Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXasthur › Subliminal genocide

Xasthur › Subliminal genocide

11 titres - 71:34 min

  • 1/ disharmonic convergence
  • 2/ The prison of mirrors
  • 3/ Beauty is only razors deep
  • 4/ Trauma will always linger
  • 5/ Pyramid of skulls
  • 6/ Arcane and misanthropic projection
  • 7/ Victim of your dreams
  • 8/ Through a trance of despondency
  • 9/ Loss and inner distortion
  • 10/ Subliminal genocide
  • 11/ Malice hidden in surrealism

enregistrement

somewhere between 2004 & 2005.

line up

Malefic (tout)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
dépressif

Diantre je n'en espérais pas grand-chose de ce Xasthur. J'avais à vrai dire un peu détourné mon intérêt de ce projet, trouvant que cela tournait décidément beaucoup trop en rond. Et pourtant, grand fan de musique dépressive que je suis, je continuais à acheter aveuglément les albums... D'autant plus que ce "Subliminal genocide", il aura mis quasiment 3 ans à sortir, chose rare chez Xasthur qui avait un peu l'habitude de pondre 2 albums par an... Allait-il enfin proposer un truc bien bossé et chiadé ? Et bien oui et non. On a toujours du pur Xasthur, mais bien plus pro, et surtout beaucoup, beaucoup plus inspiré. 71 minutes, aucune auto-reprise, des instrumentaux bien placés, le disque a été pensé, voilà qui est clair. Autre fait marquant, c'est un Xasthur totalement déprimé que l'on a là. Les ambiances désespérées sont de retour, les guitares pleurent, les claviers soulèvent le coeur, les riffs très Xasthur-iens rivalisent d'ingéniosité, merde il est super bon cet album ! A vrai dire, je pense même qu'il s'agit du meilleur album de Xasthur depuis "Nocturnal poisoning". Les morceaux passent, pas de bouche-trous (enfin "Arcane and misanthropic.." traîne quand même beaucoup dans sa première moitié, et une "Victim of your dreams" un peu en-dessous), les ambiances glacées sont toujours aussi prenantes... Mince, ce disque est presque entièrement faux ! Et pourtant, quelles dysharmonies... Certaines sont vraiment superbes, le genre de mélodies qui vous rend rêveur, qui appelle à l'introspection et au souvenir ("Subiminal genocide", l'énorme "Prison of mirrors")... En plus de ce regain de créativité, Malefic a eu le bon goût de concocter une prod' maîtrisant parfaitement l'équilibre crade/clair. Tout est parfaitement audible, tout en conservant ce côté sombre et occulte qui anime ces compos... "Subliminal genocide" vaut-il le coup en somme ? Oui et mille fois oui. Poignant et dérangeant, ce disque montre un "groupe" maître incontestable d'un genre qu'il a lui-même poussé un cran plus loin. Excellent tout simplement, je n'y croyais plus.

note       Publiée le mercredi 18 juillet 2007

partagez 'Subliminal genocide' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Subliminal genocide"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Subliminal genocide".

ajoutez une note sur : "Subliminal genocide"

Note moyenne :        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Subliminal genocide".

ajoutez un commentaire sur : "Subliminal genocide"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Subliminal genocide".

Kronh › vendredi 25 mars 2011 - 21:34  message privé !

Superbe album, on ressent comme du mépris, qui nous rabaisse et nous martyrise avec le chant haineux de Malefic dissimulé derrière les nappes, ambiance à 3000 hPa, et dès que "The Prison of Mirror" est passé avec le thème qui tourne et tourne et nous hante, et on est déjà en plein dans le truc et on en redemande. J'aime ce genre de disque, et plus encore quand c'est puissant et habilement mené. En fait ce type à un monde à part dans sa tête, une sorte de cathédrale humide sombre vide et infinie. Cet album nous en entrouvre une fenêtre.

Ares › lundi 10 janvier 2011 - 21:28  message privé !

Excellent album, j'ai mis du temps a en apprécier certaines mais vraiment très bon. Il n'y guere que Trauma will always linger en dessous du reste entre ce premier (et dernier riff) complètement bancal et un riff central longuet et en plus repompe de Screaming at forgotten fears sur Violate the Oblivious. Mais ca reste une grosse claque !

Nokturnus › mardi 25 mai 2010 - 13:47  message privé !
avatar

bon, je l'ai finalement écouté le petit dernier et il est vraiment excellent. gothique et hanté

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mercredi 19 mai 2010 - 21:36  message privé !

pas ecouté encore... La pochette fait tres black mélo des 90s

Møjo › mercredi 19 mai 2010 - 16:10  message privé !

dtc