Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

résultats 1721 à 1729 sur un total de 1729 • page 87 sur 87

Message
Rastignac › vendredi 8 février 2019 - 20:38
avatar

Ah cet atlas je l'ai feuilleté il y a peu, c'est sympa. Je m'attendais à plus de détails quand même, j'étais resté un peu sur ma faim.

Message
mangetout › samedi 9 février 2019 - 13:10

Oui, c'est assez minimal, mais j'aime bien l'objet déjà, il a une bonne tenue en main et aux yeux et les infos glanées ici ou là permettent d'aller plus loin même s'il y a quelques oublis, rien sur l'Archipel des Kerguelen par exemple, bon la nenette qui a écrit la chose est allemande donc les restes d'empire français ça ne la concerne pas trop. Je fais la fine bouche, il y a quand même 50 îles ou archipels recensés. Ne pas oublier que c'est un Atlas, c'est à dire à la base des cartes pour situer des trucs, ici des coins où l'Homme a du mal à y mettre les pieds et à y rester, soit parce que les conditions de vie sont difficiles, soit parce qu'il n'y a pas grand chose pour avoir une raison d'y vivre...

Message
The Dark Dude › dimanche 10 février 2019 - 18:01

Pas assez alléchant?
Le sexe est une thématique qui a inspiré bien des artistes, en particulier, sans doute, dans les genres musicaux qui font le sel de mes modestes mais géniales playlists modestes, géniales, et, mardi prochain, particulièrement osée. De fait, le rock a toujours senti le soufre, et ce depuis les déhanchements suggestifs d'Elvis, et nombre de managers plus ou moins inspirés se sont servis de cet aspect des choses pour faire la une des tabloïds, effrayer le bourgeois, et, faire vendre. Aussi la liste est elle longue de ces groupes dont le patronyme renvoie au bas corporel : je pense bien-sûr aux Sex Pistols, mais aussi aux Buzzcocks aux Revolting Cocks ainsi qu'aux membres (sans jeux de mots) du groupe hollandais Coïtus Interruptus.
"Avant de parler de l'acte lui-même, et de ceux qui s'y adonnent, parlons quelque peu de l'endroit. Le cul, autrement dit le derrière, le fondement, les fesses, le fessier, le postérieur, s'appelle aussi, en langage passe-partout, si j'ose dire, la base, le siège, le ballon, le croupion ou la croupe. En style résolument plus populaire, on dit la raie, le disque, le pétard, le popotin, le tralala, les doudounes, les miches. Plus triviaux, voici le fion et l'oignon, qui s'appliquent plus précisément à l'anus, ou trou du cul, qu'on appelle en abrégé le trou, la percée, l'orifice, et en langage plus recherché l'étoile du soir, le sens interdit, le fruit défendu, le puits sans fond. Il est le ronfleur, il peut être le grognon. En cas de déception grave, il est le zéro." (Les mots et la chose)

Message
saïmone › dimanche 10 février 2019 - 18:18
avatar

Va falloir que je m'intéresse à ce Sorokine.

De Volodine, en fait je préfère Lutz Bassmann. Tellement... "gutsien" (tiens, Sorokine et Bassmann sont publiés au même endroit)

Message
Everlasting › lundi 11 février 2019 - 21:15

En ce moment je m'intéresse à Jacques Abeille, en commençant par le commencement, Les Jardins Statuaires, et ça me plaît beaucoup, c'est très libéré et fluide comme écriture, j'aime ce parti-pris d'abandonner la vraisemblance, les personnages ont une humanité très ouverte et aimable et c'est pas tellement rassurant, et j'en suis juste au passage où, finalement !, une femme apparaît malgré qu'on semble bien être dans une dystopie machiste un peu moyenne, et Abeille se révèle (j'ai écrit réveille d'abord) soigné dans l'érotisme. Bref, ça me plaît bien. Je prends volontiers des infos sur le reste de sa saga (ou autres choses).

De Sorokine je n'ai lu que Telluria (j'ai chopé l'idée d'un Russe barjo sur RYM, puis j'ai trouvé le bouquin en seconde main dans une jolie édition Actes Sud). Qui apparemment est une sorte d'ajout à des livres qu'il a déjà écrit (peut-être une de ses trilogies), et vu qu'il n'y a donc pas d'histoire, ça part dans tous les sens, on est dans une sorte de dystopie rétro-inversée où les Talibans ont gagné une guerre mondiale mais ont été repoussés, l'Europe est redevenue médiévale, la Russie a éclaté, il y a un Mur des classes à Moscou, il y a une drogue qui s'enfonce à coup de marteau dans la tête, il y a un chapitre baroque avec des pénis attachables qui ont des méditations nocturnes dues à leurs insomnies... et j'en passe de nombreux. On comprend aisément que l'absence d'histoire m'ait assez peu dérangée. Je suppute que toute l'oeuvre du bonhomme soit du même acabit, comme a l'air d'être celle de Volodine (à laquelle je retournerai sans doute).

Message
dimegoat › mercredi 13 février 2019 - 08:30

Le Beastie Boys Book est passionnant et richement illustré. Au-delà de l'auto-biographie et de l'anecdotique, c'est toute l'histoire de la scène hardcore et hip-hop vue par des gamins que l'on aperçoit, ainsi qu'une vision d'un New York disparu et de la vie des ados au tournant des années 70/80. J'en suis pile au moment où le rap sort du Bronx pour atteindre la jeunesse blanche de downtown. Fantastique, et pas seulement pour les groupies de mon genre.

EDIT: vraiment génial ce BBB, il y a même des recettes de cuisine et plein de playlists. Un intense mea culpa vis-à-vis de Kate Schellenbach au passage et il est souvent question de weed aussi, surtout chez Ad-Rock.

J'ai commencé la bio de Rex Brown. Comme prévu il a plutôt le beau rôle mais ce n'est sans doute pas si loin de la vérité, au milieu de ces têtes de lard (au mieux) qui jouent avec lui. Il ne fallait pas grand chose pour me convaincre que Vinnie Paul était un gros beauf, cela dit. C'est l'occasion de découvrir un peu ce bonhomme, le plus discret du groupe en public mais qui, au final, était peut-être bien le plus destroy de tous au départ, notamment en matière de stupéfiants. Il se décrit en tout cas bien comme un orphelin fauché et livré à lui-même face aux fils à papa Abbott. Pas étonnant qu'il ait tissé des liens plus forts avec Anselmo qui lui ressemble beaucoup plus, en fin de compte. Un livre pour les fans...pas grand chose d'autre à en tirer...

Message
taliesin › mercredi 31 juillet 2019 - 10:41

La trilogie 'Helliconia' de Brian Aldiss !
Que du bonheur, entre 'Dune' et 'La Compagnie des Glaces' !

Message
Lau › vendredi 2 août 2019 - 14:49

Lecture en cours actuellement "Esthetique de la charogne" d'Hicham-Stéphane Afeissa. Un énorme pavé qui se lit très bien, même sans connaissance poussée en histoire de l'art. A la croisée des arts, de l'histoire des mentalités et de la médecine, c'est très intéressant.

Message
Lau › lundi 23 septembre 2019 - 19:13

C'est pas exactement l'endroit pour poster ça, mais ça intéresse peut-etre quelques uns ici : un lieu dédié aux fanzines, le Fanzinarium, ouvre à Paris vendredi prochain :

Fanzinarium