Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSanctum › Let's eat

Sanctum › Let's eat

cd • 10 titres

  • 1Foodchain
  • 2Lie low
  • 3Let's eat
  • 4A pose
  • 5När?
  • 6Shut up
  • 7Shine
  • 8Sister
  • 9Let's play
  • 10A-part

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Composé et enregistré par Sanctum, Suède, 2003-2004.

line up

Jan Carleklev, Håkan Paulsson & Ulrika Carlsson (toutes manipulations et chants)

remarques

Digipack 3 volet+livret

chronique

Que pouvait-on attendre de Sanctum, projet aux multiples facettes et au parcours déroutant : un "Lupus in fabula" introductif en 1996, pétri d’un délicieux mélange d’atmosphères heavenly et d’ambient gothico-romantique, assorti d’un 10" un poil plus agressif, puis un hiatus de quelques années avant un retour en 2000 carrément hallucinant avec un live à New York qui donnait dans l’assaut industriel pour ne pas dire bruitiste. Puis de nouveau le silence complet, à l’exception du side-project Mago, superbe hybride electronica/trip hop et de son pendant plus noise, Azure Skies. Et voici que les Suédois réapparaissent avec une envie d’en découdre que le visuel sobre mais classieux de l’album annonce avec clarté et efficacité. Une nouvelle incarnation foisonnant de sentiments divers et de structures musicales empruntant à énormément d’éléments traités de façon enthousiasmante avec pour fil directeur une approche théâtrale plus que palpable, sollicitant autant le corps que l’intellect de l’auditeur. Car "Let’s eat" est une véritable mise en scène d’obsessions et d’états d’âme, un manifeste de l’intime pudique mais sans détours. Tribal et impulsif tout en gardant une réserve certaine mais toujours au bord de la rupture ("Shine", "Lie low", "När?"), électronique minimaliste au chant rugueux et habité ("Foodchain", "A-part") voire "pop" (le superbe "Sister" et son orgue sorti tout droit de chez Nick Cave) ou encore assorti d’arrangements/orchestrations renvoyant fugacement au passé du groupe ("Shut up"). "Let’s eat" se situe entre la déferlante maîtrisée à la violence contenue car partagée entre le chant, les chœurs et les arrangements et la performance théâtrale humble et sincère, démontrant essentiellement les capacités de renouvellement d’un projet décidément atypique. Une richesse dans la diversité qui prend en live une dimension encore plus épique et une puissance émotionnelle remarquable. Vivement une suite !

note       Publiée le mercredi 1 août 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Let's eat".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Let's eat".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Let's eat".

Wotzenknecht › mercredi 1 août 2012 - 12:58 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Ressorti des cartons, c'est fort joli même si un peu rigide. Je lui mets un innocent 4 (non, ce n'est pas un pape). Accompagne très bien son frère tellurique Azure Skies

Note donnée au disque :       
michel rocard › jeudi 13 septembre 2007 - 17:39 Envoyez un message privé àmichel rocard
C'est ma foi une fort belle chanson de Kévin Moore, bien qu'un peu pompeuse, m'enfin c'est du Dream Theater, pas du Darkthrone.
Wotzenknecht › jeudi 13 septembre 2007 - 15:54 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
Alors, histoire de me faire lancer des tomates, l'éponyme "Let's eat" me rappelle furieusement "Space-dye vest" de... Dream Theater
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 29 août 2007 - 18:18 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
Sobre, le visuel ? héhé, on ne peut pas dire autant de l'intérieur ! Sinon, tu as tout dit Marco : sentimental, obsessionnell, intime et violent. J'aurai presque rajouté 'gothique' et 'trip-hop' comme genres, mais Sanctum en brasse tellement... assurément un groupe qui a bien saisi le sens de la recherche musicale, qui est bel et bien faite pour donner tous les moyens aux émotions de se manifester. Mea culpa sur mes appréhensions, Marco, mais il fallait que j'ai l'objet entre les mains (et les oreilles) pour en saisir pleinement les saveurs :)
Note donnée au disque :       
Shelleyan › mercredi 1 août 2007 - 23:00 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar
J'adore cet album...Sanctum semble s'être cadré sur certaines lignes d'attaque et les explore de tous côtés avec son efficacité coutumière...J'adore 'Sister' tout particulièrement...j'approuve entièrement les commentaires de Marco
Note donnée au disque :