Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › Vous regardez quoi, là?

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Vous regardez quoi, là?

résultats 501 à 520 sur un total de 525 • page 26 sur 27

Message
Rendez-Moi2 › mardi 11 février 2020 - 11:27

J'adore Eminem et ce morceau mais je trouve ça immonde. Et c'est quoi cette barbe on dirait Médine
mes oscars

Message
Raven › mercredi 12 février 2020 - 21:57
avatar

Pénible et moche, en effet. Les ricains sont des rois de l'entertainment, pour sûr, et surtout (et donc?) des rois du maquillage, du faux-semblant, du bidon - enfin j'enfonce une porte ouverte, mais quand t'as une consécration pareille, t'as plus besoin de cercueil. Cet étrange monsieur crispé à casquette ayant un débit inhumain à la base, évidemment les restes de flow sont pas ceux du tout-venant et le truc tient, mais... que ça sonne creux... Heureusement il y a le beat et ces mecs en back-up (béquille?) pour aider l'illusion à se maintenir. The show must go on.

Message
(N°6) › mercredi 12 février 2020 - 22:15
avatar

Bah, vous êtes tellement blasés...

Message
Raven › jeudi 13 février 2020 - 01:40
avatar

Maître Gims et Pépé Danzig s'inscrivent en faux.

Message
Klarinetthor › jeudi 13 février 2020 - 09:58
avatar

il decomplexe le bidou de darron quand même

Message
(N°6) › mardi 17 mars 2020 - 18:46
avatar

Je regarde GFOTY sur Youtube qui explique comment faire des pâtes, vu qu'il y en a plus dans les magasins. Et ce soir, j'enquille sous doute avec The Memory of Justice, de Marcel Ophuls. C'est quand même pas si compliqué le confinement, c'est pas la guerre non plus (roooh, ben si, il parait, mais en fait non).

Message
dimegoat › mardi 17 mars 2020 - 19:32

Des films de snowboard, d'Absinthe films entre autres (Dopamine, Resonance etc). Souvent du bon son (Rudimentary Peni, Sleep, Dinosaur Jr etc.). Le dernier visionné en date, Beacon avec presque que du street, ça change de la poudreuse.
Pour se détendre, il y a aussi The Eternal Beauty of Snowboarding, le film déjà classique et vraiment fun de Jérome Tanon sur l'univers du snowboard professionnel.

Message
(N°6) › mardi 17 mars 2020 - 19:41
avatar

@dimegoat : t'as vu Snowboarder ? Gros navet des années 2000 avec Duvauchelle et Grégoire Colin, sorte d'épisode spécial d'Extrême Limite où, époque oblige, tu as Clara Morgane qui fait une apparition comme stripteaseuse (et plus WTF, Thierry Lhermitte en feat Les Bronzés). C'est aussi naze que ça en a l'air.

Message
dimegoat › mardi 17 mars 2020 - 19:51

Je vois sur RYM un film encore moins bien noté que celui que tu proposes. Ca s'appelle Snowboard Academy. J'ai peur.

Message
Rastignac › mercredi 18 mars 2020 - 13:21
avatar


En glissade, The Endless SUmmer ça vaut son pesant de tranquillité, de luxe, de calme et de volupté. Et d'humour à papa des années 60. :

Je me souviens vaguement aussi d'un film surf ou neige, français, qui avait l'air bien nanardesque aussi. Période 90/2000, avec une blonde au générique. J'avais la BO. C'était assez nu metal. J'ai peut-être inventé ce souvenir, je n'arrive pas à retrouver ce film...

Message
(N°6) › vendredi 8 mai 2020 - 00:00
avatar

GFOTY (et son mec) qui stream en direct leurs explorations de Chatroulette (si, ça existe toujours et y a toujours autant de mecs qui se branlent) tout en picolant. Je pense que je n'ai jamais rien vu de plus absurde de ma vie (quoique... des souvenirs, peut-être).

Message
vigilante › samedi 16 mai 2020 - 11:57

Superbe reportage sur la culture créole de nos lointains cousins dans les bayous. Un concentré d'histoire (exil des cadiens et migration des noirs vers le sud, de la musique traditionnelle séculaire à l'apport du rock,n,roll et la country) et de partage humain. Un témoignage de la possibilité de vivre ensemble sur un bout de terre sauvage, modeste mais à la joie de vivre communicative.
On est loin des clichés trash vehiculés par le cinema

RDV à la buvette au son de l'accordéon pour laisse rouler l'bon temps et oublier un instant vos emmerdes, écrevisses offertes.

Et puis cet instrument de ouf quoi...on arrête pas le progrès

Message
vigilante › mardi 2 juin 2020 - 18:41

Ah le graffiti à Paris...raconté par ses pionniers. Narré par Vincent Cassel, ce reportage parlera autant aux profanes qu'aux connaisseurs, et vaut surtout pour ces derniers par le nombre imposant d'archives réunies ici. Ce mouvement ratissant chez absolument toutes les couches de la population, il pourrait casser bien des préjugés. Un point commun, presque tous ont fait tout ça pour pas grand chose aujourd'hui...quoiqu'on en dise à part le fame et beaucoup d'emmerdements. On aborde ses balbutiements, ses premières connexions, et son explosion out of control.
Tous les supports y passent, train, métro, pleine rue, et même galerie et terrain, il était difficile d' occulter ces derniers si on veut vraiment avoir une vision du virage qu'à parfois pris le phénomène.
Des figures mythiques telles que Bando, Mode, Colt, les CTK, les BBC, les TCA, Rap, Slice, Oeno et les VEP , O'clock, Colorz, Frez, Degré, les SDK...il ne pouvait pas y avoir de place pour tous ses acteurs majeurs forcément, certains refusant aussi j'imagine toute médiatisation (KEAG ou Azyle par exemple)
Les amateurs apprécieront revoir Dee nasty en pleine Block Party à Stalingrad, l'excitation de revivre un peu de ces années là...
Alors oui on aurait pu laisser un peu plus la parole à certains, mais au final ce reportage est une réussite, si on le voit comme un simple témoignage n'ayant pas la prétention d'être exhaustif. C'est déjà un exploit d'avoir réussi à réunir cette somme de documents.
Bravo !

Message
vigilante › mardi 2 juin 2020 - 18:41

Cadeau
https://www.bing.com/videos/search?...

Message
dimegoat › mardi 2 juin 2020 - 20:36

Hey merci je ne connaissais pas, le graffiti est tellement important dans cette culture. J'avais adoré les pages de Jeff Chang sur le sujet. Quand on voit la tristesse des fresques commandées par la mairie de Bordeaux pour faire jeune et urbain dans d'anciens quartiers pourris aujourd'hui chers.

Message
vigilante › mardi 2 juin 2020 - 20:46

@dimegoat ;)
toi qui es roots sur le hip hop de manière générale, tu as ça aussi:

"This is It !!!" Dondi, Seen, Iz The Wiz, Lady Pink, Blade, Cap... cette époque là. Arte l'avait repassé en français il y a une dizaine d'années. Existe en DVD même si les sous titrages ne sont pas vraiment fidèles. Une référence.
https://www.bing.com/videos/search?...

Message
vigilante › dimanche 21 juin 2020 - 10:27

Puisqu'on s'assume, autant y aller même si on est pas obligé...
Les PSB, à l'époque de la sortie de Actually et forts d'un succès relatif subissaient des pressions de la part de la maison de disque pour faire une première tournée. Chose à laquelle ils s'opposaient categoriquement, n' ayant aucune expérience de la scène, et une peur viscérale de se confronter au public.
Alors ils ont fait le pari fou et perdu d'avance de se mettre en image carrément dans un film, partant du postulat que les gens voulaient les connaitre.
Ce long métrage aux relents évidents de Twin Peaks, n'est certes pas une réussite, mais il a ses qualités. Ils y ont mit leur enfance, leurs joies et leurs peines, leurs émois, leur prise de recul sur un monde absurde et inquiétant, mais dans lequel ils ont toujours cherché à travers leur sensibilité le côté beau des choses et des situations. Leur Pop se nourrit de tout ça.
L'effort est honnete, la démarche louable mais naïve, malgré tout le résultat vaut plus qu'un long clip.
Contrairement à Chris à qui l'on doit le caprice de la reprise de 'Go West', jamais ils n'ont exprimé leurs textes mélancoliques à travers un prisme gay, Neil Tennant s'y est toujours opposé. Ce sont les médias et le public qui s'en sont chargé et qui les y ont enfermé, la preuve en image. Ce groupe anglais, un des plus créatifs et prolifiques de ces 30 dernières années aura expérimenté avec sincérité le mélange des genres, du cinema, à la danse contemporaine au et théatre.
PET SHOP BOYS "It could't happen here" de Jack Bond édition blu-ray 2020
Epuisé dès les précommandes, il n'a même pas eu le temps de se présenter en rayonnage. L'essentiel étant qu'il repose sur les miens.

Message
vigilante › dimanche 21 juin 2020 - 12:01

Et le gros Douglas Pearce qui avouait souhaiter une collab' avec eux il y a quelques années, n'importe quoi....leurs univers respectifs n'ont rien à voir. Eux s'en foutent complètement d'être devenu des icônes gay.

Message
Dun23 › mardi 30 juin 2020 - 11:24

https://www.youtube.com/watch?v=yKnHNF9cIWs
LA chanson de la Covid-19, sortie le 7 avril dernier. Ne figure pas sur leur excellent premier album sorti peu de temps avant. Premier album sur lequel figure un titre nommé Respirator. Visionnaires?

Message
(N°6) › lundi 6 juillet 2020 - 13:01
avatar

Kate NV a la télé russe, pendant le COVID donc devant aucun public. Vous verrez rien de plus adorable de tout l'été.