Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArt Zoyd › Häxan

Art Zoyd › Häxan

  • 1997 • Atonal ACD 3023 • 1 CD

cd • 7 titres

  • 1Glissements Progressifs du Plaisir [extraits]30:44
  • 2Nuits7:26
  • 3Häxan Phi5:36
  • 4Häxan Xi2:10
  • 5Häxan Psi4:25
  • 6Épreuves d'Acier17:56
  • 7Marche3:45

enregistrement

Art Zoyd Studio, Maubeuge, France, 1996

line up

Patricia Dallio (claviers, samplers), Daniel Denis (percussions, claviers, samplers), Gérard Hourbette (claviers, percussions, samplers), Thierry Zaboïtzeff (violoncelle, basse, chant, claviers, samplers, percussions)

remarques

chronique

Jamais deux sans trois... Art Zoyd remet très rapidement les couverts pour une ultime (disent-ils) adaptation musicale d'un film noir et blanc des années vingt. Cette fois, ils s'attaquent au "Häxan" de Benjamin Christensen, entreprise qui aura au moins le mérite de mettre en lumière l'oeuvre unique de ce réalisateur d'origine danoise. Quand on connaît le sujet du film, on comprend mieux pourquoi Art Zoyd a tant tenu à lui donner un relief sonore. Jugez plutôt ; développé sur le mode du docu-fiction, le film traîte en réalité de sorcellerie, sujet vaste s'il en est et propice à l'imagination. À l'instar de "Faust", commercialisé un an plus tôt, "Häxan" jouit de la même instrumentation et du même agencement des textures, plutôt sourdes et souterraines, où il suffit simplement de prolonger la répétition d'une seule note crispante pour installer l'ambiance glaciale et angoissante qui caractérise cette oeuvre aux relans gothiques appuyés (l'imposant "Glissements Progressifs du Plaisir"). Les portions les plus ouvertements synthétiques ont du mal à passer sans encombres, mais on finit par s'accommoder assez rapidement de ses légers désagréments, heureux que nous sommes de retrouver Art Zoyd dans ce qu'il maîtrise le mieux ; les longues suites. Des trois musiques de film que réalisera le groupe en quasiment dix ans (entre 1989 et 1997), "Häxan" emporte la palme de la réalisation la plus extrême alors que paradoxalement elle semble avoir été celle qui aura nécessité le moins de temps à son accomplissement. On ne renoue pas avec l'approche d'antant, mais Art Zoyd continue imperturbablement à démontrer qu'il est sans conteste le chantre des musiques au climat fondamentalement malsain. "Häxan" a aussi ceci d'important qu'il est en vérité la dernière participation active de Thierry Zaboitzeff avant son départ définitif du groupe après presque trente ans d'activités (!), et ce alors que sa contribution au présent disque se révélait être des plus déterminantes ("Épreuves d'Acier").

note       Publiée le mercredi 15 août 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Häxan".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Häxan".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Häxan".