Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

résultats 1521 à 1540 sur un total de 1767 • page 77 sur 89

Message
DesignToKill › dimanche 12 juin 2016 - 13:25

Klarinetthor -> Oui!pour kraftebbing , honnêtement tout est intéressant mais il y a les différentes parties sur l'homosexualité qui est vraiment à lire ! Il y a notamment une partie sur la différence entre pédérastie normale et pédérastie pathologique ! Ce que je te conseille c'est de parcourir le sommaire qui est très précis et de choisir les passages qui t'intéresse d'emblée ! J'ai personnellement un coup de coeur pour les présentations de cas de criminel sexuels qui sont bien violent, et malgré tout "marrant" par le biais de l'analyse de l'époque ! Voilà ! Si tu as d'autres questions !

Message
Rastignac › dimanche 12 juin 2016 - 14:55
avatar

Robert Crumb a illustré quelques cas du 'psychopathia...', c'est bien plaisant à lire!

Message
DesignToKill › lundi 13 juin 2016 - 16:55

Je ne savais pas ! Intéressant ! Il a fait un ouvrage entier la dessus? Je l'aime bien ce petit Robert!

Message
A.Z.O.T › mercredi 15 juin 2016 - 12:17

J'ai vu sur un article qu'il passait au festival du livre de saint-malo qu'il avait écrit depuis knockemstiff (merci saïmone pour le conseil d'ailleurs), et qu'un troisième serait dans les tuyaux.

Super livre (lu en quelques jours), on retrouve la même ambiance terminale que dans ses nouvelles, avec plusieurs histoires entrecroisés de ploucs finis vivant à coup de trente dollars (il y a une vision assez dingue de l'argent et de la religion dans ce bouquin). "Southern Ohio Gothic" comme disent les journaleux

Message
saïmone › mercredi 15 juin 2016 - 18:09
avatar

Enorme livre oui

(continue sur sa compil', chroniquée ici même <3 )

Message
taliesin › jeudi 16 juin 2016 - 07:58

Ah oui "Le diable tout le temps", lu il y a 2-3 ans, excellent ! Pas mal glauque en tout cas ;-)

Message
A.Z.O.T › jeudi 16 juin 2016 - 10:16

Tu parles de knockemstiff pour la compile ? J'avais commencé par lui (je lis dans l'ordre moi !).

Rien à voir mais l'odieux connard est en dédicace à Rennes aujourd'hui (je crois qu'il fait la tournée de France et de Navarre)

Message
mangetout › lundi 27 juin 2016 - 11:46



Livre plutôt décapant, (très bien) écris en 1986 par deux penseurs de l'ultra-gauche, faisant le bilan des 5 premières années de la "gauche" (en fait une deuxième droite sous fausse bannière de "gauche" pour faire accepter au peuple et aux ouvriers en particuliers, les transformations du capitalisme en voie de mondialisation à l'époque) et le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas brillant tout ça. Comme c'est très sourcé, avec moult déclarations de responsables socialistes d'alors (voir Jospin réfléchir et mourir !), ça nous permet de remettre de l'ordre sur les trajectoires des différents protagonistes et de leur évolution "idéologique" (je ne sais pas si le mot ne leur donne pas un peu trop d'importance).

Message
Glouny › jeudi 30 juin 2016 - 11:58

Bon j'ai choppé quelques bouquins:





L'édition Soleil Noir, commencé hier soir.

Message
Klarinetthor › jeudi 30 juin 2016 - 13:15
avatar

Il est bien le Michaux.



pas encore lu la majorité de Kafka, doc je continue, trouvé a pas cher chez le disquaire d'une petite ville ayant quelques livres sympas. Je continuerai avec des choses considérées mineures, comme la muraille de Chine, et relirai la Colonie penitentiaire.

Message
mangetout › dimanche 3 juillet 2016 - 15:30

Je continue la lecture de quelques bouquins qui explore l'épaisseur de ce brouillard idéologique apparut à la fin des années 70, a atteint sa vitesse de croisière au milieu de la décennie suivante et occupe le paysage depuis, à un tel point que si on fait appel à quelques concepts ou points de vue différents et inusités, on passe au mieux pour un ringard à coté de la plaque, au pire pour un réactionnaire/pourvoyeur de goulag (selon d'où parle la personne qui "critique"). :


Celui-là est fini et je viens de commencer celui-ci, qui explore la fausse contestation de l'ordre établi mais vrai encadrement d'une rébellion sociale que personne ne veut incontrôlable (c'est à dire proposant des solutions inédites) et qui, en ça, sert de courroie de transmissions à un pouvoir politico-économique qui coopte sa propre succession :

Message
mangetout › vendredi 8 juillet 2016 - 15:20


Celui-là est terminé, relecture 3 ans après sa sortie et toujours ce même impact, le gusse, malgré une prose compliquée (les phrases avec multiples parenthèses et autres bifurcations sont assez lourdes à suivre parfois) arrive à être brillant dans ses analyses, sa connaissance encyclopédique de la littérature socialiste (mais pas que, on s'aperçoit qu'il connait très bien celles libérale ou conservatrice) y contribue grandement.
Commencé, celui-ci, et ça le fait bien pour l'instant, on sent le sérieux de l'angle d'attaque de ce professeur d'une université américaine (New-York) :

Message
saïmone › vendredi 8 juillet 2016 - 16:30
avatar

Michéa c'est de la bonne ouais. J'aime bien Dany Robert Dufour pour son côté Lacanien également : "l'art de réduire les têtes" m'avait bien scotché à l'époque.

Message
Everlasting › vendredi 8 juillet 2016 - 17:35

Vu que le sujet est en haut,

Hedda Gabler (Ibsen).
Othello (Shakespeare).
La Forêt de Cristal (Ballard).
Nous autres (Zamyatin).
Americanah (Adichie).
El Sueño del Celta (Vargas Llosa).
The Demolished Man (Bester).

Ibsen vraiment très chouette, efficace, lancinant, drôle. Othello j'ai trouvé assez commun, trop de temps de scène et de facilité pour Iago. Ballard mauvais, fade. Zamiatine super format, sarcastique et profond, une dystopie exceptionnelle, malgré une fin moins compréhensible. Americanah super romance sur les destins d'expats, sensible, intime. Le Vargas Llosa médiocre, trop documentaire et rabâché, sans être profond, avec un seul point de vue. Le Bester médiocre, déborde dans tous les sens d'idées audacieuses et mal négociées (à part les télépathes), qui tombe dans la bête enquête pendant 100 pages.

Message
boumbastik › vendredi 8 juillet 2016 - 23:34

Pas lu le Ballard (paraît que c'est un classique), les première pages m'ont rebuté à chaque fois que j'ai essayé.

D'accord avec toi sur le Bester : un véritable fatras. J'ai pas compris ni retenu grand-chose. Terminus les Etoiles dont le titre original "The Stars, my Destination" est autrement plus classe, est autrement plus classe.

Message
Everlasting › samedi 9 juillet 2016 - 16:08

ça c'est sûr, The Stars My Destination est même un favori, très puissant, je pense que Bester devait apprendre à canaliser son style furieux, ça doit être un peu un accident qu'il ait gagné le (premier) Hugo avec The Demolished Man (Childhood's End, qui joue sur des thèmes similaires, est de la même année je crois, et bien meilleur par exemple)

Le Ballard ben, il est purement esthétique et atmosphérique, il fait semblant de jouer le suspense mais il n'y a aucune révélation qui attend le lecteur, à part de très vagues considérations métaphysiques qui ne sont pas poussées. Aucun personnage ne montre de personnalité ou de réaction face au phénomène de cristallisation, ça semble voulu par Ballard mais pour quoi ? Une sorte d'existentialisme vide, désabusé et à la fascination morbide ? Le combat entre les deux persos notamment, qui prend le tiers du bouquin, rime à rien. Là aussi c'est un peu de la pulp fiction. Et apparemment Ballard aurait écrit quatre fois ce bouquin (des apocalypses similaires en tout cas), avec chaque fois un élément différent. J'ai jamais lu Crash ou High Rise, mais ça me rend méfiant.

J'ai commencé La Invención de Morel (Casares) et Chroniques de l'Oiseau à Ressort (Murakami).

Message
boumbastik › samedi 9 juillet 2016 - 21:58

Ah oui, très chouette, Chroniques de l'Oiseau à Ressort ! Du Murakami pur jus, d'avant la semi-bouse 1Q84. Si tu aimes les nouvelles , essaie de lui le recueil "L'Elephant s'évapore". L'étrange, dans toute sa splendeur.

Message
taliesin › mardi 12 juillet 2016 - 08:33



Très intéressant mais un peu court...

Message
boumbastik › mardi 12 juillet 2016 - 09:57

Un peu court peut-être, mais le format de l'ouvrage est impressionnant, pour un livre de poche :)

Terminé hier soir The City and The City de China Mieville. En l'achetant, j'avais pas capté que c'est un polar avant tout. Et je ne suis pas vraiment fan du genre. J'ai donc trouvé que le côté fantastique-science-fiction-uchronie, dont l'idée principale (la ville double) est délirante, est alourdie par une enquête franchement pas passionnante. J'avais bien plus apprécié Perdido Street Station.

Avant ça, j'avais lu Silo de Hugh Howe, dont beaucoup de monde criait au génie, à la révélation, etc. Pas mal sans plus. Longuet et assez mou.

Message
saïmone › mardi 12 juillet 2016 - 10:25
avatar

Le dernier Miéville, Embassytown, est très cool !