Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › Les films que vous avez vu

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Les films que vous avez vu

résultats 9741 à 9751 sur un total de 9751 • page 488 sur 488

Message
Rastignac › jeudi 28 novembre 2019 - 15:44
avatar

Film très fort Gerry. Vu en salle aussi, superbe.

Message
Aladdin_Sane › vendredi 29 novembre 2019 - 12:32

Revu To live and die in L.A. (Police fédérale Los Angeles, 1985), le plus "Michael Mann" des films de Friedkin (ou l'inverse) avec sa musique bien 80 (Wang Chung, qui se souvient de ce groupe?). L'affrontement entre William Petersen (le flic aux méthodes louches) et Willem Dafoe (le faussaire charismatique). Un film sombre (qui déborde pourtant de couleurs jusque dans son générique) violent et sans concessions (cette fin), typique d'une époque, mais ça fonctionne toujours.

Message
Rendez-Moi2 › mercredi 4 décembre 2019 - 18:50

Super Mario Bros (1993) par Rocky Morton & Annabel Jankel : ça tuuuue. C'est un beau bordel ce film avec Luigi en chicanos et Dennis Hopper (qui manque sérieusement) en freestyle total. C'est dommage qu'Hollywood ne crâme plus leurs billets dans ce genre de trucs.

Message
(N°6) › jeudi 5 décembre 2019 - 01:54
 (N°6) est en ligne !
avatar

Dans la série "la sci-fi en France, c'est pas facile" : Ares - Jean-Patric Benes (2016)

Non, c'est pas Répu au moment de Nuit Debout, c'est le Paris dystopique de "Ares", production assez fauchman qui s'essaie au genre impossible du cinéma français, la science-fiction. Malgré le manque de moyen, le Paris hyper Blade-Runnerien dans lequel les grandes corporations pharmaceutiques procèdent à des tests de médoc légaux sur des combattants ne manque pas d'un certain charme certe stéréotypé (immenses tours, écrans géants diffusant des pubs, air pollué, appart cradocs). Les combats en question sont grotesques (le gros point nanard du film), et puis on a oublié que le MMA (pas l'assurance) est passé par là, mais pour le reste, c'est bien dark, avec juste ce qu'il faut de racolage à l'émotion avec une petite fille. C'est trop chou une petite fille, surtout avec une peluche. Y a un peu la dynamique "Cité des enfants perdus" du coup, mais version cyberpunk. La grosse brute c'est Ola Rapace (le nom qui s'invente pas mais en fait si), qui doit s'occuper des gosses de sa soeur envoyée en prison parce que c'est trop une Black Bloc et qui trouve assistance chez le voisin d'en face, un travesti/cam-boy qui ajoute une touche un peu plus légère (humour à froid, ou à sec) à un truc un peu étouffé par un sérieux très sci-fi franchouille (pourquoi la sci-fi se la joue si souvent total drama ou total parodie ? Jamais de juste milieu).

Pas spécialiste du genre mais toujours curieux, voilà encore une de ces tentatives un petit peu réussies (pour l'ambiance, certains perso en particulier Myosotis), un petit peu naïves (l'histoire fait un peu SF pour les Nuls, faut bien le dire), un peu écrasées par ses références mais qui fait quand même plaisir à voir dans une production française tellement pauvre de ce côté-là.

Message
boumbastik › lundi 9 décembre 2019 - 18:50

Ah la la oui, la SF française au cinéma c'est le mystère total ! Au mieux ça manque de vision, d'envergure, d'ambition. Au pire ça donne des navets (c'est la saison). Par contre, pour faire des films bavards, nombrilistes et statiques, là y'a du monde. Sérieux, y'a quoi comme titres qui viennent à l'esprit ? La Jetée, Alien 4, Les Maîtres du Temps, La Planète Sauvage, Gandahar, La Cité des Enfants Perdus et 2 ou 3 autres (dont Le Gendarme et les Extra-terrestres). T'façon c'est un genre méprisé en France, considéré comme de la sous-littérature, donc c'est normal que les réalisateurs soient frileux et inhibés (mis à part Besson qui met les moyens).

Message
Fryer › lundi 9 décembre 2019 - 21:10

Je t'aime, je t'aime également à noter, dans ceux qui valent le coup

Message
bubble › mardi 10 décembre 2019 - 13:29

l'important c'est pas d’être le meilleur mais le premier. il y a : voyage dans la lune de Méliès . (si on écarte la fée au choux plutôt fantastique mais francais tout de même ) . anecdote : je suis tombé dessus (voyage dans ..) il n'y a pas si longtemps sur Arte avec une zic electro de Air.. j'en revenais pas de la qualité de la zic . direct je me suis dit ça ne pouvait pas être air ?!? et si c’était eux ça rattrapait tout dans mon esprit.. après vérification effectivement c’était pas eux .. c'était jeff mills ... grosse bourde d'annonce d' Arte !!!

Message
(N°6) › mardi 10 décembre 2019 - 17:01
 (N°6) est en ligne !
avatar

Dans la série "polar scandinave mais pas vraiment" - Tommy - Tarik Saleh (2014)

C'est un film du mec qui a fait ensuite l'excellent Le Caire confidentiel. Comme son nom ne l'indique pas, il est suédois, du coup voilà une plongée dans un Stockholm un peu underground. Bonne atmosphère qui ne vise pas non plus au maintenant classique et très stéréotypé "polar scandinave" (toute cette vague post-Millenium, sadique et grisâtre), on suit Estelle qui tente de récupérer auprès des anciens compagnons de son mari le magot d'un énorme casse qu'il avait du laisser derrière lui. Sauf que son mari, Tommy, est mort, et du coup elle bluffe. Et comme elle a aussi une petit fille et une petite soeur (Lykke Li, que tout le monde connait au moins pour le gros tube "I Follow Rivers" et qui est pas mal du tout), ca fini par devenir un peu risqué. L'intrigue est un chouia tarabiscotée, et j'ai pas tout bien compris où c'est qu'il est passé le pognon et qui a trahi qui et pourquoi. Mais bon ça se suit san déplaisir, sans doute un peu aussi parce que Moa Gammel est très très très cinégénique (et son perso bien attachant). Plus un film d'atmosphère intimiste qu'un gros polar méchant, et c'est pas plus mal. On est loin du niveau Caire confidentiel ceci dit. Y a quand même une scène qui fait une bonne utilisation d'une vieille scie de Deep Purple pour faire monter la tension…

Message
saïmone › mardi 10 décembre 2019 - 18:49
avatar

Fahrenheit 451, Le bunker de la der raf', The Prodigies (film d'animation excellent), Carré Blanc ! (austère mais cool, très Ballardien), et euh... bin... alors qu'on a d'excellents auteur et dessinateurs et... mais non

Message
heirophant › vendredi 13 décembre 2019 - 16:30

Midsommar.

Meh.

Hérédité était meilleur pour le coup. Et ça dure 2h30 putain de merde, alors que c'est un pseudo film d'horreur ! De toute façon, le mal des films contemporains, comme de pas mal de jeux vidéo contemporains d'ailleurs, c'est leur absence totale de sens du rythme et de la découpe. Ce n'est pas parce que tu restes 2h30 au lieu d'1h45 avec des personnages que leur histoire va te toucher les deux baloches. M'est d'avis que l'influence des séries télé y est pour quelque chose.

Message
Fryer › vendredi 13 décembre 2019 - 22:15

j'ai également trouvé ça assez mauvais à cause de sa longueur et des personnages tout vides. Quelques bonnes idées (la clarté, le blanc, la pyramide jaune à la Jodo etc.).

Ça m'a surtout donné envie de revoir the wicker man