Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHaus Arafna › Blut / Trilogie des Blutes

Haus Arafna › Blut / Trilogie des Blutes

cd • 13 titres • 49:27 min

  • 1Geburt01:49
  • 2Blot out your soul04:00
  • 3Blood03:19
  • 4The hell of a world next door03:30
  • 5And justice for all05:13
  • 6Natural order03:30
  • 7He colored me blind04:46
  • 8Maruta03:35
  • 9Selection03:48
  • 10Satan organophosphor shock04:51
  • 11Swastika kommando04:38
  • 12Oradour sur Glane03:02
  • 13They never more open their eyes03:26

informations

Enregistré par Haus Arafna, Allemagne, 1994-1995

"En souvenirs des victimes, des bourreaux, de la preuve". L'album est divisé en trois parties : "Life" (1-4), "Selection" (5-9), "Death" (10-13). Réédité et remasterisé en 2006 avec trois titres bonus (Nachblutung ep)+livret 24 pages. Remasterisé en vinyle rouge en 2018, 641 ex. gatefold.

line up

Mr Arafna (voix, manipulations), Mrs Arafna (manipulations)

chronique

  • indispensable !

En abordant d'emblée le thème de la Shoah et des atrocités nazies au travers de cet hommage saisissant qu'est "Blut", le couple Haus Arafna n'a pas choisi la facilité thématique ni même musicale. Rien de ce que vous avez pu écouter dans le genre, rien de ce que vous pouvez avoir compris de l'évolution musicale conjointe des scènes "metal", "industrielles", "électro" (et tout ce qui pourrait être de prêt ou de loin lié à la scène dite "dark") ne saurait vous préparer à l'expérience Haus Arafna. Véritable ovni dans le paysage indus souvent opaque et rebutant pour la majorité, les Allemands incarnent avant tout un renouveau puissant en matière d'hybridation : noise abrasive et chant agressif (SPK, NON, Whitehouse etc.), beat minimaliste et cold (Suicide, Fad Gadget etc.), atmosphères ambient dérangeantes ("They never more open their eyes"). Mais au creux de tout cela se loge une véritable douleur, celle qui habite le sujet initial et les interprètes. "Blut" est un cri déchirant, une pulsion de catharsis à assouvir, une volonté de tout extraire du néant au moyen d'un environnement chaotique mais cohérent et illuminé. Mystique à sa manière, Haus Arafna c'est aussi l'illustration d'une beauté loin d'être esthétisante et vide, mais celle qui se cache même dans la plus répulsive des laideurs. Extrême mais jamais inintelligible, la musique de "Blut" oscille savamment entre l'impact massif et irréversible et les ambiances rampantes démentielles ("Oradour sur Glane"). Un traumatisme sonore magnifique qui sera pourtant sublimé sur l'incroyable "Butterfly" en 2003.

note       Publiée le vendredi 14 septembre 2007

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Blut / Trilogie des Blutes" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Blut / Trilogie des Blutes".

    notes

    Note moyenne        20 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Blut / Trilogie des Blutes".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Blut / Trilogie des Blutes".

    CeluiDuDehors Envoyez un message privé àCeluiDuDehors

    Ce disque b(l)ute Ha! Non sans rire je trouve le power electronics tres chiant en general mais cet album est varie, le son est vraiment enorme et precis. Un point negatif tout de meme, le beat enervant de "He colored me blind", mais sinon c'est baffe a chaque etage!

    Note donnée au disque :       
    novy_9 Envoyez un message privé ànovy_9

    hey je te l'avais dit :)

    Note donnée au disque :       
    Rodrigayz Envoyez un message privé àRodrigayz

    pour mes premiers pas dans ce genre musical, j'ai déjà l'impression d'être tombé sur l'album ultime. Mazette, quel son harsh!

    Note donnée au disque :       
    novy_9 Envoyez un message privé ànovy_9

    Je me suis enfilé une petite interview dans Omega (vieux fanzine pour ceux qui ont connu) pour la sortie de ce cd hier soir, instructive sur l'histoire De Haus Arafna et la signification du nom que j'ignorai !

    Note donnée au disque :       
    Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
    avatar

    Quelqu'un d'autre a-t-il remarqué que 'Selection' reprend les paroles de 'Everybody Knows' de Leonard Cohen, avec quelques ajouts des plus douteux ("You're one of the selected"...) 0_o

    Note donnée au disque :