Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Sabbath › Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992

Black Sabbath › Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992

cd | 9 titres

  • 1 Intro / The mob rules
  • 2 Computer God
  • 3 Children of the sea
  • 4 Symptom of the universe
  • 5 N.I.B.
  • 6 Die young
  • 7 Into the void
  • 8 Heaven and hell
  • 9 Supernaut / Neon knights

enregistrement

Enregistré live le 14 novembre 1992 au Costa Mesa de Los Angeles

line up

Vinnie Appice (batterie), Geezer Butler (basse), Rob Halford (chant), Tony Iommi (guitare)

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
heavy metal

On continue cette petite série de bootlegs avec un petit bout d'Histoire du metal. Parce que là, honnêtement, Black Sabbath réussit à ajouter à son tableau de chasse de chanteurs de légende un sacré client ! Un petit cours d'histoire s'impose... Black Sabbath est clairement au creux de la vague (on peut même parler de traversé du désert) entre la mi-80's jusqu'au retour d'Ozzy en 1997. En 1992, dans le but de relancer sa carrière, le groupe à Tony Iommi retrouve un line-up perdu 10 ans plus tôt, Geezer à la basse et Dio au chant (ainsi que le très bon Vinnie Appice à la batterie). Faute d'avoir Ozzy, faudra se contenter de ça. Le résultat est plus que décevant avec un "Dehumanizer" qu'on peut qualifier de tout simplement pourri ! Dans le même temps, Ozzy triomphe littéralement avec sa carrière solo et son album "No more tears". Et là (c'est le drame), il annonce sa retraite (provisoire...). Pour marquer le coup, il est arrangé lors du dernier concert de cette tournée, intitulée "No more tours", que Black Sabbath fasse la première partie d'Ozzy. Iommi est d'accord, mais Ronnie James Dio n'en démord pas. Pour lui, Black Sabbath est beaucoup plus important qu'Ozzy en solo et il voit cette proposition comme un affront à la légende du groupe. De ce fait, il claque la porte et quitte à nouveau le navire. Se trouvant sans chanteur, Iommi demande ni plus ni moins à Rob Halford, qui vient de quitter Judas Priest quelques mois plus tôt, d'intégrer officiellement les rangs du groupe ! Et donc, nous voilà en novembre 1992 avec ce bootleg, pour un concert en première partie d'Ozzy !! Et ce p'tit live est bien sympa ! Sur les 10 titres joués, 6 sont tirés de la période Dio (qui devait donc être de la partie) et 4 de celle d'Ozzy. Bien qu'Halford soit un excellent chanteur, il est clair qu'il a beaucoup de mal sur les morceaux d'Ozzy avec des vocaux trop aigus et manquant véritablement de profondeur (c'est très marquant sur "Symptom of the universe" - là, la performance du chanteur est franchement mauvaise, un véritable massacre !). Par contre, sur ceux de Dio, il excelle ! Le timbre de voix d'Halford est totalement adapté à celui de Dio, c'en est vraiment bluffant ! "Children of the sea" ou "Heaven and hell" sont énormes, le son est bon, la guitare d'Iommi est bien ample et profonde. Aussi, il est à noter que la réussite de ce live est grandement due à la section rythmique qui sait comment doit sonner du Black Sabbath, avec toute la lourdeur et la puissance que cela requiert. Vinnie Appice est d'ailleurs le seul batteur qu'ait connu Black Sabbath à pouvoir réellement remplacer Bill Ward selon moi. Alors, on n'a pas non plus un live d'exception, mais il n'en reste pas moins intéressant d'autant plus que la collaboration entre le groupe et Halford n'aura pas de suite (à part pour les besoins d'un remplacement ponctuel d'Ozzy 14 ans plus tard !). Bootleg sympa, mais seulement destiné aux fans de la formation... ainsi que de ceux du Metal God ! On peut aussi ajouter que les grands classiques du groupe ne sont pas interprétés ("Iron man", "Paranoird", "War pigs", "Black Sabbath", ...) vu que ces derniers seront joués lors du set du Madman ! Pour l'occasion, il y aura même une mini-réunion du Black Sabbath d'origine avec quelques morceaux, dont certains figureront sur le live d'Ozzy, "Live & loud".

note       Publiée le mercredi 25 juillet 2007

partagez 'Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992".

ajoutez une note sur : "Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992".

ajoutez un commentaire sur : "Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live Costa Mesa Los Angeles - Nov. 14 1992".

Nicko › mardi 1 décembre 2009 - 10:27  message privé !
avatar

Là, j'avoue, je l'ai trouvé en téléchargement libre sur le net... Mais si j'ai la possibilité de le trouver en pressage avec jaquette & co., je signe tout de suite !

Note donnée au disque :       
Twilight › mardi 1 décembre 2009 - 02:00  message privé !
avatar

Quelqu'un aurait-il un tuyau pour se procurer cette galette à un prix décent ?

Aiwass › samedi 28 juillet 2007 - 03:30  message privé !
"Le bien ?"... J'aime bien Quine D'amande, le groupe hein, mais le chanteur aaah, il m'agace, surtout en solo, dommage parce que leurs compos sont plutôt bonnes (au niveau de ce que Mercyful Fate fesait, avec un son de gratte bien tranchant sur la fin - "House Of God"). Mais Judas Priest reste imbattable dans le genre guitares acérées + vitesse + chant hurlé façon scie circulaire du père Halford (ou cri "couilles broyées" pour les autres). Dailleurs je m'envoie toujours Screaming For Vengeance et Stained Class (et Painkiller aussi... ah ah)
Twilight › samedi 28 juillet 2007 - 03:19  message privé !
avatar
King Diamond, c'est le bien !
Aiwass › samedi 28 juillet 2007 - 01:54  message privé !
Bientôt Judas Priest sur Guts, attention les gars ! (bah quoi, on demande bien du King Diamond, et c'est encore plus gay)