Vous êtes ici › Forums de discussionsGuts Of Darkness › Peintre / Peinture

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Peintre / Peinture

Message
novy_9 › dimanche 1 décembre 2013 - 11:55

Je n'ai pas trouvé de topic concernant la peinture, peut être que cela n'intéressera pas grand monde. Histoire de poster les peintres que l'on aime et les faire découvrir aux Amateurs.

Je commence par Ernst Fuchs (1930-2000) il a influencé Giger et bien d'autres, l'un des péres de L'art Visionnaire, mais qui n'est pas forçément connu.







Message
Wotzenknecht › dimanche 1 décembre 2013 - 12:01
avatar
Message
novy_9 › dimanche 1 décembre 2013 - 15:53

On va dire que je le remets d'actualité, si ça marche .... Un autres Peintre fort intéressant, Poumeyrol !







Message
Alfred le Pingouin › dimanche 1 décembre 2013 - 17:52


Ben moi j'adore Ernst.

Message
novy_9 › dimanche 1 décembre 2013 - 18:02

C'est un précurseur avec quelques autres, il a vraiment apporté quelque chose de nouveau à l'époque.

Message
Wotzenknecht › dimanche 1 décembre 2013 - 18:12
avatar

Bon apparemment tout le monde se fiche de l'ancien topic ! Sinon Fuchs c'est un de mes plus vieux souvenirs d'Autriche, on l'avait rencontré à l'époque mais je n'ai pas vraiment calculé qui c'était (j'avais 6 ou 7 ans)

Message
docteur.justice › mardi 3 décembre 2013 - 21:51

alors que si t'avais croisé un curé, tu t'en souviendrais

Message
Alfred le Pingouin › mardi 3 décembre 2013 - 21:58


Sinon, je sais pas si y en a qui sont branchés Estamps Japonaises, enfin à part Hiroshige et Hokusai. Ben j'ai trouvé un livre pas cher d'estampes de Kawase Hasui, qui a vécu le passage du Japon au XXe siècle. Et c'est calme, mais calme. Moi pour dormir j'ouvre le livre je prend une page au hasard et ça me fait ma nuit.

Message
docteur.justice › mercredi 4 décembre 2013 - 06:21

j'aimais bien ce mec, je passais devant sa galerie dans les années 80, malheureusement il a du vendre ses meilleurs toiles car je ne retrouve que celle ci, pas sa meilleure période

http://www.lamy-lp.com/galerie-photos/

Message
novy_9 › mercredi 4 décembre 2013 - 09:56

Les estampes Japonaise j'aime beaucoup, je possède aussi un livre sur Hiroshige et Hokusai, après je ne m'y connais pas trop ...

Saturno Butto peintre italien dont j'ai vu une expo à Paris fort sympathique l'année dernière.







Message
Gouzi › samedi 14 août 2021 - 09:10

Pierre Soulage, le "spécialiste" du traitament de la couleur gutsienne par exellence : le noir !

Je découvre juste vu que des non-amateurs d'art m'en ont parlé hier, avec le scepticisme allant de pair vis à vis de nombre de ses oeuvres renvoyant à un "carré noir" . En faisant quelques recherches, j'ai vu qu'un de nos présidents a dit de lui il y a quelques années qu'il s'agissait du plus grand artiste vivant. Bon .... Toujurs est-il que Soulages considérait que le noir, (renvoyant à l'absence de couleur en terme de perception lumineuse) était une couleur parmi d'autre et qu'il semble avoir cherché à travaillé sur ses nombreuses nuances. Si je comprends que le résultat puisse sembler des plus incertains aux yeux de certains, la démarche a au moins le mérite d'être intéressante. Après reste aussi le vieux questionnement de certains pans de l'art abstrait comme machine à sous et(ou) foutage de gueule ... ou pas.

Soulages - quelques oeuvres

Peinture2017

1985

2008

Message édité le 14-08-2021 à 09:21 par gouzi

Message
luapluap › samedi 14 août 2021 - 15:06

J'ai fait parti des débiles anti-art contemporain - j'ai surtout du mal avec le côté "on fait que du discours et l'esthétique est secondaire - mais force est de reconnaître que Soulages, c'est très beau. C'est surtout à voir en vrai. Il maîtrise bien ses brush :).

Message
Gouzi › dimanche 15 août 2021 - 10:51

J'ai un peu approndit la nature de la démarche d'après quelques articles : en fait Soulages travaillerait le noir en lien avec la texture de la peinture, les volumes, la superposition de couches ( pas forcément que du noir ) de sorte à obtenir des effets lumineux ( avec pour résultat entre autre des variations du rendu du tableau selon l' intensité lumineuse ou encore l'orientation du tableau). Il aurait qualifié cette approche du noir d'"outre noir" considédrant même que le noir serait de la lumière... Je viens de voir y a aussi un(e?) autre artiste qui s'est focalisé sur le noir mais avec une approche complètement différente, voire oppsoés, soit un rendu de noir "pofond" qui absorbe 99,96% des couleurs ( initialement à usage militaire...) : le sculpteur britannique Anish Kapoor .

Le point de départ du travail de Soulages, ça serait une visite dans une vieille abbaye, suite aux effets de lumière sur les vitraux. Ainsi qu'un tableau raté qu'il a ensuite revu et qui lui a donné l'idée ( il y a eu un autre peintre, peut-être Picasso si j eme souviens, qui s'est orienté sur une peinture plus abstraite après avoir vu un de ses tableau posé à l'envers dans son atelier...

@Luluap Je ne m'y connais pas en art moderne et j'ai d'ailleurs eu une sensation de nausée en voyant certaines oeuvres lorsque j'ai visité des musées ou des salles orientées sur le style , peut-être en raison de l'impression de vide abyssale qui s'en dégageait. Concernant le discours, chez soulage il semble être assez limité à première vue, vu qu'il travaille sur du concret ( les effets de lumière lumière)

Message édité le 15-08-2021 à 11:02 par gouzi

Message
Procrastin › dimanche 15 août 2021 - 13:20

Kapoor a déposé un brevet sur le Vantablack, c'est d'un haut niveau conceptuel d'hubris et de cynisme que de breveter une (presque absence de) couleur. A mon avis on peut aimer une bonne partie de l'art contemporain sans en aimer son appropriation pour blanchiment symbolique par le big business, et sans tomber dans une rejet de principe de type réactionnaire (d'ailleurs lequel d'art contemporain? à peu prêt tout ce qui se fait depuis les années 50 peut être estampillé comme tel suivant la définition qu'on lui donne et le d’où on en parle et d’où on en fait, du culture jamming à l'art conceptuel, en passant par tout et son contraire...)

Message édité le 15-08-2021 à 13:27 par Procrastin

Message
Gouzi › lundi 16 août 2021 - 09:41

Si je comprends bien, la thèse d'Annie Lebrun, c'est l'appropriation de l'art par le « système capitaliste » afin de faire un pas de plus dans la lobotimisation des masses ?

Alors un des points aveugles de la principale dimension de cette thèse, ça me semble être le détournement de la notion de beauté (...) : en effet, l'art moderne ( l'ancêtre de l'art contemporain car ayant amorcé l'abandon progressif du figuratif pour le conceptuel), ne me semble pas avoir attendu le capitalisme pour « malmener la conception traditionnelle de la beauté!

Alors concernant un des principaux points d'appui de cette théorie, soit l'appropriation d'une « couleur », le vantablack, par Kapoor, il ne s'agit finalement pas de l'appropriation d'une « couleur » mais plutôt de l'appropriation d'une couleur produite à partir de matériaux conçus par une société, originellement à des fins militaires ( accroître la dissimulation des avions furtifs). En somme, sans être spécialiste du droit et avoir approfondit le sujet, rien n'interdirait à un artiste d'utiliser un noir aussi puissant en terme d'absorption de la lumière s'il était fabriqué à partir d'autres matériaux que ceux, très spécifiques utilsées ici. En somme, le problème renvoie au droit de protection d'une invention et de la liberté de l'inventeur de l'utiliser ou de la laisser utiliser à sa guise ( ce qui peut se comprendre si on se réfère aux moyens qui ont dû être investis en terme de « conception et de recherche »). Protection de la liberté individuelle, en somme.

Bref, encore un amalgame qui nourrit des idées aux vertus soit disant contestataires et révélatrices de faits nouveaux tandisqu'il ne fait qu'emprunter les sentiers balisés d'une certaine forme de pensée vielle comme le monde, qui ne fait, au final, que perpétuer le dualisme institué par les vieilles religions. Heureusement Marx, qui était un brave homme, n'a pas revendiqué le droit d'exclusivité de l'utilisation de sa grille de lecture ...

Ça nous éloigne quand même un peu du sujet, quoique, chez Soulage, avec d'un coté le noir et de l'autre la lumière …. :-)

Message
Damodafoca › lundi 16 août 2021 - 11:48

je suis toujours sceptique et partagé devant l'art contemporain. Des trucs me semblent ridicules et d'autres très intéressant. Je range Soulages dans la seconde catégorie, même si je suis absolument insensible à ses débuts, tout le taff sur le brou de noix. Par contre, la partie outrenoir est assez sympa, et en effet, faut le voir en vrai pour pouvoir espérer apprécier. Le musée à Rodez est un superbe endroit, et certaines oeuvres sont assez impressionnantes. Parfois, tu peux aussi te sentir devant un showroom gros oeuvre.

Message
luapluap › lundi 16 août 2021 - 12:01

Le plus important pour arriver à apprécier l'art contemporain, le concept art ou je ne sais comment l'appeler : ne pas savoir ce qu'en dit la critique. Je me suis complétement interdis d'aimer certains artistes (Soulages étant un très bon exemple) à cause des délires type Télérama et toute cette merde. Alors qu'on peut juste apprécier l'esthétique sans justifier rien du tout, on s'en fout.

Message édité le 16-08-2021 à 12:02 par luapluap