Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › Films sombres et expérimentaux ?

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Films sombres et expérimentaux ?

résultats 41 à 60 sur un total de 156 • page 3 sur 8

Message
juj › lundi 13 février 2006 - 12:06

vas-y fils, raconte-nous tes passages à l'acte t'en meurs d'envie

Message
krusty › lundi 13 février 2006 - 19:53

Je vois pas en quoi bander devant un snuff ou s'extasier devant un effet gore réussis fait de nous des lavettes. Faut distinguer "voyeur" et "bourreau", sinon on s'en sort plus...

Toi tu m'as l'aire de correspondre tout à fait à ce que recherche le CLPM, je t'invite donc à me contacter par MP pour qu'on fasse connaissance.

Message
docteur.justice › jeudi 18 mai 2006 - 15:49

franchement le summun de l'insoutenable c'est crash de cronnenberg... dur d'aller au bout mais tellement envoutant.

Encore plus paroxistique que faux semblant qui met déja tres tres mal a l'aise

Message
mangetout › jeudi 18 mai 2006 - 16:41

Entièrement d'accord avec herr doktor, je rajouterai "Apocalypse now", "Shinning" "Element of crime" (le premier Lars Von Trier), "Aguirre, la colère de Dieu" de Herzog, "Les chiens de paille" de Peckinpah, "Délivrance" de Boorman et "L'antre de la folie" de Carpenter.

Message
Butcher › jeudi 18 mai 2006 - 16:43

Noir... expériment... le cinéma asiatique est fait pour toi. Je reviendrais pas sur les films déjà cités tels tetsuo, tokyo fist, sympathie for mr vengence etc... il y en a tellement dans le genre et d'autres vraiment barrés (j'en aie vu un tas mais il y a bcp de navets aussi). Je me souviens d'"Audition" (passé sur arté y a qq mois), la scène de fin est plutôt sympa dans le genre. Sinon, dans un registre plus classique, t'as "Memento" à la mise en scène originale et le très connu Mulloland Drive de David Lynch qui fait pas mal cogiter. heu... sinon, là comme ça je sais plus, mais ça va me revenir...

PS: J'oubliais le cultissime "C'est arrivé près de chez vous" !!

Message
heirophant › jeudi 18 mai 2006 - 17:33

j'ai vu tetsuo dernierement, et je ne vois vraiment pas pourquoi on dit que c'est un des films les plus déreangeants jamais réalisés! d'une, je me suis fais atrocement chié, ca bouge vite, sans queue ni tete, c'est mal filmé, on dirait mes films de vacances...de deux, il faut quand meme avouer que le film est franchement fendard, mais involontairement, ce qui lui enleve j'en conviens une certaine valeur. les effets speciaux sont navrants de ringardise, on y croit pas une seule seconde, les acteurs feraient passer van damme pour le maitre de l'actor's studio...un des films les plus ridicules que j'ai jamais vu! ( avec freddy contre jason, mais là je savais à quoi m'attendre...)

Message
mangetout › jeudi 18 mai 2006 - 18:25

heirphant : Je n'ai pas vu Tetsuo, mais je pense que tout ce que tu dis vient du fait que "sombre et expérimental" ne veut pas dire grand chose. Est-ce qu'un film "sombre et expérimental" doit être forcément filmé à la va vite, avec un montage des plus approximatif, une photographie aussi belle qu'un porno et des plans façon caméra sur épaule, quant tu rajoutes à tout ça un "récit" des plus farfelu (voire même une absence de récit) mais par contre justifiés par des théories conceptuelles trés élaborées (ou qui se veulent telles) et bien tu aboutis à ce que tu défini dans ton post. Alors que "Shining" par exemple passerait pour un film académique, alors que pour le coup, tu prends chaque scène, chaque plan, et tu t'aperçois de l'expérimentation du bonhomme (sans parler des apports techniques, genre steadycam). Mais bon un petit parvenu peut faire un film "sombre et expérimental" sans problème et tout le monde va crier au génie !

Message
heirophant › jeudi 18 mai 2006 - 23:34

exact... de toute facon, ce "tetsuo" n'est qu'un enieme produit dont l'exostisme japonais underground fascine de pauvres types en manque de sensations fortes qui n'y connaissent ren au cinoche.

Message
docteur.justice › vendredi 19 mai 2006 - 10:23

"Entièrement d'accord avec herr doktor, je rajouterai "Apocalypse now", "Shinning" "Element of crime" (le premier Lars Von Trier), "Aguirre, la colère de Dieu" de Herzog, "Les chiens de paille" de Peckinpah, "Délivrance" de Boorman et "L'antre de la folie" de Carpenter"

dis donc on les aurait pas vu ensembles c'est films ou tu est caché dans ma médiatèque !

le final d'appocalypse now met tres mal a l'aise mais il faut vraiment le voir au ciné

idem pour shinning a ne pas regarder en bouffant des chips, on peut aussi en remettant dans le contexte voir orange mecanique ou 2001

lars von trier; tu peux en citer pas mal, mais element of crime est particulierement space

aguire, est un chef d'oeuvre, mais pour ceux qui ont le courrage je conseille coeur de verre !! ou les acteurs jouent sous hypnose

les chiens de paille etait pour moi un film insoutenable et d'une grande finesse, jouant sur l'ambiguité

délivrance un classique

et l'antre de la folie reste méconnu

on pouvait aussi citer beaucoup de david Lynch : - mulholland drive, un chef d'oeuvre - blue velvet (fin un peu décevante) - lost highway avec 1 première demie heure insoutenable et bien sur pour ceux qui ont le courage d'aller jusqu'au bout(il m'aura fallut 3 fois malgré mon coté space) eraserhead

il ya aussi : johnny got his gun... super pour le moral

ceux qui trouvent en dvd :

asphalt, week end ! je suis preneur

Message
docteur.justice › vendredi 19 mai 2006 - 10:25

j'ai oublié avallon

Message
Butcher › vendredi 19 mai 2006 - 10:42

...mouais... n'oublions pas une chose: le cinéma asiatique à eu beaucoup de retard. Alors il fallait tester, expérimenter certaines choses, techniques, se trouver un style propre, une "image" -> c'est ce qui a amené ce cinéma à la place qu'il a aujoud'hui. Je trouve que le pari est réussi. Ils y a énormément de film coréens qui sont refait, malheureusement souvent sans saveur, parce qu'il manque cette poésie dans leur façon de faire. Avez-vous remarqué le soucis du détail dans leurs films aujourd'hui, à quel point l'esthétisme a une place de choix ? Un exemple parmis tant d'autres: "2 soeurs" -> magnifique du début à la fin, chaque plan compte, l'image est splendide. Idem pour les B.O., ils testent de nouveux horizons. Ces asiatiques ont une sensibilité à fleur de peur, il y a du très beau même dans un film très sombre ! Alors s'il faut passer par un testuo (que je n'ai pas spécialement apprécié non plus) pour en arriver là, je dis oui... En tout cas, ça nous change des grosses daubes américaines (c'est pas toujours le cas, certe, mais y en beaucoup trop pour moi chaque année) et de leurs remakes trop souvent à chier comparés aux originaux. Ou encore du film franchouillard de l'année...

... désolé de ce HS, je ne suis pas un spécialiste du cinéma comme vous mais je me loue 1 ou 2 films presque tous les soirs... à bon entendeur !

Message
mangetout › vendredi 19 mai 2006 - 10:52

"Johnny got is gun" ("Johnny s'en va-t-en guerre") est un film trés dur effectivement à regarder mais qui pour le coup est "sombre et expérimental", pas de pitié pour l'humanité et en même temps une intelligence toute humaine !

J'hésite mais je mettrai aussi "Duel" de Spielberg qui reste pour moi essentiel depuis mes premières visions tout petit (dans les années 70) un film à l'atmosphère bien particulière, une tension relancée adroitement et un malaise latent du début jusqu'à la fin ! Le seul Spielberg vraiment étonnant.

Sinon aprés "Vertigo" de Hitchcock reste selon moi une des oeuvres les plus sombres et expérimentales dans le sens où le travail réalisé est d'une perfection rarement atteinte par un autre cinéaste (Kubrick ?). Du même il y a aussi "La corde".

L'intégrale des films de Sam Peckinpah ("La Horde Sauvage", "Les chiens de paille" déjà cité, le brutal "Croix de fer", "Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia", "Le convoi" ou son dernier "Osterman Week-end").

Il y a bien aussi quelques ovnis mais bon, ce sont des films tellement spéciaux et demandant un effort assez important, mais bon : "Rashomoon" de Nagisha Oshima et "Le septième sceau" d'Ingmar Bergman, par contre une fois l'effort passé aprés c'est que du bonheur.

Message
heirophant › vendredi 19 mai 2006 - 13:04

mangetout, tu veux sans doute parler de "rashomon", un film de kurosawa et non de oshima... le ciné asiatique en retard? tu plaisantes j'espere! les kurosawa et autres ozu n'ont pas attendu les americains pour faire des films modernes. d'ailleurs, les plus grands reals ricains comme scorsese ou coppola n'ont jamais caché leur admiration et leur influence attribuée au ciné asiat. sinon, dans les films vraiment glauques mais intelligents, je vous conseille bad lieutenant de ferrara. personne n'est aussi malsain qu'harvey keitel!

Message
mangetout › vendredi 19 mai 2006 - 13:10

heirophant : Oui désolé pour le "Rashomon" de Kurosawa (honte sur moi) ça fait un baille que je n'ai pas vu ce film qui m'avait laissé un sacré souvenir avec ces histoires croisées trés théatralisées, Toshiro Mifune est excellent !

"Bad lieutenant" est effectivement un film terrible, perso j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans tellement c'était noir et sans appel. Aprés Ferrara j'ai pas suivi.

Message
heirophant › vendredi 19 mai 2006 - 13:15

avant bad lieutenant, ferrara avait fait the king of new york, un classique avec maitre christopher walken. apres bad lieutenant, il s'est un peu pris les pieds dans le tapis, mais il a su se relever avec "nos funerailles", sans aucun doute son troisieme meilleur film, toujours avec walken. je n'ai pas vu "new rose hotel", mais il parait qu'il est aussi tres interessant. il sort en dvd à la fin du mois de toute facon...

Message
mangetout › vendredi 19 mai 2006 - 13:19

Quelqu'un a vu "L'île" de Kim Ki-Duk, un film coréen de 2000, une histoire trés étrange se passant sur un lac avec quasiment pas de dialogues, mais une mise en scène et des images de toute beauté. A noter certaines scènes assez hard, genre suicide avec des hameçons avalés puis retirés (donc restés accrochés dans la trachée, oups!), un écrasement de grenouille en gros plan... Ah, la culture asiatique est quand-même assez éloignée de l'occident, dépaysant !

Message
heirophant › vendredi 19 mai 2006 - 13:29

je n'ai pas vu l'ile, mais de kim ki duk j'ai vu printemps ete...et ca m'a royalement fait chié! je respecte le ciné asiatique, mais je ne peux m'empecher de penser que mis à part certains films, la plupart sont chiantissimes...et c pas la lenteur qui me rebute hein, attention!

Message
mangetout › vendredi 19 mai 2006 - 13:38

Perso je n'ai vu que "L'île" de Kim Ki-duk et quant au cinéma asiatique à part les classiques Oshima et Kurosawa je ne connais rien d'autre. Bon j'ai vu comme tout le monde "Yi yi", "Tigre et dragon", "Hero" et quelques autres mais ça me semble ne pas être représentatif du cinéma asiatique (du moins je l'espère).

"L'empire des sens" de Oshima est excellent comme érotique/porno bizaroïde avec la scène par exemple où la nana se met un oeuf dans le vagin !

Message
heirophant › vendredi 19 mai 2006 - 13:55

j'ai experimenté un peu tout le ciné asiatique : kurosawa, ozu, oshima, kitano, kim ki duk, park chan wook, kobayashi...et je n'ai pas retenu beaucoup de films! le seul film asiatique qui m'a réellement bouleversé est "reves" de kurosawa, une veritable oeuvre d'art.

Message
heirophant › vendredi 19 mai 2006 - 13:58

et des films comme hero ou tigre et dragon sont bien représentatifs d'une frange majeure du ciné niaque, à savoir les films d'arts martiaux. je n'ai pas vu l'empire des sens, il me tente quand meme beaucoup, car j'ai vu l'empire de la passion (version plus soft parait-il), et ca m'a beaucoup plus! de oshima, ya aussi furyo, avec david bowie, une magnifique reflexion sur la guerre et les différences culturelles entre occidentaux et asiatiques.