Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEntombed › Serpents saints - The ten amendments

Entombed › Serpents saints - The ten amendments

10 titres - 41:29 min

  • 1. Serpent Saints
  • 2. Masters of Death
  • 3. Amok
  • 4. Thy Kingdom Koma
  • 5. When in Sodom
  • 6. In the Blood
  • 7. Ministry
  • 8. The Dead, the Dying and the Dying to Be Dead
  • 9. Warfare, Plague, Famine, Death
  • 10. Love Song for Lucifer

enregistrement

Non renseigné

line up

L-G Petrov - Vocals ; Alex Hellid - Guitar ; Nico Elgstrand - Bass ; Olle Dahlstedt - Drums

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
rock
Styles personnels
death'n'roll

Sortez les mouchoirs les amis, après Obituary, c'est au tour d'Entombed de chuter... Enfin en tout cas, la lourde chute. Et oui, il est sacrément décevant cet album ! Enfin non pas exactement, disons plus clairement qu'il souffre d'un certain nombre d'handicaps. Premièrement, on en attendait beaucoup de ce disque. C'est vrai quoi, le maxi d'avant était pas mal du tout, les prestations lives étaient énormes (bon, plutôt sur les anciens morceaux mais bon), et puis il en a mais du temps à sortir celui-là... Deuxièmement, la moitié du line-up s'est barré (même peter stjärnvind, remplacé par le batteur de misery loves co). Il ne reste plus que Alex Hellid en compositeur... Troisièmement, il souffre terriblement de la comparaison avec Death Breath. Car quand Entombed s'essaye au death metal, pardonnez moi mais ça fait vraiment pale figure à côté du projet de nicke Andersson... Pourtant, l'album commence plutôt bien avec le morceau "Serpents saints", gros brulôt death old school avec sa rythmique quasi punk et ses petites mélodies macabres. On peut alors se rendre compte que LG Petrov est en revanche en grosse grosse forme ici. Il reprend du grain, n'hésite pas à quitter son chant traditionnel pour reprendre des intonations death ou de sbons vieux cris aigus qui aident à doner du relief aux morceaux... Bon, le truc c'est que c'est pas toujours du meilleur effet, mais en général on ne fait pas trop attention. "Masters of death" enchaîne, ok un peu prétentieux le truc, surtout que le morceau très death old school n'est pas foncièrement énorme, mais bon ça passe... Et puis, bah le reste s'enchaîne et on se fait sacrément chier ! Entombed s'autoparodie, majoritairement dans des titres mid tempos franchement mou. Seule "When in sodom" (déjà sur le maxi d'avant) vient un peu nous réveiller. Mais surtout, où est passée l'accroche d'antan? L'esprit rock'n'roll ? Même niveau énergie c'est léger (la faute à une prod' assez light, avec une seule piste de guitare...)... Entombed a bêtement essayé un medley de tout ce qu'ils ont fait, c'est juste raté, ils devraient laisser leur death metal là où il est, Alex Hellid n'a plus l'inspiration pour revenir à son meilleur niveau... Reste donc un album plutôt moyen dans son ensemble, ce qui au regard de la disco du groupe, justifie un 2 en comparaison des précédents opus. Super déçu. Allez on va plutôt voir du côté de Death Breath pour le old school...

note       Publiée le mercredi 29 août 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Serpents saints - The ten amendments" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Serpents saints - The ten amendments".

notes

Note moyenne        11 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Serpents saints - The ten amendments".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Serpents saints - The ten amendments".

Fryer Envoyez un message privé àFryer

Entombed en live c'est LA valeur sure.

Bernard Envoyez un message privé àBernard

Je confirme concernant Entombed live. Les ayant vus à maintes reprises depuis leur tournée 'To Ride...' (et la dernière il y a 3 semaines), quelle que soit la formation c'est à chaque fois la claque. Alex Hellid est terrifiant d'efficacité! Et je ne sais toujours pas pourquoi mais ce Serpents Saints je l'apprécie toujours autant. Quelques petites baisses de régime vers la fin, mais le bon est vraiment très bon!

Note donnée au disque :       
Fryer Envoyez un message privé àFryer

Les ayant vu a Nantes, je ne peux que plussoyer. Hellid est impressionnant, il tient la baraque à lui tout seul. Petrov très cool, super ambiances, on a même eu le droit a 2 pistes supplémentaires :)

metaldemort Envoyez un message privé àmetaldemort

Entombed était à Grenoble hier. La petite salle de l'Adaep s'est transformée en caverne nordique, et il y avait un ours TRES en colère (LGPetrov, pour ne pas le nommer) dans cette caverne. Je confirme ce que j'écrivais il y a deux mois. Les nouvelles chansons passent comme une lettre à la poste au milieu des classiques (du trio d'enfer Left hand Path/Clandestine/Wolverine blues) Et Left hand path, même avec la seule guitare d'Alex Hellid, déchire toujours autant sa race. Qu'on se le dise: sur scène, Entombed casse la baraque, et danse sur les ruines. Et nous avec. Ils sont encore en France pour quelques jours. Cherchez bien, ils passent peut-être près de chez vous.

metaldemort Envoyez un message privé àmetaldemort

La critique est sévère, non? D'accord, il s'agit d'Entombed. La comparaison avec Death Breath est intéressante. Cela fait maintenant pas mal de mois que les deux tournent chez moi, eh! bien, sur la durée, c'est Entombed qui s'en sort le mieux. Pourtant, Stinking up the night m'avait séduit dès la première écoute. Mais voilà, ça s'écoute trop bien, trop vite. C'est jubilatoire. Peut-être un peu trop. Serpent Saints m'avait quelque peu désorienté à la première écoute. Lent, lourd. Pesant. Moins riche en guitares. Mais finalement aussi bon à mes oreilles - quoi que différent - qu'un uprising ou qu'un morning star. C'est sur, personne ne comparera ce dernier Entombed à du Slayer. Et il est certain que nous n'avons pas ici un nouveau "left hand path". Mais les chansons de cet album ont été écrites par des ados de seize ans alors, qui en ont trente six aujourd'hui. Et s'ils se sont remis à faire du death, ils n'ont rien à prouver dans ce domaine. D'autant plus que cet album ressemble toujours plus au Death Metal old school au son suédois que j'aime que l'essentiel de la production actuelle. Cela vaut bien 4 boulles et demi.