Vous êtes ici › La page des membresD › Dioneo

Dioneo

Les 709 objets notés par Dioneo

Note Nombre de fois %
 2 foispourcentage 0.28 %
  8 foispourcentage 1.13 %
   23 foispourcentage 3.24 %
    156 foispourcentage 22.00 %
     391 foispourcentage 55.15 %
      129 foispourcentage 18.19 %

Les 20 derniers commentaires de Dioneo

VajraSichisiki (七識)
Vajra - Sichisiki (七識)
› samedi 25 juin 2022 - 12:01

Le rire dément qui ouvre ce disque... Comment j'avais pu l'oublier ??? (EDIT : ah ah, je ne m'étais pas relu avant de commenter, du coup ça fait un com qui commence quasi comme la chro, c'est malin... Faut croire que je ne m'y habitue pas tant, à l'éclat foudingue).

Drôle de blues, toujours, cet album - à la fois plus proche que le reste de la disco de Vajra (et sans doute de beaucoup de Mikami solo - qui "en passant" n'est pour une fois "que" vocaliste, ici, d'après les crédits - et le bouquin du collègue D.o.P., aussi... mais QUEL vocaliste, hein) de la forme "originelle", américaine du truc, et autant que partout chez eux/lui, ailleurs, sur leurs terres choisies/trouvées/redessinées, creusées et élevées du niveau de la mer (ou plus bas ?) jusqu'à la voûte (ou plus haut ?). Sacré machin, à la retrouvaille - alors que nettement ce n'est pas le Vajra que j'ai le plus écouté, de loin.

Message édité le 25-06-2022 à 12:25 par dioneo

GrailsDoomsdayer’s holiday
Grails - Doomsdayer’s holiday
› jeudi 23 juin 2022 - 12:06

J'en avais le souvenir d'un truc pas mal du tout voire mieux que ça sans pour autant me chambouler... C'est bien comme ça que je le retrouve, à la réécoute. De la très bonne musique "pan-seventies", avec un côté "exploitation" (au sens ciné) bien marqué, une couleur/perspective doomesque non-extrême, des inflexions un peu plus "dark" par moments - mais qui donne l'impression que c'est pour le fun, le frisson façon on-se-fait-peur-au-drive-in-mais-rien-de-sérieux plus que pour autre chose... C'est cool, c'est de saison, ça passe tout seul en préparant le dhal. (Les passages giallo me causent plus que les passages floydesques, par ailleurs très bien foutus, hein, entre autres ingrédients du mix... Juste une question de préférence, pas une critique, quoi, juste en passant).

Note :       
TheoremeL'Appel du Midi à Midi Pile
Theoreme - L'Appel du Midi à Midi Pile
› mercredi 22 juin 2022 - 10:38

Hop, c'est son heure à nouveau, son temps idoine. Joie des longues matinées fraîches après le jours de lourdeur, gloire au dub-congélo, à Kool Shen (auréolé de son mulet christique), aux perfs courtes en solo devant un public pas venu là pour/pas capable de frimer... Et vive les Ccommunards, Connard.

Note :       
Ramayana SoulSabdatanmantra
Ramayana Soul - Sabdatanmantra
› mercredi 22 juin 2022 - 09:52

Oui ! Les voix, au moins autant que le sitar, les sons trafiqués, les coups de wha-wah débordante... contribuent bien au côté déboussolant de cette musique ! Peut-être bien même que c'est par elles que ce côté familier/altéré s'impose le plus "sournoisement". Je veux dire : il y a ces timbres, et cette langue, déjà, qui sonnent tout de suite très "de chez eux/elle", mais aussi par moments cette espèce d'approximation dans la note qui sonne vite "indie d'Europe/US" (pour résumer à très gros traits), finalement assez inattendue dans ce contexte psyché/exotica (mais encore une fois : qui est exotique là-dedans, le groupe ou "nous", sachant en plus qu'au départ le disque n'était pas forcément appelé à être entendu "d'abord de l'étranger" ?). Et aussi la confusion parfois entre les deux - on n'arrive pas toujours avec certitude à déterminer si c'est m'sieur Ishanders ou m'ame Destian qui chante, je trouve...

Ce serait bien cool que le groupe ressorte un truc, soit dit en passant... Après, rien ne semble avoir fait surface entre 2015 et maintenant... Je ne sais pas trop où ils en sont, en fait. Vais me mettre en mode recherche pour voir si on trouve trace d'eux encore, si l'entité existe encore ou quoi, tiens. (EDIT après quelques clics : bon, rien sur leur facebook qui daterait d'après 2017, instagram apparemment supprimé ou n'existant pas, en suivant le lien depuis ladite page FB... Je doute, là).

Message édité le 22-06-2022 à 10:01 par dioneo

Note :       
VajraRing (金環食)
Vajra - Ring (金環食)
› samedi 18 juin 2022 - 13:42

Le passage où Haino joue du shamisen "vocalisant" pendant que Mikami s'égosille et qu'Ishizuka part en free-matsuri-bayashi est totalement ouf, quand-même, à la fois parfaitement "instinctif" et super "concentré", tenu. Bon... Tout le disque est incroyable, en fait, je ne reviens pas là-dessus. (Mais quel plaisir de le réécouter et de se manger sa consistance à nulle autre pareille, hein !)

Message édité le 18-06-2022 à 13:42 par dioneo

Note :       
Brutal TruthSounds of the animal kingdom
Brutal Truth - Sounds of the animal kingdom
› samedi 18 juin 2022 - 12:05

PS : Bon d'un autre côté sur ce Sounds y'a Pre(eeeeeeeeyyyy)y(!!!!!!), tu me diras... Un bon test de Brutal Endurance pour voir si tu es fait pour ce groupe ou pas !!

Note :       
Brutal TruthSounds of the animal kingdom
Brutal Truth - Sounds of the animal kingdom
› samedi 18 juin 2022 - 12:03

Ma recommandation : ÉCOUTES LES TOUS !!

Mais blague à part : Extreme Conditions est super pour attaquer par le côté grind extreeeeme (uh uh) du groupe, et Need to Control pour la facette tous-azimuts, complètement barrée mais toujours très consistante de leurs machins... Celui-là aussi (les Sons du Règne Animal) le fait bien aussi dans cette optique expé qui part dans tous les sens aussi remarque mais perso je trouve qu'en "disque d'abordage sur ce rivage secoué", Need a quelque chose d'un poil plus "accueillant", plus immédiat (le son plus épais peut-être, plus contrasté, avec strates plus visibles qu'ici dans le(s) gros bloc(s)...).

Message édité le 18-06-2022 à 12:20 par dioneo

Note :       
The SpecialsSpecials
The Specials - Specials
› vendredi 17 juin 2022 - 19:31

La lecture en cour du bouquin de Melissa Chemam, Hors de la Zone de Confort, sur Bristol et sa scène, ses scènes, beaucoup à partir et à travers Massive Attack, ce qui l'a précédé (la Wild Bunch) et suivi (l'influence sur le monde pop/rock, sur la naissance de Gorillaz etc. ...) m'a fait tilter ce truc : sur Eurochild, Tricky cite - sans le sampler, directement au début d'un couplet - mot pour mot celui d'un autre, issu de Blank Expression. Bon... Ça ne devrait pas me surprendre vu que l'Adrian n'a jamais caché être fan absolu des Specials mais n'empêche, c'est fou que j'aie jamais capté ça avant ! (Dans une autre contrée - mais pas forcément si loin que ça - des musiques électroniques, y'a Leila aussi - Leila Arab - qui s'est toujours déclarée fan depuis longtemps, et avait même invité Terry Hall à chanter sur un des ses trucs bien perchés...).

Message édité le 17-06-2022 à 19:36 par dioneo

Note :       
Massive AttackProtection
Massive Attack - Protection
› vendredi 17 juin 2022 - 19:08

Presque 30 ans après - dont bien 10 ou 15 à ne l'avoir pas réécouté ? - dediou... Bah tout est intact. Protection qui me cueille direct à l'émotion, sans le chantage et c'est pour ça que ça prend ; Karmacoma qui m'éclate direct les synapses et les sinus comme une puissante soufflette avec ambiance sale mais feutrée (+XdB... et c'te son d'basse, quoi...) glissée en même temps à l'oreille ; Three autrement tripée, sensuelle, douce mais toujours aussi étrange... Je pourrais faire toute la liste, y'a guère que Weather Storm à la rigueur qui ferait un peu tapisserie pour moi - comme à l'époque, hein - mais en fait une tapisserie bien belle où se laisser absorber, voguer, à la syndrome de Stendhal (et pas mal à la DJ Shadow versant What Does Your Soul Look Like?, en fait, surtout). Bien sûr que les souvenirs jouent mais j'insiste : si y'avait pas déjà eu tant là-dedans "de base", bah ça remonterait pas comme ça si fort !

EDIT : Oui bon d'accord... Par contre j'avoue : Light My Fire tombe toujours comme une soupe tiède sur les poils dressé, à la fin du disque. On va dire que c'est une résurgence de ce rêve pas très bon qu'on appelait Acid Jazz, fait quelques années avant par le même pays, qui vient faire une dernière fois tache dans le paysage ?

Message édité le 17-06-2022 à 19:40 par dioneo

Note :       
SepulturaRoots
Sepultura - Roots
› jeudi 16 juin 2022 - 14:18

Ouep, épais de son, ambitieux dans les compos - tout en élaguant, c'est à dire que ça peut empiler des couches de guitares, jouer sur la dynamique via la répartition stéréo etc., mais en même temps, ça s'interdit tout étalage de virtuosité (les rares solos de gratte par exemple, sont plus des vrillements bruitistes qu'autre chose)... Dans un sens ça revient à l'approche, aux racines (hum, mais sans jeu de mot aussi hein) punk (hardcore) du thrash, au côté garage au sens "fait dans ton garage", si on préfère - mais avec les moyens d'enregistrer ça sans que ça sonne démo, de donner de la consistance et pas qu'un peu à la chose.

Comme dit plus tôt, mais en fait ça ne me gêne plus trop, je lui trouve quand-même quelques moments de longueur, ou peut-être pour le dire mieux que certains jours je vais trouve que ça fait beaucoup à s'avaler d'un coup mais... D'un autre côté par exemple, le morceau avec Patton je perçois plus maintenant le côté niqué/expé de la chose qu'un quelconque truc "gratuitement dans le vent de l'époque", comme ça pouvait me faire un temps. Le triplé ("faussement final") Ambush (avec son coup de speed final)/Endangered Species (avec son intro limite indus-doom, son ambiance poisseuse générale même quand ça s'emballe du double-kick et son espèce de structure/collage toute cheloue)/Dictatorshit (en parlant de thrasherie punkoïde - carrément D-beat pour le coup) fait particulièrement plaisir, juste là !

Message édité le 16-06-2022 à 14:46 par dioneo

Note :       
Einstürzende NeubautenWeingeister
Einstürzende Neubauten - Weingeister
› mardi 14 juin 2022 - 08:26

Eh eh... Oui, "curieusement" je m'en doutais un peu...

Einstürzende NeubautenWeingeister
Einstürzende Neubauten - Weingeister
› lundi 13 juin 2022 - 17:11

Le serveur s'appelle Martiny, en revanche... Un clin d'œil discret à Boyd Rice et sa misanthropie ?

VoivodSynchro Anarchy
Voivod - Synchro Anarchy
› vendredi 10 juin 2022 - 13:01

"Ça devrait pouvoir se faire".

VoivodSynchro Anarchy
Voivod - Synchro Anarchy
› vendredi 10 juin 2022 - 12:38

honnêtement j'ai pas écouté ce qu'a fait le groupe ces, hum... Vingt dernières années (?!) mais là, la chro donne méchamment envie d'y remédier, je dois dire !

Julee CruiseThe Voice of Love
Julee Cruise - The Voice of Love
› vendredi 10 juin 2022 - 12:07

Noooon ! ARGH ! P... Les trajets en caisse sur les routes forestières au son de Floating Into the Night vont faire (encore plus) bizarre, maintenant. Merde alors. Farewell, merci pour les heures à... Ben justement, Flotter.

Message édité le 10-06-2022 à 12:07 par dioneo

Cabaret VoltaireRed Mecca
Cabaret Voltaire - Red Mecca
› mercredi 8 juin 2022 - 23:29

Tiens je me le suis réécouté récemment, celui-là, c'est de l'excellent mauvais trip, en effet, sale et inquiétant... L'ambiance film noir joué par des robots défectueux - cyber, cyborg en effet, déréglés sans conteste - est bien posée dès A Touch of Evil (qui referme aussi le disque, reprises niquées et pas créditées si je ne me trompe pas du thème d'Henry Mancini pour le film d'Orson Welles - La Soif du Mal, en VF... Grand film, en passant, avec sa fameuse séquence d'ouverture en plan séquence, hallucinante, virtuose... - bref, je m'égare). J'ai mis quelques temps à y entrer, au début, dans ce disque - le côté pollué, je crois, m'a tenu dehors aux premières écoutes - mais maintenant j'adhère complètement (comme à un fond d'une poêle cramé, laissé trop longtemps sur le gaz) !

Message édité le 08-06-2022 à 23:34 par dioneo

Note :       
Kate BushHounds of love
Kate Bush - Hounds of love
› mercredi 8 juin 2022 - 21:13

La scène toute simple où l'une des perso marche vénèr' avec la chanson dans son walkman, à priori - en tout cas pour le moment c'est dans cette scène là que je l'ai entendu, perso, ayant abordée la nouvelle saison y'a peu...

Kate BushHounds of love
Kate Bush - Hounds of love
› mercredi 8 juin 2022 - 21:06

L'effet Stranger Things, non ?

Horace AndyDance Hall Style
Horace Andy - Dance Hall Style
› mercredi 8 juin 2022 - 10:04

En pleine lecture d'En Dehors de la Zone de Confort de Melissa Chemam - bouquin sur les "scènes" (musicale, graffiti notamment mais plus largement aussi, la "social scene" comme disent les anglophones...) de Bristol, qui tourne pas mal autour de la Wild Bunch et de Massive Attack ("forcément", on a envie dire, un peu)... Ça m'a donné envie de ressortir cet Horace au son si particulier. Et qui colle parfaitement à l'atmosphère ciel blanc/couvert, lumière filtrée mais presque un peu aveuglante de ce jour dans le deux-cinq. Bien m'en a pris, ces considérations atmosphériques mises à part ou non : je ne m'en suis pas lassé, de ce reggae à synthés air-liquide plongés dans la perspective dub et ses rebonds, reflets, difractions.

Message édité le 08-06-2022 à 10:44 par dioneo

Note :       
7 Year Bitch¡Viva Zapata!
7 Year Bitch - ¡Viva Zapata!
› mardi 7 juin 2022 - 23:29

Ouep, la gratte ultra-active... Ça ne "s'arrangera pas" sur le suivant, Gato Negro, où en plus Roisin Dunne se piquera de varier les approches. Sur le premier et précédent, Sick 'Em, c'en était d'ailleurs une autre, à la guitare - Stefanie Sargent - pas forcément moins présente, peut-être un poil moins noisy, encore plus portée sur le riffing de bûcheronne quand ça lui prenait. (Mais bon, calenchée à 24 ans entre les deux albums, elle, d'une O.D. d'héro... Un festival de jours heureux, décidément, l'histoire de ce groupe).

EDIT : Sinon oui, M.I.A., le titre, accroche direct mais au fil des écoutes, un truc comme Hip Like Junk (ben tiens, justement), The Scratch et finalement tout le reste se met à très vite coller au crâne.

Message édité le 07-06-2022 à 23:34 par dioneo

Note :       

Historique de Dioneo

Inscrit depuis : lundi 23 juin 2008 | Dernière connexion : aujourd'hui | Nombre de connexions : 29818