Vous êtes ici › Forums de discussionsArticles › Interview avec Frédo Roman de Nonstop pour Zyklon Bio

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Interview avec Frédo Roman de Nonstop pour Zyklon Bio

Message
Copacab › jeudi 9 décembre 2021 - 00:53
Ce sujet a été ouvert pour discuter de l'article intitulé "Interview avec Frédo Roman de Nonstop pour Zyklon Bio".

Vous pouvez consulter cet article en suivant ce lien. Bonne discussion !
Message
kama › jeudi 9 décembre 2021 - 18:48

Des nouvelles de Fredo, inespéré... Ces deux albums ont bercé mes années 2010, c'est douloureux de s'y replonger, ca fait bizarre...

Message édité le 09-12-2021 à 18:57 par kama

Message
Raven › vendredi 10 décembre 2021 - 00:03
avatar

Un peu pareil, Road-movie en béquilles est un "classic", si jamais ce terme a un sens, beaucoup (beaucoup) écouté pendant mes années Beaux-Arts, avec une palanquée de punchlines sombres et expérimentales à la clé... "être poursuivi par Michel Constantin en androïde fou"...

Récemment, j'ai découvert que "La main froide" était un sample des Residents (Tune of two cities, final), après être tombé sur le LP au marché, entre les frocs et les légumes. Ce qui m'a donné envie de réécouter Road-Movie illico.

C'est cool d'avoir des nouvelles du Frédro, de savoir qu'il est à fond dans son taf à la médiathèque (raaah, la bonne vieille médiathèque !), super interview NTNMRN !

Message
kama › vendredi 10 décembre 2021 - 09:34

Précisément. Son 2eme est un des albums fr que j'ai le plus poncé... Certaines punchlines résonnent encore salement, il a su mettre des mots sur l'absurdité paranoïaque de notre époque pour pas dire de la condition humaine...perso ca a eu un echo énorme chez moi... A coté de ça ça fait vraiment plaisir de lire qu'il a trouvé une meuf et qu'il a l'air heureux...

Message
Ntnmrn › vendredi 10 décembre 2021 - 17:05
avatar

Pareil ma préférence va au deuxième, plus radical, moins foufou-farceur que le premier.

Ça a aussi tourné chez moi en boucle pendant un bout de temps, j'ai dû découvrir début 2010s (sur guts), et puis j'y ai replongé par périodes, sans jamais le mettre dans un coin définitivement.

Il me semble qu'on peut aujourd'hui tracer une sorte de ligne de sombrexification au fil du temps dans cette discographie nonstopienne tout juste trilogique : au départ des arlequinades courtes, directes, surréalistes mais néanmoins subtiles, puis sur le 2e allongement des morceaux, maturation, attitude plus observatrice, plus froide, plus osée et syncrétique musicalement aussi, jusqu'à cette radicalisation sur Zyklon Bio qui n'est plus qu'un long barbouillage expérimental pré-apocalyptique.

Message édité le 10-12-2021 à 17:07 par Ntnmrn

Message
kama › mardi 14 décembre 2021 - 11:28

Clair que le 2ème est moins bouffonesque que le 1er, même si on y trouve déjà tout, et aussi bien fait. Le 2eme va plus loin. Pas encore osé écouter le 3ème. Y'a des disques comme ça... C'est un coups à replonger direct dans une ambiance ""cynico-depressive"" avec un gros smile débile vissé sur le museau dont j'ai essayé, au final, de me sortir depuis 10piges mainant. Sacré Fredo, et dire que j'aurais tué pour cet album ya quelques années...

Message édité le 14-12-2021 à 11:29 par kama

Message
saïmone › mardi 14 décembre 2021 - 14:20
avatar

Ouais