Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

résultats 81 à 100 sur un total de 1755 • page 5 sur 88

Message
Solvant › dimanche 6 mai 2007 - 00:30

Les Poèmes des éditions ROMZ. http://baer.xooit.com/memberlist.php

Message
Deadinside › lundi 7 mai 2007 - 16:06

J'attaque "Le XIXème siècle à travers les ages" de Philippe Muray, essai sur le 19ème et ses répercutions sur notre époque. Cela semble très érudit avec des masses de références mais le fait que cela commence par dater le début de ce 19ème par un acte quasi-necromantique et que le socialisme y soit associé à l'occultisme ne pouvaient pas me déplaire !

Plus d'info sur l'auteur décédé il y a peu ici ou ...

Message
torquemada › lundi 7 mai 2007 - 16:53

Muray est un penseur passionnant. Ruez-vous sur les "Exorcismes Spirituels", en particulier les volumes 3 et 4 qui portent sur la période 2000-2005.

Message
Arno › lundi 7 mai 2007 - 16:57

Les correspondances de Claude Debussy... Une bible de 2500 pages...

Message
Brain damage › lundi 7 mai 2007 - 18:52

Gonzo Highway : une partie de la correspondance de Hunter S. Thompson FREAK POWER ! ça faisait longtemps que je m'étais pas marré comme ça devant un bouquin (HAIL CELINE - HAIL BUKOWSKI), sa façon de traiter un litige financier avec la "société de musique de chambre" me laisse sur le cul, La grande classe ce HST! vraiment un excellent complément à ses autres bouquins

Message
Deadinside › lundi 7 mai 2007 - 22:29

@Brain Damage: Après avoir lu Fear & Loathing in LV, tu me conseillerais quoi de Thompson? C'est le seul que je connaisse et c'est de la franche joisse! Est-ce que d'autres de ses booquins sont dans la même veine? thx

Message
Brain damage › mardi 8 mai 2007 - 00:28

je te conseillerais Hell's Angels, le récit d'un an de "cohabitation" de HST avec les barbares motorisés dans les années 60. c'est bourré d'anecdotes bien gratinées, tjrs avec l'humour particulier de Hunter. Il est très facilement trouvable en plus, je l'ai choppé dans un tabac/presse je crois... mais en fait tu peux tous les lire - y'en a pas bcp (et pas tjrs réédités)

Message
Aiwass › mardi 8 mai 2007 - 05:15

@Solvant: bien vu poteau ! (Toujours cette merde qui m'empêche de poster sur ce forum, chier, la page s'efface à chaque fois, fuck, bitte, cul, crotte, zut)

En lecture je peux vous conseiller "Pacino/De Niro, Regards Croisés", un foutre bon recueil de photos et d'analyses comparatives, vachement bien foutu, assez cher mais sublime, avec les carrières en parralèle des deux monstres de l'actorat et un DVD très intéressant en +. Si vous êtes amateurs, c'est le seul ouvrage vraiment essentiel sur les deux lascars que j'ai lu et qui réunisse aussi bien les biographies analytiques. Préface de tonton Sydney. Photos dantesques. C'est bonnard.

Message
taliesin › samedi 12 mai 2007 - 22:50

Je suis plongé dans 'The years of rice and salt' de Kim Stanley Robinson, stupidement traduit en 'Chronique des années noires'... Bon mais ardu (un bon millier de pages - ce n'est jamais l'épaisseur du bouquin qui m'effraie, au contraire, mais ici il y a quelques longueurs tout de même).

Message
Deadinside › lundi 14 mai 2007 - 12:48

Là-bas de Huysmans, agréable à lire, satanisme et occultisme dans un Paris fin 19ème décadentiste avec une once de Gilles de Rais, la finesse de Huysmans et en bonus le fait de retrouver les citations utilisées par The Protagonist...

Message
toxine › jeudi 12 juillet 2007 - 10:37

Bon c'est officiel, j'arrête Voyage au bout de la nuit.

Ca ne me parle pas du tout. Ya de bonnes phrases définitives dedans, de bons aphorismsmes, en somme, mais rien qui m'offre de quoi m'accrocher. Et pourtant c'est pas faute d'avoir essayé, ça fait un mois et demi que je suis dessus, j'ai péniblement dégluti après chacune des 250 pages que je me suis farcies. Ca m'emmerde toujours de lâcher un bouquin, a fortiori un classique, mais faut parfois suivre les droits du lecteur de Pennac.
Baste.

Et maintenant, something completely different : Galapagos, de Kurt Vonnegut, sur les conseils d'un anarchiste américain rencontré au Pérou

Message
zugal21 › jeudi 12 juillet 2007 - 11:22
avatar

"Invasions divines" de Lawrence Sutin est une excellente biographie de Philip K Dick avec une présentation de l' essentiel des oeuvres de Dick (auteur prolifique et protéen quoiqu' inégal). On peut lire après cette bio l'essai qu' a écrit Emmanuel Carrère ("Je suis vivant et vous êtes morts"). Le bouquin de Sutin est vraiment très précis et ouvre des portes, donne des envies de lecture.
Sinon, je recommande le génialissime "Solaris" de Stanislas Lem, qui n' a pas grand chose à voir avec le film éponyme.
Nettement plus facile à lire, très accessible, l' ouvrage "American Gods" (qui a reçu de nombreux prix) de Neil Gaiman évoque une Amérique où se joue une guerre secrète entre les anciens dieux des traditions polythéistes (de Wotan à Anubis) contre les dieux modernes. Excellente qualité, et très prenant.

Message
Everlasting › jeudi 12 juillet 2007 - 11:38

Si ça peut te consoler Toxine, je l'ai aussi lâché et encore bien avant les 250 pages.

Perso les derniers trucs que j'ai lu c'est les deux cycles de Yoshikawa, des romans classiques de samourai, très agréables et funs. Et puis du Amélie Nothomb (bah oui, pourquoi pas).

Message
zugal21 › jeudi 12 juillet 2007 - 18:11
avatar

@ toxine ; @ everlasting :
Essayé "Voyage au bout de la nuit" trois fois en dix ans. Rien à faire, ça passe pas

Message
freaks › jeudi 12 juillet 2007 - 18:13

Session Edward Bond en ce moment:

"J'écris des pièces sur la violence aussi naturellement que Jane Austen écrivait des romans sur les bonnes manières. La violence façonne et obsède notre société, et à moins que nous ne cessions d'être violents nous n'avons aucun avenir. Ceux qui ne veulent pas que les écrivains parlent de violence veulent les empêcher de parler de nous-mêmes et de notre époque. Il serait immoral de ne pas écrire de pièces sur la violence."(Préface de Lear)

Bon résumé de l'oeuvre à mon avis...

Message
empreznor › jeudi 12 juillet 2007 - 22:40

C'est super marrant parce que moi aussi je suis sur "Voyage..." et j''en suis à peu pres au milieu aussi, et quand Bardamu revient en France exercer dans sa petite banlieue, c'est si commun et ça me rappelle tellement chez moi que je suis passé à un autre livre ("Dagon" (et autres histoires) de Lovecraft).
Par contre j'adore le style, facile à lire comparé aux onomatopées de "Normance", et puis sa vision désabusée de frustré. La mise en route avec son embarquement innocent dans la guerre fait froid dans le dos, et son periple en Afrique également; il est deja moins prenant en narrant l'Amerique. Mais je compte bien aller jusqu'au bout et je ne comprends pas ce qui vous fait tous trouver ça chiant.

Message
toxine › jeudi 12 juillet 2007 - 22:44

j'étais en pleine Amérique, peut-être la goutte d'eau d'ennui qui a fait déborder le vase....

Message
Everlasting › jeudi 12 juillet 2007 - 22:55

Perso le style m'insupporte, la phrase inculte quasi-fausse, ça va un moment. Et la raison pour laquelle il écrit comme ça me plaît pas non plus (comme quoi le cinema aurait rendu inutile toute description). Mais c'est pas le plus important. Ce qui m'empêche vraiment de lire, c'est la bêtise du personnage principal. Alors bon, on comprend assez vite qu'ironiquement c'est lui le moins idiot, on entrevoit une légère progression, il y a la bonne dose d'absurde, la critique est lourde. C'est limite misanthropique. Les misanthropes je les supporte pas. Et puis c'est répétitif alors que c'est un pavé.
Alors j'avouerai ne pas être un lecteur sérieux, un peu de dialogue ça m'aiderait peut-être, je sais pas, du moins lourd. Malgré tout, trop c'est trop.

Message
Nicko › jeudi 12 juillet 2007 - 22:56
avatar

"Necropolis" de Lieberman --> Pas mal, bien noir, mais un peu cliché comme style d'écriture je trouve.

Message
empreznor › jeudi 12 juillet 2007 - 23:12

Quand je croise d'autres misanthropes, ça m'aide à croire encore un tout petit peu en l'homme.