessible en une écoute tant ses structures sont travaillées. Les trois premières pistes peuvent d'ailleurs s'avérer trompeuses de par leur accroche directe et pêchues. Ce sont en effet deux instrumentaux atmosphériques dans la plus pure lignée 4AD qui suivent ('The owl', 'Today') avant que 'We choose faces' ne s'en vienne greffer un rythme sur ce lit de guitares auréolées de nuit qui s'écoulent en vapeur ténébreuse. Lentement les cordes s'accélèrent, l'ambiance monte lentement sans jamais réellement exploser...le groupe ne cède jamais à la facilité, ses structures sont progressives, comportent de larges plages instrumentales. Les musiciens ont produit une musique spacieuse, emplie d'instants propices à la réflexion, avec de temps à autre des attaques plus marquées. L'alternance de moments atmosphériques et de chansons directes ('At last is all' plus dans une ligne Joy Divions, Cure, sans jamais sombrer dans le plagiat) permet d'éviter l'ennui. D'ailleurs, l'obscurité n'est-elle pas l'ensemble de tous ces différents instants, tranquilles, parfois passionnés, à l'image de nos pensées ? Mélancolique, belle, la musique de I love you but I've chosen darkness séduit de par ses lignes presque hypnotiques; rarement une formation aura choisi un nom aussi en adéquation avec ses morceaux.

note       Publiée le lundi 17 septembre 2007

partagez 'Fear is on our side' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fear is on our side"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fear is on our side".

ajoutez une note sur : "Fear is on our side"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fear is on our side".

ajoutez un commentaire sur : "Fear is on our side"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fear is on our side".

born to gulo › lundi 29 septembre 2008 - 14:55  message privé !

alors je m'attendais certes à un truc bien poseur, mais au moins velouté et élégant dans le larmoiement ... wow, quelle soupe à l'eau, mes enfants, c'est énorme ; au moins dans U2, y a des couleurs

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › lundi 10 mars 2008 - 19:08  message privé !
Un album incroyable qui transforme Interpol en vaste blague pour nostalgique ou pour fashion victim musicale. Un disque d'une sobriété et d'une classe renversante. Et cette basse seche et bien en avant donne un sacré feelling à l'affaire. Un de mes coups de coeurs 2006.
Note donnée au disque :       
Emperor Gestahl › mardi 18 septembre 2007 - 21:10  message privé !
woah ca fait déjà tout ce temps qu'il est sorti ce disque... j'ai l'impression que c'était hier... Il est franchement chouette par ailleurs... pas de coup d'éclat, mais tous les morceaux ont leur petit truc attachant qui fait qu'on peut écouter tout l'album sans problème, et plusieurs fois d'affilée, avec ça...
empreznor › lundi 17 septembre 2007 - 18:39  message privé !
la grand mere emocoreuse ça fait rever. EDIT: c moi ou je suis totalement HS? De la cold-wave style interpol avec la cravate noire? Je retourne ecouter Taxi Girl.
MorbidOM › lundi 17 septembre 2007 - 18:04  message privé !
Un membre du groupe a dit dans "Tracks" que leur nom était la dernière phrase qu'avait prononcée sa grand mère avant de mourrir. Si c'est pas de la prédispositon génétique.