Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › Film préférés - Top 25

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Film préférés - Top 25

résultats 1 à 20 sur un total de 93 • page 1 sur 5

Message
GrahamBondSwing › jeudi 10 décembre 2020 - 11:02

Peut-être encore plus compliqué que de lister ses disques favoris car en musique, pour ceux qui sont encore attachés à l'objet, on a les CD, K7 ou autres vinyles dans un coin de la baraque pour éviter les trous de mémoire. En ciné, avec un peu de bouteille, c'est difficile de ne rien oublier même avec internet et toute la technologie à portée de main... J'étais parti pour un top 20, mais je suis monté à 25 et pourtant j'ai mis de côté des monstres comme Coppola, Fincher, Godard, Melville ou Johnnie To. Ca fait mal, mais c'est aussi le principe de l'exercice, arriver à se déterminer par rapport à différents critères personnels et hautement subjectifs :

Le procès - Orson Welles – 1963
Il était une fois dans l'Ouest - Sergio Leone - 1968
Macadam Cowboy - John Shlesinger - 1969
Délivrance - John Boorman - 1972
Pain Chocolat - Franco Brusati - 1973
Barry Lyndon - Stanley Kubrick - 1975
Taxi Driver - Martin Scorcese - 1976
Voyage au bout de l'enfer - Michael Cimino - 1978
Mad Max - Georges Miller - 1980
Blade Runner - Ridley Scott - 1982
Brazil - Terry Gilliam - 1984
L'empire du soleil - Steven Spielberg - 1988
Akira - Katsuhiro Otomo - 1988
Le temps des gitans - Emir Kusturica - 1989
Natural Born Killers - Oliver Stone - 1994
Box of moonlight - Tom Di Cillo - 1996
Breaking the waves - Lars Von Trier - 1996
Lost Highway - David Lynch - 1997
Festen - Thomas Vinterberg - 1998
Hana-bi - Takeshi Kitano - 1998
In the mood for love - Wong Kar Wai - 2000
The Barber - Joel Cohen - 2001
La merditude des choses - Felix Van Groeningen - 2009
The Chaser - Na Hong-Jin - 2009
Once upon a time in Hollywood - Quentin Tarantino - 2019

Message
Dun23 › jeudi 10 décembre 2020 - 11:55

Oula, exercice difficile. J'y réfléchis.

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 15:27
avatar

Y en a beaucoup plus de 25 entre La Soupe aux Choux et La Passion du Christ, dur de choisir.

Message
Klarinetthor › jeudi 10 décembre 2020 - 15:59
avatar

je ferai ça si j'atteins les 50 ans, d'ici là j'aurai ptet eu le temps de voir le reste de mes films préférés.

Message
Cinabre › jeudi 10 décembre 2020 - 16:17

Je peux citer tous les David Lynch? Ça me simplifierait la tâche perso... hum... Dans le désordre du coup:


Bronson
Testuo
Stalker
Twin Peaks Fire Walk With Me
The Godfather (le 1)
Les Affranchis
Eraserhead
Aguirre, la colère de Dieu
Blade Runner
Ghost in the shell (la japanimation on s’entend!)
The Wicker Man premier du nom
Au moins un Tarentino, mais franchement ça dépend de mon humeur.... Dans le doute Reservoir Dogs
Fist of Fury
Harvie Krumpet
La trilogie de la vengeance
1984
Melancholia
The Night of the Living Dead
Star Wars V
Gunnm
Les Aristochats, Peter Pan et Bambi pask je suis toujours le même gosse au fond quand je matte un de ceux là
La reine des neiges (Pas le Disney par contre beurk)
Le Monde du Silence



Plus les films qui m’ont forgé que les plus « grands ». J’ai dû régresser pour finir ma liste huhu.

Message
GrahamBondSwing › jeudi 10 décembre 2020 - 17:08

Pas de préférence dans la trilogie de la vengeance ? Pas vu Bronson, mais le pitch m'a fait penser à Chopper (2000) avec Eric Bana (époustouflant), grand-prix à Cognac en 2001, vraiment bien.

Message
dimegoat › jeudi 10 décembre 2020 - 17:27

Chic, chic, un top ! Quelqu'un se chargera de faire la synthèse, ahah. J'ai tapé un peu partout

The Kid - Ch. Chaplin (1921)
La grande illusion - J. Renoir (1937)
Du rififi chez les hommes - J. Dassin (1955)
La nuit du chasseur - C. Laughton (1955)
La condition de l'homme - M. Kobayashi (1959-1961)
Entre le ciel et l'enfer - A. Kurosawa (1963)
Hara-Kiri - M. Kobayashi (1962)
Kwaidan - M. Kobayashi (1964, le dernier, promis)
La 317ème section - P. Schoendorffer (1965)
Le sabre du mal - K. Okamoto (1966)
2001: A Space Odyssey - S. Kubrick (1968)
Midnight Cowboy - J. Schlesinger (1969)
The Godfather - F.F. Coppola (1972)
Monty Python and the Holy Grail - T. Gilliam (1975)
Taxi Driver - M. Scorsese (1976)
Raging Bull - M. Scorsese (1980)
The Thing - J. Carpenter (1982)
The Killer - J. Woo (1989)
Baron Fink - J. Coen (1991)
La classe américaine - M. Hazanavicius/D. Mézerette (1993)
Clerks - K. Smith (1994)
The Big Lebowski - J. Coen (1998)
Memories of Murder - B. Joon-ho (2003)
Team America: World Police - T. Parker (2004)
OSS 117: Rio ne répond plus - M. Hazanavicius (2009)

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 17:31
avatar

Uhrwerk Orange über alles.

Message
Dun23 › jeudi 10 décembre 2020 - 18:00

Bon allez, en vrac sans les années parce que bon, et pas de classement particulier non plus:

  1. Le bon, la brute et le truand, Sergio Leone
  2. J'hésite entre le cercle rouge et l'armée des ombres de Melville
  3. Les tontons flingueurs, Georges Lautner
  4. Les Sept Mercenaires, John Sturges
  5. Il était une fois dans l'Ouest, Sergio Leone
  6. un Hitchcok, difficile de choisir entre Vertigo, Psychose, La mort aux trousses...
  7. Pulp Fiction, Tarantino
  8. Blade Runner, Ridley Scott
  9. L'armée des 12 singes, Terry Gilliam
  10. Le créateur, Albert Dupontel
  11. Eternal sunshine of the spotless mind, Michel Gondry
  12. Le parrain, FF Coppola
  13. MASH, Robert Altman
  14. Arnaques, crimes et botannique, Guy Ritchie
  15. The big Lebowski, Coen Bros
  16. The Commitments, Alan Parker
  17. OSS117: Rio ne répond plus, Hazanavicius
  18. Usual Suspects, Bryan Singer
  19. Memento, Christopher Nolan
  20. Seven, David Fincher
  21. Le père Noël est une ordure, Jean-Marie Poiré
  22. Indianna Jones 1, Spielberg
  23. Retour vers le futur, Zemeckis
  24. Beignets de tomates vertes, Jon Avnet
  25. Kubo et l'Armure magique, Travis Knight


Voila, c'est mon top du moment, comme les tops en zique, ça change mais il y en a quand même certains qui sortiront pas de la liste.

Message
(N°6) › jeudi 10 décembre 2020 - 18:08
avatar

Mulholland Drive

et après je sais pas. De La chèvre à Jacky Brown en passant par L'avocat de la terreur, la prisonnière espagnole, Basic Instinct, Hana-bi, un certain nombre de Chabrol (La cérémonie, Bellamy, L'enfer, Au coeur du mensonge, Rien ne va plus, le Boucher) et de Woody Allen (Deconstructing Harry, Match Point, Annie Hall, Meurtre Mystérieux à Manhattan), OSS117 Rio ne répond plus, Hotel Terminus, encore d'autres Lynch (Lost Highway, Fire Walk with Me, Inland Empire au moins), Man on the Moon, Lost in Translation, un ou deux James Bond, Indiana Jones et la dernière croisade, quelques Robert Altman (MASH, Nashville), Sacré Graal, Blade Runner, La chambre du fils, du Tati ou du Elia Suleiman ou des deux, Retour vers le Futur 2, L'empire contre-attaque, Suspiria, Vertigo, des courts-métrages de Luc Moullet (Barres, Essai d'ouverture)... pfff... on a bien dit préférés ? Ben alors La grande vadrouille obligé... et puis La nuit nous appartient (DOH!), quelques Gus Van Sant aussi (Gerry, To die for), Il était une fois dans l'ouest, La bon la brute et le truand, Mes meilleurs copains... ah ben j'ai dépassé dis-donc déjà... (j'en ai oublié plein)

Message
dimegoat › jeudi 10 décembre 2020 - 18:16

Mulholland Drive, c'est comme Barry Lyndon, des films que je n'ai jamais vus et que je garde en réserve, au cas où.

Message
(N°6) › jeudi 10 décembre 2020 - 18:20
avatar

Faut pas. Faut le voir tant que t'es vivant.

Moi Barry Lindon aussi je me le garde en réserve, dès fois que j'aurais envie de pas le voir. Du coup ben comme ça je pourrais ne pas le regarder un jour.

J'aurais pu mettre Stalker ou plein de trucs que j'ai trouvé magnifique mais regardé qu'une seule fois (parce que bon), mais ça aurait été tellement de la triche pour faire genre "Ouais, moi j'aime bien me téma un p'tit Tarkovsky avec un p'tit apéro tavu". D'ailleurs j'ai dit Tati mais en vrai j'ai jamais vu un Tati plus d'une fois (Les vacances peut-être), mais c'est tellement génial que bon... Des prefs c'est des prefs quoi, dès fois le coeur il parle quand même après une seule vision, donc Tati épicétou.

Message
(N°6) › jeudi 10 décembre 2020 - 18:31
avatar

Y a aussi le cas d'anciens pref que j'ai revu y a pas longtemps, (donc on va dire que ça correspond à "maintenant") et qu'alors qu'ils ont (vous aimez la conjonction que ? Moi beaucoup) longtemps été des prefs, ben hélas y a quelque chose qui ne passe plus comme avant, comme Un jour sans fin par exemple. Ou La cité des enfants perdus, tiens.

Ou bien les prefs d'il y a longtemps que je ne suis pas trop sûr de vouloir revoir de peur de ne plus les aimer autant, voire même de penser que je pourrais ne plus les aimer du tout, comme In the Mood for Love par exemple. Et si je ne l'aime plus, avais-je raison de l'aimer au moment où je l'aimais ? Ah bah c'est compliqué bordel.

Et puis y a les prefs que tu sais qu'ils ne sont pas des très bons films, mais dont tu ne te lasses JAMAIS (qui a dit les James Bond ?). Mais faut pas le dire sinon, pffffiou, ton capital symbolique, bourdiou, il en prend un coup dans l'aile.

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 19:06
avatar

"ben hélas y a quelque chose qui ne passe plus comme avant, comme Un jour sans fin par exemple"

C'est le côté gnangnan au final qui passe plus ? MacDowell ? Je l'ai revu y a pas si longtemps, il m'éclate toujours autant. Je crois que je me lasserai jamais de Bill Murray. Après quand tu revois ce film-là, y a forcément encore plus un air de déjà vu. Mais c'est ça qu'est bon.

"Et puis y a les prefs que tu sais qu'ils ne sont pas des très bons films, mais dont tu ne te lasses JAMAIS". Ah ça j'en ai un sacré paquet ! Tiens par exemple : Twister. Je sais pas, du Van Halen à fond les ballons et des grosses tornades à la con moi ça me suffit. Tu rajoutes Bill Paxton + Philip Seymour Hoffman : capital sympathie au max.

Message
(N°6) › jeudi 10 décembre 2020 - 19:12
avatar

Oui, en fait je ne vois plus comment Bill Murray peut tomber amoureux d'une cruche pareille, elle n'a rien pour elle. Sérieux, quelqu'un qui veut trinquer "à la paix dans le monde", c'est mort. Sinon Murray est toujours aussi génial évidemment, mais oui y a un côté gnangnan et une lourde morale bien conformiste derrière.

Twister ! Rahhhh bien sûr (Wendy, si tu lis). La putain de VACHE QUI VOLLLLLLLLLLE !!!! Y A QUOI ?!

Perso y a évidemment Harcèlement avec Demi "Ne t'étonnes pas si je reviens dans dix ans pour racheter cette boite" Moore. Je crois que j'ai cité la même quand je l'ai placé dans mon blind-test. Enfin oui, y en a plein, et y a absolument pas à en avoir honte. Les plaisirs coupables, ça n'existe pas.

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 19:25
avatar

La vache qui vole et c'est pas tout, le tracteur, la maison... Shining diffusé en drive in avec l'écran déchiqueté (superbe scène vraiment ! elle me foutait les miquettes gamin tu vois vraiment la grosse tornade qui arrive en salope par derrière), les méchants dans des 4x4 noirs habillés en noir parce que c'est des méchants, qui font des traceurs de tornades carrés alors que les gentils bah les leurs de traceurs ils sont ronds tsé !... et la sauce de tante May ! "La sauce de Tante May est un nutriment à elle seule..."

Y a un truc avec les scènes de bouffe dans les films américains tiens, qui te manipule dedans l'intérieur du milieu du cervelet ou de l'hypophyse ou je sais pas quoi, mais c'est pervers. L'ail émincé au rasoir par Oncle Paulie dans Les Affranchis par exemple.

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 19:29
avatar

Grrr dans ces plaisirs jamais coupables (ouais jamais !) j'ai pas cité Le Dernier Samaritain !

C'est impardonnable !

Je rajoute Kiss Kiss Bang Bang et The Nice Guys. Shane Black roul'z.

Message
(N°6) › jeudi 10 décembre 2020 - 19:34
avatar

Les films de Kore-Eda pour ça en général c'est redoutable. MAIS ARRÊTEZ DE PRÉPARER A BOUFFER BORDEL !

Coming-out : je suis fan de Drop Zone, de John Bahdam (rien que le nom est tellement riche de promesse). J'ai vu Drop Zone un nombre incalculable de fois. Tu peux juste pas test Drop Zone en vrai. Un film où le méchant principal, c'est Gary 90's Busey, oublie.

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 19:35
avatar

Aaaaaah Drop Zone !

Tape m'en cinq ! Enfin... quatre... "comme les quatre doigts de la main" HAHAHAHA !

La fille dont j'ai jamais retenu le nom a un charme, à la Nadia Farès old school.

Et puis ces ordinateurs 90's qui font un gros bruit à chaque touche frappée... rien que ça c'est mieux que des AMSR, ASRM, machin là.

Message
Raven › jeudi 10 décembre 2020 - 19:42
avatar

Ah et dans la catégorie "toujours bienvenus" (comme Retour vers le Futur ou Ghostbusters), ces deux-là :