Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDrive Like Jehu › Yank crime

Drive Like Jehu › Yank crime

9 titres - 53:10 min

  • 1/ Here Come the Rome Plows (5:44)
  • 2/ Do You Compute (7:13)
  • 3/ Golden Brown (3:14)
  • 4/ Luau (9:27)
  • 5/ Super Unison (7:24)
  • 6/ New Intro (3:32)
  • 7/ New Math ( 4:05)
  • 8/ Human Interest (3:24)
  • 9/ Sinews (9:07)

enregistrement

Westbeach Recorders et Big Fish Studios, San Diego, Californie, USA, 1994

line up

Rick Froberg (guitare, chant), John Reis (guitare, choeurs), Mike Kennedy (basse), Mark Trombino (batterie)

Musiciens additionnels : Rob Crow

remarques

La réédition de 2003 comprend trois titres bonus, "Hand Over Fist" (4:24), "Bullet Train to Vegas" (2:40) et "Sinews [original version]" (9:32) portant la durée totale du disque à 69:58

chronique

"Yank Crime" est peut-être encore plus décisif que ne l'était l'album éponyme de Drive Like Jehu. Mais avec le recul, s'envoyer les deux plaques d'affilée - les deux seules enregistrées avant que Froberg et Reis n'aillent rejoindre Rocket From The Crypt, eh oui ... - est une expérience musicale intense à partager de gré ou de force avec son voisinage, toutes fenêtres ouvertes, histoire de leur faire savoir qu'on existe, et qu'en dépit de tout ce qui peut bien arriver, en dépit de tout ce que l'on peut bien penser, on les emmerde tous, qu'on est là et bien là, qu'il faudra faire avec, ne leur en déplaise et que rien ni personne ne viendra nous en déloger. "Yank Crime", de par son énergie, a de quoi faire bomber le torse à n'importe quel être en manque de confiance en soi. Si vous faites partie de ceux pour qui le "Weight" d'Henry Rollins a joué un rôle capital, il ne saurait en être autrement de "Yank Crime" qui véhicule la même force, la même détermination. Une leçon de courage. Une leçon de bravoure. Un pamphlet qui torpillera dans l'instant le sentiment de résignation dans lequel le quotidien sordide tente de nous aspirer à tout instant. Luxe suprême, la musique de Drive Like Jehu a plusieures grilles de lecture ; on pourra s'y rendre pour aller y puiser les ressources nécessaires qui nous manquent, on l'aura compris, mais on pourrait tout aussi bien s'installer confortablement dans son fauteuil - sans pour autant parvenir à réprimer cette folle envie de dodeliner de la tête - et apprécier à sa juste valeur le spectacle qui nous est offert : une bataille rangée où chaque coup est porté à bon escient avec une précision redoutable, une efficacité remarquable, malgré ses constructions parfois alambiquées mais qui en font tout le charme et le vice ("Luau"). Le passage éclair de Drive Like Jehu dans le paysage alternatif américain aura comme souvent laissé des traces à titre posthume. Un groupe à redécouvrir d'urgence, dont le rôle est au moins aussi important que celui des Slint ou de Fugazi.

note       Publiée le mercredi 15 août 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Yank crime".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Yank crime".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Yank crime".

La Folia › jeudi 13 avril 2017 - 23:00  message privé !

Je viens de découvrir ce groupe seulement ce soir... par hasard? Super de trouver à lire ici tes deux chroniques, merci Progmonster!

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mercredi 6 août 2014 - 22:40  message privé !

Rien d’irritant pour moi sur cet album (à part le larsen introductif de Super Unison, un peu longuet) mais effectivement d'une intensité à couper le souffle. Surtout que les mecs ne jouent pas de manière carré et sans perdre une miette de spontanéité, ce qui est très fort ! Le solo à la fin de Luau est juste fou.

Note donnée au disque :       
Consultant en informatique › lundi 16 juin 2014 - 20:55  message privé !
avatar

Je pense que j'aimerais pas ce groupe très longtemps, vu le potentiel d'irritabilité sur le long terme que j'y pressens, mais vu qu'en attendant c'est super bien tombé niveau fenêtre, j'en profite : merde, quel disque ! Cette putain d'intensité.

saïmone › vendredi 28 septembre 2007 - 01:50  message privé !
avatar
On sait d'où vient le At the drive-in de "Relationship...". Mortel
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › jeudi 16 août 2007 - 15:34  message privé !
avatar
intéressant as fuck !! je découvre là... les mots "slint" et "fugazi" m'ont donné envie... merci proggay !