Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › Les films que vous avez vu

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Les films que vous avez vu

résultats 10321 à 10329 sur un total de 10329 • page 517 sur 517

Message
(N°6) › vendredi 25 décembre 2020 - 17:28
avatar

C'est un film de Noël. Un film de Noël ça doit avoir un happy-end.

Message
(N°6) › samedi 26 décembre 2020 - 14:03
avatar

Film de saison : Fallait pas !.. - Gérard Jugnot (1996)

Après ses deux meilleurs films, plus sombres (Une époque formidable et Casque Bleu), voilà que Jugnot se sert d'un thème alors "à la mode" et pas franchement rigolo (les sectes, le Temple Solaire se suicidait à la pelle, le Mandarum était en pleine activité à Castellane) pour un film qui lorgne plus franchement vers la comédie d'action, limite BD dans son approche grand-guignol (ahhh, le caméo fabuleux de Thierry Lhermitte en docteur vivisectionneur, à peine reconnaissable avec ses grosses lunettes), où il reprend la formule du duo improbable avec un jeune François Morel, alors star des Deschiens.

Avec son atmosphère très black métal (bah oui, des montagnes, de la neige et des psychopathes), il multiplie les gros gags visuels qui tapent fort (Michèle Laroque, excellente en bourge angoissée,

qui se prend une poutre dans la gueule, comme ça, gratuitement) et les répliques un peu trash (l'immense "Je la baiserais mal mais je la baiserais bien" de Martin Lamotte). L'air de rien, il traite en loucedé le thème de la famille, jamais idéale (fantasmée pour le perso de Jugnot, insupportable pour Laroque entre sa mère catho réac et son père qui picole, absente pour Morel qui s'en trouve une de substitution dans une secte), mais le film est surtout un prétexte à faire péter des trucs (y a du budget) et à se gaufrer à maintes reprises et de multiples façons.

Beaucoup moins profond que les précédents mais carrément drôle grâce à un casting au poil (y compris les second rôles comme Annie Grégorio, hilarante en employée de maison au verbe leste), porté par les deux duos Jugnot/Morel (dans une dynamique un peu à la Veber, avec Morel dans le rôle du con) et surtout Jean Yanne (le gourou, forcément, en roue libre)/Martin Lamotte (son complice, fabuleux), avec peut-être les meilleures punchlines de toute la filmo de Jugnot. Trop barré, avec son titre pas évocateur, son affiche über-moche et une chanson-générique de Renaud alors dans le trou, le film va se planter et Jugnot va se retourner vers un ciné plus sérieux ensuite, mais perso c'est un film culte, qui me fait toujours beaucoup marrer et qui a une ambiance assez singulière, comme si le Bernard des Bronzés se retrouvait plongé dans une sorte de film d'horreur comique.

Message
vargounet › lundi 28 décembre 2020 - 13:43

J'ai toujours trouvé fallait pas très sympa également et la première partie du film est dotée d'une ambiance comico dark assez réussie. Lhermitte, lLamotte et Jean Yanne excellents dans des rôles très barrés.

Pas un chef-d'oeuvre évidemment mais jamais compris l'abattage critique autour de ce film.

Message
GrahamBondSwing › lundi 4 janvier 2021 - 22:49


Tout juste maté, on n'est pas loin d'un polar à la Tarantino ou d'un Cohen Bros primitif avec peut-être une touche d'un Altman tardif. La BO, sans être exceptionnelle, est soignée. La distribution est géante : Aiello, Spader, Stolz, Jeff Daniels, Teri Hatcher et une nana qui ressemble à Charlize Theron mais en plus vulgaire et sans qu'on perde au change au final... Ah ben en fait, C'EST Charlize Theron ! Oscar de la meilleure scène de baston entre filles (Charlize et Terri Hatcher). J'ai pas le souvenir d'un gros succès au ciné, en fait je n'ai aucun souvenir du tout... J'ai dit 'bide injuste' ?

Message
Procrastin › jeudi 14 janvier 2021 - 02:51

The Empty Man

Dur d'en parler sans spoiler, rien à voir avec le trailer. C'est assez prévisible quand on est un habitué, mais plutôt cool dans le registre cult horror. Avec Lustmord à la bande son.

Message
boumbastik › jeudi 14 janvier 2021 - 20:38

3 Billboards
Chouette film, acteurs en feu, et de l'humour malgré le fond pesant et sordide.

Message
allobroge › dimanche 17 janvier 2021 - 00:40

Animal kingdom: Je viens de me prendre une sacrée claque avec ce monument du film noir, du coup je vais tenter la série mais avec circonspection ( l'indicible horreur de la vision de la nanardesque série Watchmen après la BD et le film m'a vacciné !)

Message
A.Z.O.T › dimanche 17 janvier 2021 - 17:38


I'm thinking of ending things de Charlie Kaufman

On suit un couple qui se rend pour diner chez les parents du mec, on commence avec eux en train de discuter dans la voiture, la neige tombe, le trajet s'étire.
Charlie Kaufman est connu comme le mec qui aime les scripts tordus, que ce soit comme scénariste (adaptation et ses 2 nicolas cage, eternal sunshine ou dans la peau de John Malkovich) ou comme réal (synecdoche ou son dernier annomalisa sont vraiment excellents). Pour son dernier (une adaptation de roman), on peut dire qu'il s'est surpassé question labyrinthe, on reste paumé à se cailler le cul comme jack nicholson dans le blizzard, perdu sans repères dans l'univers clos du couple et de la famille de Jake. Un film qu'il vaut mieux voir en groupe pour en discuter à la fin.

Message
Rastignac › dimanche 17 janvier 2021 - 23:00
 Rastignac est en ligne !
avatar

Le bouquin se lit d'une traite, je me suis bien laissé prendre au jeu. Fallait pas trop sourciller sur des effets stylistiques un peu faciles (les phrases punch sur punch, les mini flashbacks aller/retour un peu coulants comme du Kerouac avec moins de vocabulaire, les cliffhanger qu'on attend comme dans les séries télé...) ; fallait pas non plus lever l'autre sourcil sur la fin un peu... (je spoile pas)... enfin, qui ne m'a pas trop, sur le coup, fait flancher.

Par contre, j'ai fait des cauchemars immondes toute la nuit d'après. Ca ravine sec au fond des chiottes du subconscient...