Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArtesia › Chants d'Automne

Artesia › Chants d'Automne

cd • 11 titres

  • 1Invitation6:45
  • 2Chant d'automne5:40
  • 3Terres perdues4:45
  • 4L'appel des esprits3:13
  • 5Entrelacs1:44
  • 6La maison des Feins4:35
  • 7Quand vient la nuit3:09
  • 8Valsent les ombres4:23
  • 9Sous la lune dansante1:24
  • 10Le refuge4:57
  • 11L'hiver est là4:23

enregistrement

Enregistré en janvier 2007 par Loïc C.

line up

Agathe M. (voix, clavier), Gaëlle D. (violon), Loïc C. (guitare)

remarques

chronique

Deux jolies demoiselles aux cheveux longs et en robe noire dans les bois, signées chez Prikosnovénie : on sait d’ores et déjà que ce n’est pas un promo de brutal death. Mais comme il fallait bien une âme charitable pour parler de ce ‘chant d’automne’, c’est donc moi, chroniqueur de gentilles ballades médiévales, qui m’y colle. Alors Artesia c’est du dark-heavenly, à la Arcana et Dark Sanctuary comme le dit le feuillet promo ; et il est vrai que l’on retrouve chez Artesia la grandiloquence du premier et les fautes d’orthographe du second. Donc la musique se veut porteuse d’un charme oublié, celui de Brocéliande et de ses mystères. Techniquement, le son est irréprochable, le chant et la musique sont très maîtrisés malgré une répétition dans les ambiances qui ont tendance à un peu tourner en rond. Mais ce qui m’embête plus, c’est plus ce ‘revival’ médiéval qui paraît (et ce malgré tous les efforts fournis) artificiel et beaucoup plus ancré dans notre temps et dans l’heroic-fantasy fée/forêt/elfes/ruines que dans les vraies musiques du moyen-âge. Là où Arcana sait trouver un chemin personnel, là où Dead Can Dance savait sublimer les compositions plus que centenaires (je pense à ‘Aion’ et ‘The Serpent’s Egg’), là où Sequentia nous fait l’effort d’immortaliser une fois de plus des partitions anciennes (Ces ‘Chants de l’Extase’ de Hildegard von Bingen…), Artesia (tout comme Dark Sanctuary, d’ailleurs) rame parfois dans le pompeux post-tolkienesque qui me fait dire qu’une fois la mode passée, on entendra surtout le son d’une ère (devrais-je dire d’une mode ?) et pas celui de notre ‘âge sombre’. Les amateurs de heavenly tranquille y trouveront leur compte (et encore une fois, sur ce point rien à redire) ; les chercheurs d’or creuseront plus loin. 3,5/6

note       Publiée le dimanche 2 septembre 2007

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Chants d'Automne".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Chants d'Automne".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Chants d'Automne".

Richard › mercredi 25 avril 2018 - 21:25  message privé !

Effet identique au somnifère, l'accoutumance en moins.

Note donnée au disque :       
Aaricia › lundi 3 septembre 2007 - 21:34  message privé !
Pour ma part, j'aime beaucoup. Je souhaite que les filles arrivent à évoluer encore un peu plus pour le prochain album, avec peut être des instruments supplémentaires. Mais je ne crois pas qu'elles prétendent officier dans le style médiéval du tout, d'autant que la violoniste fait partie d'un ensemble médiéval assez reconnu (Guingamor).
Note donnée au disque :