Vous êtes ici › La page des membres( › (N°6)

(N°6)

avatar

Voir la liste des chroniques de (N°6)

Les 780 objets notés par (N°6)

Note Nombre de fois %
 0 foispourcentage 0.00 %
  1 foispourcentage 0.13 %
   28 foispourcentage 3.59 %
    182 foispourcentage 23.33 %
     423 foispourcentage 54.23 %
      146 foispourcentage 18.72 %

Les 20 derniers commentaires de (N°6)

Miles DavisA Tribute to Jack Johnson
Miles Davis - A Tribute to Jack Johnson
› samedi 27 novembre 2021 - 10:27

Faut pas oublier que c'est une BO de film, et de film documentaire qui plus est. Peut-être que c'est pour ça tout bêtement qu'on y retrouve un bout de In a Silent Way au milieu de "Yesternow", qui par ailleurs est d'une lancinante beauté. Pas si loin du krautrock effectivement parfois. Et puis "Right Off", quand des jazzeux se mettent à faire du rock (enfin du blues-rock quoi), soit c'est un désastre (téma la taille du savoir-faire), soit comme ici, ça défonce tout. Le ton de la guitare de McLaughlin, oh mon dieu !

Note :       
Miles DavisIn A Silent Way
Miles Davis - In A Silent Way
› jeudi 25 novembre 2021 - 13:07

Si tu pars avec un tel biais de confirmation, c'est évident que tu vas t'ennuyer puisque tu l'as plus ou moins déjà acté. Donc c'est pas la peine de s'imposer une écoute pour de mauvaises raisons. Plutôt y retourner soit avec l'esprit le plus vide possible, en oubliant tout acquis (je sais, c'est pas évident), soit sur une pur impulsion qui ressemblerait à une vraie envie, soit s'écouter un petit ECM qui va bien et qui fera plaisir. L'ennui est une notion très relative après tout, et puis si Tony Williams se faisait chier (parait-il) à jouer dessus, y a de la marge.

Quant à moi, réécouté il y a quelques jours, toujours un bonheur, l'entrée définitive dans le Miles électrique, déjà effleurée dans les deux albums précédents du quintet magique, a quelque chose d'un peu magique.

Note :       
Sleaford ModsSpare ribs
Sleaford Mods - Spare ribs
› mercredi 24 novembre 2021 - 21:18

Faudrait vraiment que je pense à jeter une oreille là-dessus, car je suis très client de nos Astaffort Mods, qui avaient un peu commencé comme une bonne vanne référencée mais qui sont clairement un des trucs que j'écoute le plus depuis trois ans (déjà trois albums + un EP l'air de rien, creusant un vrai sillon, et toujours un gros kiff sur scène). Après je suis pas sûr de comprendre aussi bien la VO, d'autant que les références me parlerons forcément moins que des gars du Sud-Ouest, mais quand même, un de ces jours, faudra s'y mettre.

Miles DavisBitches Brew Live
Miles Davis - Bitches Brew Live
› mercredi 24 novembre 2021 - 17:17

Ah oui faut que je vois ça ! J'imagines que tu parles bien de Wight, pas de Newport. Bah pour la note faut bien en garder sous le coude pour l'album studio et On the Corner, mais bon, c'est vraiment du détail. Miles à cette période, ça orbite toujours autour du six (et non, je ne parle pas de moi) !

Message édité le 24-11-2021 à 17:18 par (N°6)

Note :       
Yuji Ohnoキャプテンフューチャー音楽集 (Captain Future - Original Soundtrack)
Yuji Ohno - キャプテンフューチャー音楽集 (Captain Future - Original Soundtrack)
› samedi 20 novembre 2021 - 12:04

It takes greatness to know greatness. ;)

Le chanteur du générique français est un random choriste qui n'a jamais fait que ça de connu. C'est marrant parce que moi au contraire, c'est la musique qui m'avait frappé (après j'étais souvent frappé par la musique), au point que je me demande si ça n'est pas finalement mon premier vrai choc musical (au sens au c'est le premier dont je me souviens qui ne sois pas "la musiques des parents"). Évidemment j'abuse avec la référence à Miles (en plus je voulais coller Bitches Brew à la base mais c'était too much), mais il y a quand même de ça, j'y ai pensé quand je me suis retapé quelques épisodes il y a quelques années alors que ça repassais sur une chaine jeunesse, d'abord ça m'a frappé à quel point je trouvais toujours que cette OST butait, mais aussi que "eh, mais finalement, est-ce que quand 20 ans plus tard j'écoute du Miles électrique pour la première fois, mais aussi du Electric Masada, ça ne me replonge pas ne serait-ce qu'un tout petit peu là-dedans inconsciemment ?". Bon et puis c'est pour l'histoire de culture légitime ou non, qui a bien changé depuis à ce niveau.

Pour l'anecdote en Allemagne ils ont eu une BO totalement différente, très synth-funk et apparemment devenue culte.

Message édité le 20-11-2021 à 13:19 par (N°6)

Note :       
Kiki HitomiKarma no kusari (カルマの鎖)
Kiki Hitomi - Karma no kusari (カルマの鎖)
› mercredi 17 novembre 2021 - 12:29

Ah, c'est pas la première fois qu'on me fait cette remarque. La note on s'en fout (d'ailleurs je remonte d'une boule hors-chro !), en vrai, mais peut-être que me mettant moins de pression sur un album cool, je suis d'autant plus enthousiasme. 8-bit c'est pas littéral (quoiqu'il y ait bien des sons qui sonnent vraiment pas loin), mais aucun doute sur le voyage, décollage au spatioport derrière le karaoke à 4h20.

Message édité le 17-11-2021 à 12:32 par (N°6)

Note :       
SwansTo Be Kind
Swans - To Be Kind
› dimanche 14 novembre 2021 - 11:39

Certe, le côté prédicateur sorti de True Detective de Gira peut lasser, les prêcheurs sont par essence des gens emmerdants, pour ne pas dire pénibles, mais enfin en terme de ce qu'il offre soniquement, c'est quand même du goulu ce To Be Kind, et paradoxalement ça n'est pas le moins du monde un truc fatiguant à se taper (intense jusqu'à la limite de la rupture parfois, certe), les dynamiques ne cessent d'évoluer, ça berce, ça groove (si si, enfin à la Swans), ça martèle mais ça prend plein de chemins de traverse et de contre-allées, comme disaient les autres. C'est souvent très beau, tout simplement, au delà d'une force de frappe qui en live, prenait une dimension totalement écrasante. Ceci dit, cette chronique du raz-le-bol est toujours aussi bien vue et aussi drôle, même si on n'a pas ressenti la même chose, manifestement (quoique, et ça n'empêche pas d'apprécier la chose). Après je m'étais pas tapé The Seer avant, mais bon The Glowing Man si du coup ça revient un peu au même...

Message édité le 14-11-2021 à 11:51 par (N°6)

Note :       
Elysian FieldsDreams That Breathe Your Name
Elysian Fields - Dreams That Breathe Your Name
› dimanche 7 novembre 2021 - 12:16

Il y a pratiquement deux décennies, j'allais voir Elysian Fields en concert, sur la seule foi de leur réputation et d'avoir vu Jennifer Charles chanter avec Murat dans NPA (Jim, l'ouverture inoubliable de Mustango). Me souviens bien de la salle, le Cat, dans un quartier alors très moyennement accueillant de JuppéCity (devenu récemment le pôle de sa gentrification), au fond d'une cour. J'étais resté hypnotisé par Jennifer, sans savoir que la musique du duo allait m'accompagner si longtemps sans lassitude aucune, les revoyant sur scène de temps à autres comme on revoit de vieux amis, et mettant la main à chaque fois sur une poignée d'albums. Celui-ci fut le premier, et aujourd'hui sa noirceur déguisée en torpeur sensuelle me frappe plus que jamais ("Never Mind That Now", c'est quand même quelque chose), avec aussi quelques incursions un peu plus noisy ("Scratch") ou rock ("Timing is Everything"), et toujours des arrangements d'une subtile richesse (faut voir les cadors de la scène downtown new-yorkaise qui jouent là-dessus). Quand il sera temps de tirer les rideaux, je doute peu que Elysian Fields seront toujours à mes côtés. Avec le temps, c'est évident, Jen et Oren sont deux compagnons pour la vie.

Message édité le 07-11-2021 à 12:19 par (N°6)

Note :       
Neil YoungZuma
Neil Young - Zuma
› vendredi 5 novembre 2021 - 10:57

L'outsider des seventies. Pardon My Heart, Cortez the Killer suffiraient largement a un faire un grand Neil Young, le reste en guise de gouteux condiments.

Note :       
The Flaming LipsEmbryonic
The Flaming Lips - Embryonic
› lundi 1 novembre 2021 - 16:49

The Rough Bulletin

Note :       
Barış MançoSakla Samanı Gelir Zamanı
Barış Manço - Sakla Samanı Gelir Zamanı
› vendredi 29 octobre 2021 - 19:26

Oui, c'est vraiment celle-là (compilation ou album) que je recommanderais à qui voudrais découvrir Barış Manço sous un peu toutes ses meilleures facettes.

Note :       
54 Nude Honeys54 Nude Honeys
54 Nude Honeys - 54 Nude Honeys
› mercredi 27 octobre 2021 - 19:00

La grande époque où Tracks c'était quand même bien la hype. Revu le segment maintenant dispo sur Youtube (ça leur fait de bonnes grosses archives), je m'en souviens encore ! Grossièrement une compilation de l'album éponyme (oui, le contraire, faites pas chier) et de Drop the Gun (où donc elles étaient plus nombreuses), le concert en DVD donne une bonne idée de ce que ça devait être en live (et donc pas dégueulasse et bien fun). J'avais même pondu une chro pre-Guts qui a disparu dans les limbes d'Internet et de vieux disques durs. Toujours marrant de constater des années après que certe oui, le look jouait son rôle pour attirer l'attention, mais qu'elles étaient quand même bien efficace les petites craquettes japonaises.

Note :       
PeachesThe Teaches of Peaches
Peaches - The Teaches of Peaches
› dimanche 24 octobre 2021 - 19:36

Oui, difficile d'écouter le morceau sans penser ne serait-ce qu'un instant à la tronche totalement blasée de Bill Murray dans ce strip-club de Shibuya (ou Shinjuku). Peut-être que ça ne cadrait pas assez avec le reste de la BO. Morceau iconique de l'époque, pour sûr.

Message édité le 24-10-2021 à 20:07 par (N°6)

Note :       
PeachesThe Teaches of Peaches
Peaches - The Teaches of Peaches
› dimanche 24 octobre 2021 - 13:58

Exact, sur Skull Ring en 2003. Et la même année Iggy fait un feat. sur le deuxième album de Peaches (ainsi que Joan Jett, c'est cohérent avec les ref de celui-ci).

Note :       
PeachesThe Teaches of Peaches
Peaches - The Teaches of Peaches
› dimanche 24 octobre 2021 - 12:09

Ah mais oui, j'en étais resté à la référence Bond mais c'est possible que ça marche aussi dans ce sens-là !

Note :       
ChairliftMoth
Chairlift - Moth
› jeudi 21 octobre 2021 - 18:26

Ah ah merci ! Au moins je suis constant ! Oui Ramona Lisa j'aime beaucoup aussi, et bien sûr Pang est une tuerie produite par Danny Harle, forcément j'y viendrais, c'est un peu pour ça que j'ai chroniqué Chairlift d'ailleurs (enfin pas seulement, les deux premiers albums méritaient de base de l'être, ils sont passés un peu sous la hype de l'époque).

Message édité le 21-10-2021 à 18:32 par (N°6)

Note :       
Anal BlastVaginal Vempire
Anal Blast - Vaginal Vempire
› jeudi 21 octobre 2021 - 18:15

Dans ton cul.

(oui oh désolé, mais si il y avait une occasion de le placer, c'était vraiment ici, à lire avec la voix d'Alain Chabat préférablement)

Message édité le 21-10-2021 à 18:15 par (N°6)

Jamie Saft TrioAstaroth: Book of Angels Volume 1
Jamie Saft Trio - Astaroth: Book of Angels Volume 1
› lundi 18 octobre 2021 - 19:50

Objectivement, c'est ma meilleure.

ClutchBlast Tyrant
Clutch - Blast Tyrant
› dimanche 17 octobre 2021 - 12:10

À vrai dire, plutôt Citadelle du chaos, originale édition.

HTRKWork (Work, Work)
HTRK - Work (Work, Work)
› mercredi 13 octobre 2021 - 10:54

Baise tes morts ! Tag "petite froidasse" sur Suicideporn.

Note :       

Historique de (N°6)

Inscrit depuis : vendredi 8 mai 2009 | Dernière connexion : aujourd'hui | Nombre de connexions : 32828