Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNeurosis › Given to the rising

Neurosis › Given to the rising

cd | 10 titres | 70:48 min

  • 1 Given to the rising [8:55]
  • 2 Fear and sickness [7:13]
  • 3 To the wind [7:37]
  • 4 At the end of the road [8:25]
  • 5 Shadow [2:26]
  • 6 Hidden faces [5:33]
  • 7 Water is not enough [7:03]
  • 8 Distill (watching the swarm) [9:13]
  • 9 Nine [2:28]
  • 10 Origin [11:48]

enregistrement

Electrical audio, Chicago. Enregistré par Steve Albini.

line up

Dave Edwardson (basse), Josh Graham (media visuel), Scott Kelly (guitare, chant), Jason Roeder (batterie), Steve Von Till (guitare, chant), Noah Landis (organ, piano, samples, atmosphères).

chronique

Styles
metal extrême
rock
post-hardcore
hardcore
Styles personnels
neurot addiction

Vingt ans. vingt ans déjà que la bande de Steve Von Till torture nos esprits et lave nos tourments dans sa fabuleuse machine à explosions soniques orgasmiques et libératoires. Des débuts punk hardcore aux déferlantes apocalyptiques douloureusement jouissives de "Enemy of the sun" et de "Times of grace" en passant par les réminiscences aux accents plus progressif et folk de "A sun that never sets" et "The eye of every storm", Neurosis a, au fil des années, gagné le statut d'un groupe hautement estimé grâce à son attitude exemplaire et surtout l'énorme qualité de ses productions qui, depuis "Souls At zero", se révèlent toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Sur "Given to the rising", Neurosis continue de dicter sa loi pour les pauvres mortels que nous sommes et persévère dans sa quête imperturbable à la recherche de sensations toujours plus fortes. Toutefois, en examinant bien ce nouvel album, on peut dire sans trop se tromper que "Given to the rising" ne constitue pas vraiment une percée vers de nouveaux horizons mais plutôt une sorte de synthèse globale de l'œuvre des Californiens. Neurosis renoue ainsi sur la majeure partie de l'album avec la violence oubliée de leurs efforts des années 1990, violence concrétisée par une omniprésence de ce chant hurlé si caractéristique et la construction de murs soniques et de riffs d'une lourdeur quasi-implacable. Le passé resurgit également par l'intermédiaire des intermèdes "Shadow" et "Nine" qui semblent tout droit sortis de l'époque "Through silver in blood". Sur la fin de l'album, les titres "Distill" et "Origin" font quant à eux plutôt référence à une période plus récente (couverte par les albums "A sun that never sets" et "The eye of every storm"). Mais, soyons clair, à aucun moment la sauce ne sent le réchauffé, car comme toujours, l'engrenage "neurosisien" est imparable. Et une fois la porte franchie — ce qui constitue l'étape la plus difficile — pas de retour possible en arrière, car Neurosis est définitivement un des groupes les plus puissants et entêtants qui soit. Puissant de par la violence et la rage de son expression instrumentale et vocale. Puissant de par la force, la noirceur et l'extrême raffinement de ses atmosphères et mélodies. Puissant de par l'intelligence de construction de ses compositions, riches et palpitantes. Depuis longtemps, Neurosis est passé maître dans l'art de la conception de textures sonores hyper travaillées et émouvantes, dans l'utilisation de hurlements déchirants d'une bouleversante justesse. Qui peut résister à la puissance dévastatrice et rageuse d'un "To the wind" et d'un "At the end of the road" ? Qui peut résister à la déferlante sonique d'un "Hidden faces" ou d'un "Water is not enough" ? Qui peut encaisser sans frissonner la décharge émotionnelle délivrée sur un "Distill" ou un "Origin" ? Sur "Given to the rising" Neurosis nous livre vingt années de savoir faire. Un savoir faire unique... Les amis, réjouissez-vous : Neurosis est toujours là, bel et bien présent, et ce plus que jamais...

note       Publiée le vendredi 20 juillet 2007

partagez 'Given to the rising' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Given to the rising"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Given to the rising".

ajoutez une note sur : "Given to the rising"

Note moyenne :        64 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Given to the rising".

ajoutez un commentaire sur : "Given to the rising"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Given to the rising".

22goingon23 › lundi 2 décembre 2013 - 18:32  message privé !

Oeuvre hivernale sous l'égide du dieu Thor ! Il y est fait froid malgré les feux de camps qui le parsèment. Les éléments s'y affrontent et le blizzard y est roi. Apocalypse panthéiste.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mardi 26 novembre 2013 - 08:59  message privé !

To The Wind est l'un des meilleurs morceau de Neurosis que je connaisses. Très beau.

Note donnée au disque :       
hell › dimanche 14 octobre 2012 - 09:20  message privé !

Le meilleur pour moi, mais faut l'écouter la nuit dans les bois pour comprendre. C'est un peu comme tout quoi, comme quand on va lire un bouquin, quand on court dans les bois, écouter une musique cela demande un investissement pour apprécier à la juste valeur, faut se mettre dans l'oeuvre, et le problème, comme souvent, c'est les jugements trop hatifs, la facilité habituelle du public et la société de consommmation totalement artifficielle. Un Neurosis, ça se vit, et vu les commentaires, y'a une paire de flemmards ici, et bien ils n'ont que ce qu'ils méritent, des écoutes sans substance, sans rélief, une vie terne et sans intéret.

Note donnée au disque :       
sebcircus › samedi 13 octobre 2012 - 12:17  message privé !

Cet album est très sombre, assez glauque, la prod est parfaite. Du bon Neurosis sans surprise

Note donnée au disque :       
Seijitsu › dimanche 7 octobre 2012 - 12:55  message privé !

Que Neurosis évite le recyclage tiède de ce disque, ça serait déjà bien oui.

Note donnée au disque :