Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPlay Dead › The first flower

Play Dead › The first flower

cd • 16 titres

  • 1Time
  • 2The tenant
  • 3Propaganda
  • 4Sin of sins
  • 5In silence
  • 6Don't leave without me
  • 7Shine
  • 8Gaze
  • 9Promise
  • 10Propaganda (mix)
  • 11Propaganda (1984 mix)
  • 12Sin of sins (1984 mix)
  • 13Poison takes a hold
  • 14Introduction
  • 15T.V. eye
  • 16Final epitaph

enregistrement

Morceaux 1-12: Nagasaki Studios entre 1982 et 1983. Morceaux 13-16: Hallmark studios entre 1980 et 1981.

line up

Rob Hickson (chant), Steve Green (guitare), Pete Waddleton (basse), Mark 'Wiff' Smith (batterie)

remarques

Les morceaux 1 à 6 sont sortis en 1983 comme un mini baptisé 'The first flower', les bonus sont issus de faces B et de chansons tirées de maxis.

chronique

A l'instar de bien des formations de la première vague gothique, les débuts de la discographie de Play Dead se résument surtout à une poignée de maxis. Leur premier véritable 'album' (et encore, il s'agit d'un mini) nous est ici présenté dans une édition cd groupant les six morceaux de base enrichis de dix chansons supplémentaires extraites des divers maxis. J'ai personnellement toujours apprécié Play Dead pour la passion obscure que l'on trouve dans leur composition, un sentiment entre rage, désespoir et une forme d'enthousiasme quasi lyrique. Si 'Time' démarre le disque de manière relativement 'tranquille' (malgré une batterie roulante et des guitares torturées), peut-être à cause des arrangements épurés et du chant plus ou moins contenu, en revanche, avec 'Tenant', on gravit un échelon dans la noirceur...Guitares lourdes et glauques, rythmique puissante, vocaux passionnés et profonds, dans une lignée qui peut évoquer de vagues échos de Theatre of hate...et ça n'arrête plus, 'Propaganda', 'Sin of sins' oeuvrent dans la même lignée...'In silence' opte pour une rythmique un brin plus rituelle avec des attaques de guitare hâchées et une basse cold wave qui me font parfois songer à certaines chansons des débuts de Mission mais en plus brut. Cet aspect rituel est maintenu sur 'Don't leave without me' comme support d'une démarche plus expérimentale avec un chant étiré en bribes torturées épaulé par des gémissements de guitare. Les morceaux bonus qui suivent permettent, bien qu'ils soient placés dans un ordre chronologique plutôt aléatoire, de mesurer l'évolution de Play Dead depuis les titres de 1981 ('TV eye', 'Final epitaph', 'Introduction') avec un son toujours mieux maîtrisé, toujours plus pêchu et plus sombre au fil des années et d'une production plus pointue. J'insisterais particulièrement sur le chant, élément primordial selon moi, qui évolue en parallèle et y gagne en passion et en noirceur. Une drôle de manière de faire le mort, pas vrai ?

note       Publiée le mardi 4 septembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The first flower".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The first flower".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The first flower".

Richard › samedi 30 novembre 2019 - 17:46  message privé !

Ça fait du bien parfois de revenir aux classiques.

Note donnée au disque :       
tomcurren › mardi 28 février 2012 - 15:41  message privé !

Superbe groupe dont le son est proche de celui de Kiling Joke...un peu plus sombre/gothique toutefois. Ils ont d'ailleurs fait quelques concerts ensemble sur la tournée de Fire Dances. Les lignes de basse sont excellentes. Leurs prestations scéniques étaient top comme le prouve la vidéo "Into the Fire" que je conseille à tout le monde. Leur séparation survient après 3 albums et on retrouve les membres dans divers projets peu prolifiques (Mankind's Audio Development (1 single), The Beastmaster Generals, Huckleberry Finn (1 album), Deluca Triangle.

Note donnée au disque :       
cimetiere › dimanche 25 novembre 2007 - 13:06  message privé !
J'ai découvert ce disque il y a peu, qui m'a énormément séduit. L'ensemble du disque est extrêmement bien maîtrisé autant au niveau musical qu'émotionnel : La basse est énorme, le chant est vraiment trés bon... Coup de coeur!
Note donnée au disque :       
taliesin › mercredi 5 septembre 2007 - 12:12  message privé !
AAahh, nostalgie quand tu nous tiens...
Note donnée au disque :       
Shelleyan aka Twilight › mardi 4 septembre 2007 - 21:04  message privé !
avatar
Et à cause de moi, le cliché goth vampire se poursuit...merci Yougli ;0)...c'est corrigé