Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEinstürzende Neubauten › Zeichnungen der Patient O.T.

Einstürzende Neubauten › Zeichnungen der Patient O.T.

  • 2002 • Indigo 1 CD digipack

cd • 15 titres

  • 1Vanadium-I-Ching
  • 2Hospitalistische Kinder/Engel der Vernichtung
  • 3Abfackeln !
  • 4Neun Arme
  • 5Herde
  • 6Merle (die Elektrik)
  • 7Zeichnungen der Patient O.T.
  • 8Finger und Zähne
  • 9Falschgeld
  • 10Styropor
  • 11Armenia
  • 12Die genaue Zeit
  • 13DNS Wasserturm
  • 14Wardrobe
  • 15Blutvergiftung

enregistrement

Londres, Berlin, Hamburg, août 1983

line up

Blixa Bargeld, Mark Chung, N.U. Unruh, Alexander Von Borsig, Jon Caffery

remarques

Les titres 13 à 15 sont des bonus. Il s'agit ici de l'édition remasterisée

chronique

Styles
indus

Ce deuxième opus des Einstürzende Neubauten est à juste titre considéré comme l'une de leurs plus grandes réussites. Moins brute mais plus ambigü que 'Kollaps', il démontre avec brio que le groupe n'est pas uniquement capable de faire du bruit mais de développer une tension réellement malsaine en jouant sur les alternances de sonorités grinçantes, la voix, les percussions, les silences. C'est notamment le cas du brillant 'Hospitalistische Kinder/Engel der Vernichtung' qui débute avec des voix d'enfants et qui progressivement plonge dans une forme de terreur intérieure déchirée, pareil avec le splendide 'Armenia' et ses nappes de chants traditionnels sur lesquels se greffent progressivement des tourbillons métalliques et le chant de Blixa qui sonne comme une sorte de cri primal surgi des entrailles. Le groupe propose aussi des chansons plus rythmées comme l'excellent 'Abfackeln !' entraîné par une rythmique plombée complétée de percussions plus aigües. En règle générale, le travail sur les sonorités basses est remarquable ('Neun Arme', 'Abfackeln !', 'Herde'...) que ce soit dans les installations, les voix ('Herde' est assez stupéfiant) ou les cordes des guitares. Le bruit n'est jamais saturé, il se fait complément de ces basses qui ont tout d'un coeur monstrueux battant au rythme d'une vie sous-terraine, aussi effrayée qu'effrayante; c'est un véritable combat entre une tension perpétuelle et une sorte de rage sourde qui cherche à se libérer de sa cage de chair. Une fois encore, nos Allemands parviennent à extirper de réelles mélodies de cette plongée hallucinante au plus profond d'émotions qu'on hésite encore à qualifier de positives ou négatives tant elles semblent juste innées

note       Publiée le jeudi 16 août 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Zeichnungen der Patient O.T.".

notes

Note moyenne        18 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Zeichnungen der Patient O.T.".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Zeichnungen der Patient O.T.".

Belasco Envoyez un message privé àBelasco

En commande. Je redécouvre Neubauten suite à la lecture d'Industrial Musics vol 1 et du DVD live at Rockpalast, qui est vraiment bien.

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Putingue, " Abfackeln!" on dirait un truc sorti de l'OST de Tetsuo, et le morceau titre, cette ligne de basse ! Très varié par rapport à Kollaps, vraiment excellent.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

une boule ne moins. Passé la surprise, le lp se revele contenir pas mal de moments assez fade. Reste Armenia et une poignée d'excellents titres cela dit

Note donnée au disque :       
nordwaves Envoyez un message privé ànordwaves

Bizarrement celui que j'aime le moins toute époque confondu.

empreznor Envoyez un message privé àempreznor

Celui-ci est diablement malsain, Neubauten s'est débarassé de ses percussions metalliques caractéristiques, ne reste que la tension et le vide (je trouve ce groupe particulièrement doué pour sa capacité à manier le silence)