Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

résultats 1 à 20 sur un total de 1729 • page 1 sur 87

Message
merci pour le fusil... › samedi 3 février 2007 - 03:58
avatar

après la musique , après les,films , voici enfin (roulement de tambour) le topic ou vous pouvez faire part de vos découvertes en littérature.Livres de chevet , livres cultes , philo, romans , essais...etc Bref tout est bon dans le cochon !!! perso , pour démarrer le topic , je suis assez fan de phillip k dick (substance morte ; à rebrousse temps ; ubik ; le maître du haut-chateau...j'en passe et des meilleurs !!!) J'attend vos suggestions.

Message
Aiwass › samedi 3 février 2007 - 04:21

Dans le genre profiler, "Birdman" de Mo Hayder. Excellent, scénario thriller génial et personnages principaux agréables, que du bonheur ! La façon de décrire les événements est clichesque, formatée façon Thomas Harris, mais l'histoire m'a énormément plu. Mériterait une adaptation cinéma sur-le-champ.

"Manhattan Ghost Story" de T.M. Wright. Un autre roman noir fantastique bien envoûtant, une histoire à l'eau de rose noire. Belle façon de parler de la mort quand même, en évitant tous les clichés du genre (les fantômes sont décrits de façon intelligente par l'écrivain je trouve, rien de caricatural, c'est franchement subtil... et beau)

Plus littéraire, la trilogie Sexus Nexus Plexus de Miller, que j'ai relu et qui est vraiment puissante !

Message
Nokturnus › samedi 3 février 2007 - 13:24
avatar

Je viens de finir "Le loup des Steppes" d'Hermann Hesse y'a pas longtemps là, excellent !

Message
Macbeth › samedi 3 février 2007 - 13:44

J'ai fini récemment "Méridien de Sang" de Cormac McCarthy et je dois avouer que je n'ai m'étais pas pris une telle baffe depuis Calaferte.

Un périple initiatique dans l'ouest américain qui tourne au cauchemar, totalement nihiliste du début à la fin, avec des scènes de violence d'une intensité rare et une réflexion assez poussée sur les côtés sombres de la nature humaine, pas si éloignée de Dostoievski finalement (mais d'un Dostoievski sans Dieu). A lire en anglais si possible, parce que la prose du monsieur est magnifique. Un chef d'oeuvre, en fait.

Message
Nerval › samedi 3 février 2007 - 13:59

Henry Miller est Dieu

Message
heirophant › samedi 3 février 2007 - 14:42

orwell, poe, maupassant, camus, heller, london, dostoievski, eisler, bazin...

Message
SB › dimanche 4 février 2007 - 18:55

Je raisonne plus par auteurs que par bouquins, donc : Orwell, Huxley, Zamiatine, Dostoïevski, Hemingway, Hunter S. Thompson, Celine...
Sinon en bouquins :
"Un bonheur insoutenable" de Ira Levin
"Metaphysique des tubes" d'Amelie Nothomb
"Fahrenheit 451" de Ray Bradbury
"Les mains sales" de Jean-Paul Sartre
"Virgin Suicide" de Eugenides Jeffrey
"Le Horla" de Maupassant
"Candide" de Voltaire

Message
empreznor › dimanche 4 février 2007 - 19:29

Le théatre de Sartre est vraiment bien et à part; en dehors des Mains sales, j'ai beaucoup aimé "Les Séquestrés d'Altona", sur l'enfermement et l'absurdité mais sans la dimension politique des Mains sales, et c'est pour ça que je le trouve plus savoureux (très gutsien en fait); je l'ai lu il y a un bail il faudrait que je le retrouve tiens.

Message
Deadinside › dimanche 4 février 2007 - 21:14

Rythme de lecture peu soutenu ces derniers temps, j'ai néanmoins fini il y a peu CHUTe! Eloge de la disgrâce d'Alain Soral et je lis en ce moment quelques nouvelles des Contes Cruels de Villiers, dont la finesse et le style 19ème sont ma foi fort jouissifs...

Sinon en livre de chevet, je feuillète de temps en temps quelques chapitres de l'atlas géopolitique du Dessous des cartes et relis des passages de l'autobiographie de C.G. Jung Ma vie .

Au programme : L'imposture de Bernanos, des Céline que j'ai pas encore lu et une pile de vieux poches chopés au kilo à droite à gauche...

Message
toxine › lundi 5 février 2007 - 12:12

John Kennedy Toole : La conjuration des imbéciles
Roman furieusement drôle centré sur un chieur de première bourre. L'histoire de l'auteur est tragiqument romantique. Il l'apporte à moult éditeurs dans les années soixante, se fait jeter partout et en finit par se suicider. Sa mère retombe vingt ans plus tard sur le manuscrit, le fait lire à un éditeur, qui le publie et c'est un best-seller immédiat.
Ignatius J. Reilly est un sale con pédant, difficile, gros et laid et imbu de lui-même, vivant chez sa mère à 30 ans. Il méprise tout le monde et la médiocrité ambiante, cherche à élever le niveau à grands coups de théologie et de géométrie dans ta gueule. Les personnages sont truculents et ont tous un accent personnels. Très drôle.

James Morrow : Le dernier chasseur de sorcières
Un bouquin écrit par un bouquin. Ce roman traite de la bataille de la 'philosophie naturaliste' contre l'obscurantisme en général et l'Inquisition en particulier. La vie d'une petite fille qui voit sa tante, préceptrice philosophe, mathématicienne et pysicienne expérimentatrice, être accusée de sorcellerie et monter au bûcher. Cette petite fille émigrera aux futurs USA, deviendra une femme et aura un parcours typique des bouquins de cette époque. On pense forcément à Voltaire ; la variété des voyages et rencontres lui est forcément un hommage.
Dans ce bouquin érudit, on croise Benjamin Franklin, Newton, Montaigne entre autres personnages illustres, mais aussi la Abigail Williams des procès de Salem (cf King Diamond & Arthur Miller (quand même vachement mieux que Henry Miller, non?)), Matthew Hopkins (Witchfinder General - cf also le groupe de ce nom, Cathedral, qinsi bien sûr que Vincent Price) etc...
Un bouquin écrit par un bouquin? Celui-ci est écrit par les Philosophiae Naturalis Principia Mathematica (Newton) utilisé au cours d'une existentielle bataille contre le Malleus Maleficarum de Heinrich Kramer et James Sprenger, arme & bible des inquisiteurs. Au fil des siècles, les deux tenteront d'éliminer le plus d'exemplaires imprimés de leur adversaire. C'est une petite histoire dans l'histoire, secondaire mais originale.


Allez, tapons dans l'expérimental.


Laurence Stern : La vie et les opinions de Tristram Shandy
Angleterre, 18ème siècle. Un de ces bouquins philosophiques propres aux Lumières mais relativement déjanté. Mille pages écrites dans une langue évidemment riche, avec une ponctuation très personnelle, et un sens de la digression bien paumatoire. Le livre ouvre sur la conception de l'auteur par ses parents - les deux emboîtés l'un dans l'autre, et la mère qui demande à son mari s'il a pensé à remonter l'horloge. 250 pages plus tard et une incalculable variété de thèmes abordés, on passe à la suite de l'histoire, le choix du prénom du gamin, des théories obstétriciennes, une page noire (noire!), d'autres en latin, de la rhétorique à gogo, Locke, Swift... Très bien écrit, très expérimental, un bouquin majeur dans la littérature occidentale, MAIS parfois décourageant (une phrase interrompue par trois pages qui n'ont rien à voir), l'auteur s'adresse tantôt à un groupe de lecteurs, tantôt à une lectrice etc... Il y a neuf tomes et j'avoue en être resté aux quatrième ; je reprendrai la suite un jour...


Tom Sharpe : tout et notamment les quatres tomes de Wilt
Plus léger, plus accessible ; burlesque, quiproquos & situations totalement invraisemblables et jouissives. Histoires se déroulant tantôt dans une simili-Afrique du Sud ségrégationniste (dont l'auteur anglais se fera expulser après y avoir monté une pièce subversive), tantôt en Angleterre dans un univers très aristo ; des personnages vils, stupides, méchants, virginaux, cocasses. A rire tout seul dans le metro comme un abruti.

Flann O'Brien : Le troisième policier
Polar métaphysique vélocipédique. La théorie mollyculaire du marteau et de l'enclume : à force de taper sur une enclume, des atomes d'enclume passent dans le marteau et inversement. De la même manière, les routes d'Irlande sont tellement défoncées et cahotiques que certaines personnes passant trop de temps à bicyclette deviennent partiellement bicyclettes elles-mêmes et leur vélos s'humanisent. Jusqu'à adopter des attitudes humaines. Et les gens que tu vois posés contre le mur sur un coude, sont-ce donc pas des humains qui sont vélos à plus de 70%? Le commissaire utilise toujours son vélo, mais jamais il ne monte dessus, se contentant de le pousser et de crever les pneus de son adjoint pour faire baisser ton taux de bicyclette...


J'aimerais me lancer dans Ulysse, de Joyce. Mais je redoute un côté par trop expérimental, justement. Quelqu'un l'a lu?

Message
wlad_Sebkha-Chott › mardi 6 février 2007 - 15:32

Pareil que SB, plus par auteurs que bouquins :

Céline (pour moi c'est L'écrivain), Barjavel (un grand pote de Céline), Dostoïevski, Will Self, Hubert Selby Jr, Clavel, Eduardo Mendoza, San Antonio, Malraux, Camus, Vargas (pas trop à la suite, c'est vite redondant), J.K. Rowling...

Dernièrement j'ai lu Waltenberg d'Hédi Kaddour... Une très très très grosse claque, ce type a un talent de taré, très proche d'un Céline, et d'ailleurs je ne serais pas autrement étonné que le personnage principal du bouquin soit Céline.

Il y a également, dans les inclassables, et inégalables, Sinhoué l'Egyptien de Mika Waltari, des kilos de pages de désillusions sur l'humanité, le tout sous Pharaon...

Message
docteur.justice › mardi 6 février 2007 - 16:13

3 livres de chevet :

schakespeare : hamlet sartre : le diable et le bon dieu orwell(tellement actuel) : 1984

Message
Kiss of Nephtys › vendredi 9 février 2007 - 16:47

Un topic de littérature ? Me voilà immédiatement concerné !

Qu'aurais-je fais durant tout ce temps sans les chef-d'oeuvres de Lovecraft, et sans Metallica car c'est grace à eux que j'ai découvert "L'Appel de Cthulhu" en entendant le magnifissime instrumental/hommage dans "Ride the Lightning".

D'ailleurs, beaucoup de groupes rock m'ont conseillé des livres : Iron Maiden m'a intéréssé au roman anticapitaliste d'Aldous Huxley intitulé "Le Meilleur des Mondes", les Doors m'ont montré, par le même auteur que le livre précédemment cité, "Les Portes de la Perception" ainsi que les clichés que fait souvent Cradle of Filth au philosophe Friedrich Nietzsche m'on intérrésé à son ouvrage "Par-Delà Bien et Mal", etc, ...

Message
lilith › vendredi 9 février 2007 - 20:28

entretien avec un vampire et la reine des damnées d'anne rice et les fleurs du mal de baudelaire

Message
empreznor › vendredi 9 février 2007 - 21:40

Les petites poemes en prose de Baudelaire sont également superbes, ils se rappochent pas mal des themes des "Fleurs du mal"

Message
Nokturnus › samedi 10 février 2007 - 00:04
avatar

Chuck Palahniuk - Choke, Fight Club, Survivor... Tous excellents.

Message
taliesin › samedi 10 février 2007 - 15:17

Bon alors ces dernières semaines :

- 'Des milliards de tapis de cheveux' d'Andreas Eschbach. Un excellent mélange de SF et de fantasy.

- Tout le cycle d'Elric, de Moorcock (pour la seconde fois).

- 'Le roi de bruyère' de Greg Keyes, 1er volume du cycle 'Le royaume d'épines et d'os'. Un véritable chef-d'oeuvre de fantasy féérique.

- 'La géométrie des sentiments' de notre Patrick Roegiers national. Un peu ardu et très cru, mais cela en vaut franchement la peine.

Message
Dun23 › lundi 12 février 2007 - 15:31

1984 est l'un des roman qui m'a le plus marqué. Comme c'est dit plus haut, il est tellement actuel que ça file des frissons.
Perso, j'ai pas trouvé Le meilleur des mondes anticapitaliste , malgré la canonisation d'Henry Ford et les visions cauchemardesques également exploitées à l'époque par Chaplin avec les temps modernes. Mais bon, ils sont tous complètement tarés dans ce bouquin et comme 1984 ou Fahrenheit 451, il décrit un monde où il ne fait pas bon vivre mais un monde (les visions sont similaires) vers lequel on va au triple galop.
Sinon, je viens de finir American Tabloid de James Elroy (un de mes écrivains préférés, Le dahlia noir et LA confidential sont de purs joyaux noirs), qui malgré son poids, est extrêmement captivant.
Je le fais suivre en ce moment par Identification des schémas de William Gibson, le gars qui a écrit Neuromancien. J'espère que les frères Wachowski lui ont versé un petit quelque chose vu le succès de Matrix (qui finalement n'est qu'un croisement entre Terminator pour le contexte homme machine et Neuromancien pour le reste, kung fu en moins) Le bouquin est plaisant pour l'instant!

Message
heirophant › lundi 12 février 2007 - 23:56

et kafka, c pas du lourd ça nom di diou??? ah non, saimone va nous dire que c qu'un abruti imposteur qui a tout pompé sur lautréamont (private joke inside, ne pas réagir si ne rien capter)...

Message
saïmone › jeudi 15 février 2007 - 17:09
avatar

j'ai pas saisi la private joke, mais j'ai quand même trouvé ça marrant !

heureux de voir que les gutsiens, en plus d'avoir d'excellents gouts musicaux (sauf certain ahahah), ont aussi d'excellents gouts littéraires !

personne pour Nothomb ? Werber ?