Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeschamps › Mouvements dans l'espace

Deschamps › Mouvements dans l'espace

8 titres - 47:50 min

  • 01/ étoiles de l'opercule
  • 02/ rituel
  • 03/ somnanbule
  • 04/ Til it goes click
  • 05/ bâillement
  • 06/ d'autres types de pesanteur
  • 07/ wow!
  • 08/ la phobie des lenteurs

line up

Laurent Lan (DJ Deschamps) (basse, batterie, guitare, machines, farfisa, orgues…, Alexa Furet (Basse, orgue)

remarques

chronique

Styles
pop
krautrock
post rock
Styles personnels
krautrock festif > motorik beat

Il n’y a pas que Stereolab qui ait repris le flambeau du motorik beat ces dernières années… Deschamps est un musicien marseillais fraîchement débarqué sur la scène musicale (que certains auront pu voir en première partie de Hrsta et Carla Bozulich), déjà connu pour ses activités de DJ au sein des soirées We are not the robots et pour ses mixs radio. Le revoici cette fois tout seul pour un premier album qui ne cache pas une seule seconde ses velléités : krautrock ! A Marseille, oui. Il en faut. C’est que « Mouvements dans l’espace », derrière ses intitulés d’une imagination plus ou moins contestable, est un disque étonnamment abouti. Le son est surprenant de clarté, et les compos, qui sont en réalité des sortes de transes toutes basées sur des rythmes symétriques et typiques du style, sont diablement efficace dans leur rayon. Deschamps, son truc, c’est l’épure. Instrumentale, sa musique hypnotise instantanément l’auditeur. Dès « étoiles de l’opercule », le décor est planté : basse ronde et batterie carrée. Avec un gros travail sur les rythmes comme l’atteste ce « Rituel », où le beat devient saturé et ferrugineux, comme si l’on tapait sur une structure métallique de manière tribale (souvenir ému du festival RIO de Carmaux…). Somnanbule » fait ressurgir une guitare western embuée et poussiéreuse, qui finit par former un tapis sonore continu grace à l’effet et au jeu de guitare, un tapis seulement gondolé par quelques bulles formées par la basse qui apparaissent en sous-couche ici et là. Une guitare à la Shadows qui rappelle qu’un des autres noms du motorik beat est « Apache »… « Til it goes click » est basée sur une pattern rythmique robotique assez fun, qui, on le sent bien, est sûrement jouée à la main sur un vieux synthé plutôt de samplée par ordinateur. « Wow ! », la composition la plus épique du lot, se conclut dans des fulgurances électroniques qui se poursuivent avec la dernière piste, qui se libère enfin du métronome « Apache » pour donner libre cours à un ambient légèrement bruitiste… Les amateurs d’Electrelane, de Neu ou de Can voire même de Stereolab trouveront certainement leur bonheur dans cette première galette, dont le côté frais et légèrement dépenaillé a un charme certain… Et vu les morceaux en écoute sur le myspace, la suite s’annonce tout aussi intéressante.

note       Publiée le mercredi 8 août 2007

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mouvements dans l'espace".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mouvements dans l'espace".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mouvements dans l'espace".

Deschamps ! › mercredi 8 août 2007 - 22:35  message privé !
Merci pour la chronique, Dariev ; ) L'adresse du myspace : www.myspace.com/deschampslalala Le disque peut-être téléchargé gratuitement et légalement en fichier wav ici : http://www.megaupload.com/?d=1J93YRAG
dariev stands › mercredi 8 août 2007 - 21:33  message privé !
avatar
voilà voilà !! fiouh, y'a des rapides sur ce site !
ogami › mercredi 8 août 2007 - 21:22  message privé !
et l'adresse du myspace ? s'il vous plait...