Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSex Gang Children › The Wrath of God

Sex Gang Children › The Wrath of God

cd | 10 titres

  • 1 Aguirre, the wrath of God
  • 2 The enigma of Kaspar Hauser
  • 3 Nosferatu
  • 4 Fitzcaraldo
  • 5 Wings of hope
  • 6 Fata Morgana
  • 7 Heart of glass
  • 8 Where the green ants dream
  • 9 Cobra Verde
  • 10 Scream of stone

line up

Barbarossa (instruments), Wayne James (guitare additionnelle), Kevin Matthews (percussions additionnelles)

remarques

Le sous titre de l'album est ' A tribute to the life and works of Werner herzog'. La piste 11 est un titre fantôme.

chronique

Styles
ambient
gothique
Styles personnels
occult ambient cinematographic goth

Je suis fan de Werner Herzog, son 'Nosferatu' compte parmi mes films favoris et j'apprécie aussi 'Fitzcaraldo' ou 'Aguirre' (il faut dire qu'avec un acteur comme le grand Klaus Kinski...). Visiblement, ce petit farceur d'Andi SexGang qui se fait appeler ici 'Barbarossa' aussi puisqu'il a voulu écrire un album hommage au metteur en scène. Peu connu du public, ce disque se place dans une optique assez différente du son habituel du groupe puisqu'il est entièrement instrumental et que la première partie se situe dans un registre plutôt ambient. L'intention était certes louable mais je reste mitigé quant au résultat. Ca démarre plutôt efficacement avec un 'Aguirre' qui sonne complètement comme le Ain Soph du début: une musique obscure et occulte avec des coups de basse sous-terrains, des grincements de guitare, des bruits inquiétants. Sans coupure, on passe à 'The enigma of Kaspar Hauser' qui s'enrichit de petits tintments lugubres tout en conservant l'aspect organique et rampant. 'Nosferatu' s'inscrit dans la même optique mais en plus maladroit, le jeu de clochettes est cheap, les descentes de basse assez naïves...s'il reste un fond d'atmosphère, on s'ennuie vite face à cette interpértation d'amateur que même le jeu de cordes distordues de la seconde partie ne dissipe pas entièrement. 'Fitzcarraldo' rompt ces climats, nous voici revenus à une forme de batcave assez proche du Sex Gang Children de l'époque de 'Medea'...pas pour longtemps, 'Wings of hope' nous replonge dans un ambient expérimental à coups de boîte à musique, de grincements de guitare et autres sonorités bizarres, presques enfantines; c'est malsain mais vite ennuyeux, n'est pas Virgin Prunes qui veut. Plus éléctronique, 'Fata Morgana' agace de par ses sonorités aigües un brin R2D2 et on s'en retrourne allègrement à 'Heart of glass', en réalité une version instrumentale quasi pompée de 'My Cicero'. 'Where the green ants dream' oscille entre post punk et rock de session, on a l'impression d'écouter un exercice et c'est vite ennuyeux. Encore une plongée dans l'ambient avec 'Cobra Verde', sans retrouver l'efficacité des premiers titres et c'est avec soulagement qu'on termine par un 'Scream of stone' plus gothic rock saturé. Bref, un disque étrange sorti du néant et qui, quant à moi, peut bien y retourner. Dommage, l'un des rares faux pas de Andi SexGang, sur une bonne idée qui plus est. Je vous parle du titre fantôme ? Non...

note       Publiée le mardi 4 septembre 2007

partagez 'The Wrath of God' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Wrath of God"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Wrath of God".

ajoutez une note sur : "The Wrath of God"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Wrath of God".

ajoutez un commentaire sur : "The Wrath of God"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Wrath of God".

MightyJayM › vendredi 21 décembre 2007 - 16:51  message privé !
Atrocement mauvais... seuls "Last of England" et "God on a Rope" ont fait pire dans la carrière d'Andi. Heureusement qu'il a ratrappé le coup très rapidement avec "Bastard Art"...
juj › mardi 4 septembre 2007 - 00:37  message privé !
je me posais justement des questions sur celui-ci ... merci Twilight