Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMegadeth › United abominations

Megadeth › United abominations

11 titres - 48:03 min

  • 1/ Sleepwalker
  • 2/ Washington is next !
  • 3/ Never walk alone... a call to arms
  • 4/ United abominations
  • 5/ Gears of war
  • 6/ Blessed are the dead
  • 7/ Play for blood
  • 8/ A tout le monde
  • 9/ Amerikhastan
  • 10/ You're dead
  • 11/ Burnt ice

enregistrement

Enregistré au SARM Hook End Studio à Londres

line up

Glen Drover (guitares, chant), Shawn Drover (batterie, chant), James Lomenzo (basse, chant), Dave Mustaine (chant, guitares)

remarques

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
heavy metal avec des restes de thrash

Dave Mustaine, euh pardon..., Megadeth est de retour trois ans après l'excellent "The system has failed" qui représentait une sorte de renaissance/résurrection du "groupe". En 2007, Dave Mustaine a encore une fois totalement remanié le line-up de SON groupe, où on retrouve deux frères, Glen et Shawn Drover (inconnus au bataillon, Glen a tout de même joué avec King Diamond) ainsi que le sympathique James Lomenzo qu'on avait pu déjà voir jouer avec Zakk Wylde notamment chez Pride & Glory et le reconnu Black Label Society. Que dire donc de ce onzième album studio de Megadeth ? On a l'impression que Dave a trouvé son rythme de croisière. "United abominations", toujours autant porté sur la politique et la façon dont le monde tourne, est un bon album de heavy-metal avec beaucoup de solos. C'en est bel et bien fini de la furie thrash metal (même s'il reste quelques résidus du passé, notamment sur "Burnt ice"), place à du bon vieux heavy metal qui s'écoute aussi facilement que du Iron Maiden, bref, en famille. On a une bonne rythmique lourde mais pas trop speed avec de bonnes mélodies. Bref, lalbum facile sans prise de risques. C'est dommage parce que la base est là, l'album est clairement inspiré, mais trop calibré, il y a trop de ressemblances avec le passé, l'impression de déjà entendu est nette. Niveau solos, comme je le disais plus haut, il y a ce qu'il faut, mais c'est vraiment trop bête, car la plupart manque franchement d'intensité. Dave est toujours aussi bon guitariste, on a des solos bien techniques, mais voilà, il manque la flamme. De plus, Glen Drover n'est pas aussi adroit dans cet exercice que le Maitre. Au final, on a un bon album, ni plus, ni moins. Au bout de 23 ans et quand on connait les merdes pitoyables que le groupe a pu pondre ("Risk" en tête), on peut s'estimer heureux quelque part d'avoir un album tel que ce "United abominations" qui, même s'il n'invente rien, tient bien la route. Et de toute manière, ne rêvez pas, il n'y aura plus de "Holy wars" ni de "Countdown to extinction". Enfin, juste pour finir, je voudrais dire que la reprise du "A tout le monde" avec Cristina Scabbia de Lacuna Coil est réellement sans intérêt !

note       Publiée le mercredi 18 juillet 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "United abominations".

notes

Note moyenne        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "United abominations".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "United abominations".

vieille fessée › vendredi 22 janvier 2016 - 02:22  message privé !

Sans doute l'album le plus "ambitieux" de la décennie pour Megadeth, avec en prime une prod bien lécher. Ici on sent une volonté de revenir vers quelque chose de proche du début-milieux des années 90 et dans la veine du précédant album (The System Has Failed). A défaut d'être résolument marqué "heavy" le thrash et les compos de Mustaine se fait ici un poil plus "mélodique et groovy" (comprendra qui pourra).

Paradoxalement et malgré toutes les qualités et le bien que je peu dire de United Abomination, c'est aussi l'un des albums que j'aime le moins de la période 2000-2016. Pas assez original, et trop calquer sur son prédécesseur, il me fait penser à un "Cryptic Writing" bis que je trouvais lui même trop calquer sur ses deux prédécesseurs.

Note donnée au disque :       
Autre-Huche › vendredi 12 mars 2010 - 15:01  message privé !

Trop Kitsch...A tout le monde..hillarante!

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 17 septembre 2009 - 00:58  message privé !
avatar

ouais c'était juste la ptite extase, devant un truc purement régressif mais pas aussi hypocrite que dèche magnétique... on tient quand même une ballade bien ringarde à violons (sacré Dave) avec un pont improbable(ment moche), et puis quand même un côté + old school mais pas style "old school attitude", jusque ce qu'il faut avec les touches de laideur chères à Dave, et une grandiloquence qui c'était quelque peu délavée... bon après je sais pas si ça vient du nouveau type de chez Nevermore, mais pas mal de soli font un peu Maiden par moments, bref heavy metal/power metal de sportif, maaaais en même temps la basse claque comme il faut sur plus d'un titre, et Mustaine a quelque chose qui est revenu dans sa voix sur les refrains... quelque chose qui c'était un peu fait la malle... cette âme spéciale, sans doute. J'ai pas encore décidé s'il vaut 3 ou 4 ou 5.

Note donnée au disque :       
Grandgousier › mercredi 16 septembre 2009 - 12:29  message privé !

Ah non, là Raven à mon avis tu te trompes. Le dernier est loin de tenir la route. Je l'ai écouté que deux ou trois fois pour l'instant mais je sens qu'il va vite finir aux oubliettes. Faut que je le repasse encore mais je le sens pas du tout celui-là.

Note donnée au disque :       
Raven › mardi 15 septembre 2009 - 00:07  message privé !
avatar

hosanna, le dernier a l'air d'être bien meilleur que System & United... enfin, ptetre que c'est un gros soufflé, mais c'est manifestement le retour du too much épique bourratif, gros riffs-soli power hard à la Painkiller, espérons qu'il tienne la route + de quelques écoutes, mais j'ai déjà retenu deux refrains (c'est bon signe)

Note donnée au disque :