Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoph Nia › The Dark Illuminati : a Celestial Tragedy In Two Acts

Coph Nia › The Dark Illuminati : a Celestial Tragedy In Two Acts

cd • 8 titres • 57:18 min

  • Act 1
  • 1The end15:38
  • Act 2
  • 2The new oath04:36
  • 3Fire05:41 [reprise de Arthur Brown]
  • 4Credo V07:34
  • 5Sympathy for the Devil05:01 [reprise des Rolling Stones]
  • 6Drinking to the angel of the east04:45
  • 7Religion07:30 [reprise de Front 242]
  • 8Hymn to Lucifer06:33

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit et enregistré par Aldenon Satorial sauf titres 3, 5 et 7, Suède, 2005-2007.

line up

Aldenon Satorial (voix, instrumentation), Linus Andersson (percussions sur 2-6 & 8, trompette sur 3), Karin My Andersson (voix sur 4-6 & 7)

Musiciens additionnels : guests : Mikaela Robsahm (violoncelle sur 2 & 6), Martin Engvall (tuba sur 3)

remarques

CD digipack 3 volets. "Fire" est de Arthur Brown, "Sympathy for the Devil" des Rolling Stones et "Religion" de Front 242. Extraits audio en ligne sur www.coldmeat.se
Disponibles sous divers formats numériques avec bonus

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
ritual pop ambient

Quatre ans après le superbe "Shape shifter" sur lequel la voix de Aldenon Satorial faisait des merveilles et contribuait pour l'essentiel au charisme de l'album, le suédois est de retour avec un nouvel opus aux intentions ambitieuses. Toujours marqué d'une empreinte ésotérique inspirée de Crowley, "The dark illuminati" tente d'y ajouter une coloration plus légère en s'inspirant de la culture pop. Ce qui explique la présence du "Fire" de Arthur Brown (standard décalé des "sixties" en version très Laibach) ou encore le rebattu "Sympathy for the Devil" par qui vous savez, mais repris ici d'une façon extrêmement banale. Pour en finir avec les reprises, Front 242 est aussi de la partie avec "Religion" dans une version heavenly rituelle assez agréable et surprenante vu le registre dont il est question ici. Pour le reste, le corps même des nouvelles compositions n'a subit que très peu de modifications : esprit ésotérique sur fond d'ambient rituelle ("The end" premier acte de l'album sur quinze trop longues minutes), feeling neofolk assez plaisant ("Drinking to the angel of the east") ou b.o. de film tribale et impérieuse (le très bon "Credo V"). Au final voici un album agréable (l'univers déjà établi est investi par la musique pop à contre-emploi) mais à l'impression fausse de renouveau et dont on peut questionner le bien-fondé : trois reprises sur neuf titres, un morceau déjà présent sur l'avant-dernière compilation Cold Meat ("The new oath") et à l'évidence quelques pièces bâclées qui rendent cet album souvent laborieux. Et si le plaisir reste malgré par endroits de la partie, il n'est que de surface tant la durée de vie de "The dark illuminati" fait pâle figure face à l'opus précédent. Un peu facile pour quatre années d'attente...3,5/6

note       Publiée le mercredi 8 août 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Dark Illuminati : a Celestial Tragedy In Two Acts".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Dark Illuminati : a Celestial Tragedy In Two Acts".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Dark Illuminati : a Celestial Tragedy In Two Acts".

sinical › mardi 4 septembre 2007 - 12:09  message privé !
a la première écoute, j'ai été super surpris par les reprises notamment....mais dès la deuxième, chu bien rentré dans le trip..Donc je suis très satisfait pour ma part, et notamment par le premier morceau que je trouve tout simplement superbe...bref moi content
Note donnée au disque :       
Zodiarche › vendredi 10 août 2007 - 17:35  message privé !
Pas top effectivement, on est loin de l'EP Holy War que je considère comme la meilleure release de Coph Nia, beaucoup d'ennui, rien de transcendant, ça manque d'inspiration et d'intérêt.
Shelleyan aka Twilight › jeudi 9 août 2007 - 01:07  message privé !
avatar
je suis assez d'accord avec la chronique mais pourtant, je mettrais 4,5...si une ou deux pièces gâchent l'ensemble, le plaisir reste chez moi intact et des titres comme le 1er justifient pleinement l'achat selon moi...