Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTaxi Girl › Suite et fin ?

Taxi Girl › Suite et fin ?

cd | 15 titres

  • 1 Quelqu'un comme toi
  • 2 De l'autre côté
  • 3 Cette fille est une erreur
  • 4 Plus je sais plus j'oublie
  • 5 Monna
  • 6 Cherchez le garçon (version GB)
  • 7 Devant le miroir
  • 8 Like a rolling stone
  • 9 Des nouveaux rêves
  • 10 Elégie
  • 11 John Doe 85 (version GB)
  • 12 The Damned
  • 13 Thirteen section
  • 14 N'importe quel soir
  • 15 Mannekin

line up

Mirwais Ahmadzaï (guitare), Daniel Darc (chant, basse), Laurent Sinclair (clavier, synthé)

chronique

Il y a des groupes comme ça, qui semblent devoir incarner le fait que le rock'n'roll est un dieu exigeant qui fait payer cher le statut de formation culte...Cultes, Taxi Girl le sont pour un premier mini très correct et surtout un album magnifique, 'Seppuku', trop audacieux pour le public français de l'époque. Que faire de cette pop trop glauque ? De cette cold wave trop pop ? Du coup, au lieu d'être reconnu comme les Stranglers de l'Hexagone, le groupe va plonger...Il faut dire que le destin vient frapper en emportant le batteur qui meurt d'une overdose; commercialement ensuite, les ventes sont mauvaises. Le pire reste pourtant à venir et de la part des musiciens eux-mêmes. Eux qui s'étaient montrés audacieux vont glisser vers des orchestrations pop plus classiques, plus fades...drame pour une personnalité aussi auto-destructrice que Daniel Darc, véritable punk dans l'âme, qui se consumera de manière toujours plus violente au fur et à mesure que la musique s'enfoncera dans la médiocrité...Après le brillant 'Seppuku', c'est le mini 'Quelqu'un comme toi', avec la chanson éponyme que j'aime personnellement beaucoup. Désinvolte et facile en apparence, elle dissimule un franc désenchantement dans les paroles, une forme de résignation face à l'incompréhension dissimulée dans une mélodie pop plus épurée que de coutume (le jeu de clavier plus léger mais efficace, les orchestrations un peu folk...). Dans le même état d'esprit mais sur un thème plus intime, 'Cette fille est une erreur', moins bon mais mariant aussi approche pop et sonorités plus fraîches. Le reste par contre est assez catastrophique, on navigue entre Etienne Daho et Indochine, c'est insipide, assez grotesque, de la pop de supermarché...D'ailleurs, en cette année 83 sort 'Suite et fin ?' dont l'intitulé en dit long sur l'état d'esprit qui règne autour du combo. Cette galette compile le mini 'Quelqu'un comme toi' ainsi que des faces B dont certaines sont nettement plus intéressantes. Ainsi 'Devant le miroir' qui renoue avec les climats froids de 'Seppuku' ou une reprise surprenante de 'Like a rolling stone' plus rock mais additionnée de clavier...Hélas, le reste consiste surtout en versions anglaises d'anciens morceaux et l'ennuyeux 'Des nouveaux rêves' ou 'Elégie' sonnent bien fatigués et peu convaincants. C'est donc un Taxi Girl réduit à l'état de trio, qui n'est plus que l'ombre de lui-même, qui s'accroche sur ce disque et en cette année 1983...pour combien de temps encore ? La réponse viendra avec le départ de Laurent Sinclair.

note       Publiée le lundi 17 septembre 2007

partagez 'Suite et fin ?' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Suite et fin ?"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Suite et fin ?".

ajoutez une note sur : "Suite et fin ?"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Suite et fin ?".

ajoutez un commentaire sur : "Suite et fin ?"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Suite et fin ?".

mangetout › jeudi 18 juin 2009 - 18:35  message privé !

Je viens de voir que "Devant le miroir" était un morceau de Laurent Sinclair, sorti en 1986 sous son propre nom après avoir quitté Taxi Girl, produit par le bassiste des Stranglers Jean-Jacques Burnel (il y tient la basse et triture un pauvre Moog aussi), quelle est la version de cette compilation de... Taxi Girl, sortie en 1983 ?

MightyJayM › mardi 18 septembre 2007 - 08:03  message privé !
Cette compilation offre peu de nouveau titres à se mettre sous la dent (entre les versions anglaises et les remix dispensables de la fin), mais se révèle à mon humble avis d'un niveau plus que correct. J'aime beaucoup "Elégie", "Devant le miroir", "De l'autre côté"... on reste quand même dans des climats nettement plus "clean" que Seppuku mais ça se laisse écouter avec plaisir.
Note donnée au disque :