Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsMusiques sombres & expérimentales › Les concerts auxquels vous avez assisté

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Les concerts auxquels vous avez assisté

résultats 781 à 800 sur un total de 838 • page 40 sur 42

Message
(N°6) › dimanche 9 juin 2019 - 12:37
avatar

Pour en finir avec une semaine cool musicalement parlant, Stereolab à la Rock School Barbey de JuppéCity, où le groupe s'était délocalisé apparemment il y a quelques années avant de se mettre en pause. Première partie avec la pop un peu psyché un peu Tricatel un peu française qui sait pas chanter de Laure Briard. Un mec derrière moi disait à sa copine ceci "Elle a que des morceaux de merde à jouer et en plus elle en a pas beaucoup". Je n'irais pas jusque là. Mais j'avoue ne pas être sur de bien savoir si j'ai trouvé ça plutôt cool ou totalement insipide. Enfin, non, j'avoue avoir vraiment kiffé deux morceaux, le groupe assurant bien. Elle fait partie de cette lignée de chanteuse donc sans la moindre voix ni personnalité apparente, chantant des trucs d'une apparente banalité horrifique, mais que c'est charmant quand même (ou pas) et peut-être finalement plus profond (ou pas). Bon pourquoi je déblatère là-dessus, je sais pas non plus. En fait c'était plutôt cool. Ou pas ?

Reste que Stereolab, dont je ne connaissais que le nom, vraiment, et celui de Laetitia Sadier, ben on comprend vite le pourquoi du comment du statut de groupe culte super important. J'ai quand même reconnu French Disko. Bon c'est la grande classe, y a pas de question à se poser. Et puis quand ça part en krautrock ça fait pas semblant, c'est redoutable. On voit bien pourquoi on les a affublé de l'étiquette "influenceur du post-rock", on y entend des trucs exotica tordu à la Tortoise. Sadier, mise en avant, emmène le truc avec ses vocaux un peu détachés, ça a ce côté sixties sans être rétro, c'est mélodique, noisy, motorik, pop, enfin c'est la classe. Une bonne bande de quinqua qui te montre coment que c'est que ça se passe, la singularité, parce que ça s'entend ça aussi, que ça ressemble finalement pas à grand chose d'autre. Sadier était contente de jouer en France "parce qu'on a plein de chansons en français". Ouais bon la claaaaaaaaaaasse.

Message
Aladdin_Sane › mardi 11 juin 2019 - 09:29

Stereolab à la Villette Sonique dimanche dernier. Bon son, c'était blindé, un très bon final motorik. Vivement la suite à la Route du Rock...

Message
Lau › mardi 11 juin 2019 - 13:33

J'ai vu Maria Violenza samedi, elle jouait en plein air pour la Villette Sonique. C'était pas fou. Elle a eu pas mal de soucis techniques, ça a un peu gâché son set.

Message
Klarinetthor › mardi 11 juin 2019 - 15:52
avatar

La Titubanda jouant Moanin, Love in outer space, Estarabim et le thème de Yo yo à différent moments d'un festival de fanfares de rue à Innsbrück... et ça marchait.

Message
Lau › mercredi 10 juillet 2019 - 12:00

J'ai vu Les morts vont bien hier soir au Supersonic. Je déteste cette salle : le son est absolument dégueulasse et il y a beaucoup trop de gens. Je crois que leur prochain album sera plus indus que le précédent, mais le son était tellement sale que j'ai des difficultés à avoir un avis (ou mes oreilles sont foutues ce qui est une possibilité). J'étais tout de même ravie de les revoir, ils sont toujours très bons.

Et j'étais à la ferme électrique ce week-end (je n'ai fait que le vendredi soir) : il y avait frustration. C'était vraiment bien. L'ambiance était survoltée, c'était le meilleur concert du vendredi.

Message
saïmone › mercredi 10 juillet 2019 - 14:17
avatar

Cratophane, à Erbrée.

Génial

Message
(N°6) › vendredi 12 juillet 2019 - 03:47
avatar

Je sais même pas par quoi commencer. Sinon qu'il ne faut jamais juger trop vite de la portée d'un évènement. Ou comment l'annulation pour "raisons techniques" (lol magistral) du Marathon Bagatelles de John Zorn (soit 25 musiciens sur 14 formations pendant trois heures) à la Salle Pleyel, qui m'avait bien dégouté, s'est transformé en bénédiction. Parce que faut dire aussi que Zorn a une éthique très forte (la preuve), et il n'était pas question qu'il ne joue pas le jour dit à Paris, et fuck la salle Pleyel. Du coup, il reprogramme son concert au New Morning, petit club de jazz culte un peu craspect mais délicieusement vintage au coeur du Paris populaire (si, ça existe encore). A un prix à l'avenant.

Et donc voilà qu'on se retrouve à quelques mètres seulement de la scène, alors que les autres musiciens squattent les banquettes sur le côté, Zorn en tête de banc qui ne quittera pas son poste tel un papa couvant fièrement ses rejetons. Donc j'ai Zorn a cinq mètres devant moi pendant trois plombes (un peu plus en comptant les pauses), ainsi que le reste de la bande, et c'est un plaisir de les regarder réagir (ou pas) à ce qui se passe sur la petite scène, Mark Feldman se bouchant les oreilles quand le son est trop agressif, Ikue Mori qui dodeline de la tête, Trevor Dunn qui kiffe et qui ressemble vachement à Alexandre Astier aussi...

Le concert ? Bah j'ai vu Masada jouer dans un petit club a quelques mètres de moi, vous voulez vraiment mon ressenti ? Que trois morceaux certe, car il faut laisser la place aux autres, ça s'enchaine si bien qu'on ne peut pas s'ennuyer une seconde, mais putain MASADA quoi. En chair et en os. Zorn/Douglas/Baron/Cohen. Ca pouvait aussi bien s'arrêter après ça.

Mais y a eu aussi le génial duo/couple Courvoisier/Feldman au piano/violon, toujours aussi fabuleux (leurs albums de Masada font partie des meilleurs), le Mary Halvorson Quartet et son jazz d'avant garde intense et complexe, un sublime duo de violoncelle Erik Friedlander/Michael Nicolas qui démontre qu'il en faut peu pour produire des choses incroyables et puis pour finir cette première salve, les explosif Trigger qui ont tenté une expérience sismique (la basse a due être ressentie au-delà du périph) à base de jazzcore de taré.

Après ça, fallait bien une pause. Tiens, voilà Mathieu Amalric en espadrilles qui vient faire coucou à la petite bande. Bien sûr en temps normal ça se passerait dans les backstage mais là c'est juste à côté, dans l'allée, pendant que les zicos sont au bar à se commander des bières en même temps que les spectateurs. C'est une croisière Tzadik ou quoi ?

Et ça repart avec la jazz-lounge bien secoué du Nova Quartet, avec ce foufou de Kenny Wollensen au vibraphone, sa chemisette multicolore et sa casquette de vendeur de bagnole d'occasion. Et là je garanti plus l'ordre de passage, mais y aura aussi le fabuleux duo de guitaristes acoustiques Gyan Riley (le fils de qui-vous-savez) & Julian Lange qui s'imposent à force de beauté pure dans un club à l'écoute, le quasi jazz-funk du John Medeski trio, avec nul autre que Calvin Weston à la batterie et ça se sent (pour rappel, Ornette Coleman, James Blood Ulmer, vous les remettez ?), l'impressionnant Craig Taborn seul au piano pour un set intense.

Repause, ceux qui ont peur de rater leur métro vont nous lâcher. On croise Alex Dutilh (monsieur Open Jazz et grand Zornophile) en pleine conversation avec un musicien près du bar. Et c'est reparti avec le Brian Marsella Trio, tout acoustique avec un Trevor Dunn-Kameloot qui swingue comme il faut sur sa contrebasse. Ikue Mori qui passe gentiment en coup de vent, mais bon mémé fait toujours de jolies choses (c'est ça les vieux, ils racontent sans arrêt la même histoire), plus le temps de lambiner, le quator vraiment avant-garde de la pianiste Kris Davis où on retrouve Mary Halvorson (trop mimi avec son sac à main sur scène et ses petites lunettes, mais aussi son putain de set de pédales !!!), pas facile d'accès mais vraiment fascinant. Puis Peter Evans et sa trompette magique, on lui reprochera pas de n'avoir joué qu'un morceau vu la déglingue totale du truc, Zorninou avait l'air tout fier et émoustillé. Et pour finir en beauté (je sais pas si c'est le mot), la méga-décharge dans ta face de Asmodeus, soit Dunn-Astier, Marc Ribot qui ressemble de plus en plus à ton praticien généraliste (il a moins la tête à torturer une guitare qu'à te demander ta carte Vitale) et le batteur Kenny Grohowski, qu'on dirait directement revenu du Hellfest, dirigés tranquillou par Zorn lui-même pour une série de déflagrations hallucinantes (Dunn avait l'air de bien s'éclater, Kenny a essayé d'assassiner sa batterie, je sais pas comment Ribot fait pour ne pas défoncer ses cordes).

Message
(N°6) › vendredi 12 juillet 2019 - 03:48
avatar

Voilà, euh, conclusion sur un deuxième post parce que c'est comme Twitter ici, c'est limité (mais moins). Soirée absolument fabuleuse, dans un cadre super intime (au-delà même du rapprochement d'avec la scène, le fait que les musiciens étaient pour ainsi dire juste tout le temps dans la salle). Ah ouais, un détail aussi, tarif : 30 balles. Ben ouais, 30 balles. Pour plus de trois heures de musique hors-norme avec ces grands noms du jazz d'avant-garde, mais sans le moindre chichi. Tout pour la musique. D'ailleurs, Zorn aura demandé avant le concert de laisser tomber les portables, pas de photos ni d'enregistrement, "la musique qu'on joue ce soir est pour vous uniquement et pour personne d'autre sur la planète."

Anecdote : en faisant mon chemin vers la sortie, je croise le regard de Calvin Weston dans l'allée, je ne peux quand même pas ne pas lui dire à quel point c'était génial et le remercie pour la musique et le mec me sert la paluche et me remercie, moi, d'être venu (à l'américaine quoi). Calvin MOTHERFUCKING Weston.

Ca restera une soirée inoubliable. Merci encore au Grand Ancien Nicko de m'avoir rencardé sur cette reprogrammation complètement inespérée (et uniquement due à la volonté de Zorn), car il est fort possible que sans ça elle me soit passée sous le nez. Il aura sans doute des trucs à raconter aussi.

Message
boumbastik › vendredi 12 juillet 2019 - 09:43

Ben putain. Soirée à marquer d'un mégalithe blanc. Quelques questions me taraudent : comment l'info du transfert Pleyel --> New Morning a-t-elle circulé ? comment le New Morning a-t-il accueilli tout le public de la salle Pleyel ? C'est vachement plus petit, non ?

Message
taliesin › vendredi 12 juillet 2019 - 10:46

Pfff déjà une fameuse chiée depuis le début de l'année ;-)

Ce soir : Naked Evil / Absolutus / Nirnaeth / Bliss of Flesh

Message
(N°6) › vendredi 12 juillet 2019 - 10:48
avatar

@boumbastik : Y a pas eu de transfert en fait. Le concert de Pleyel a été tout bonnement annulé par l'organisation (qui est nulle, vu le temps qu'ils mettent à rembourser les places également). C'est en fait un autre concert qui a eu lieu au New Morning, avec de nouvelles places à vendre. Annoncé donc sur le FB de Tzadik et du New Morning un peu au dernier moment vu que ça a été mis en place trois jours avant), mais rien en lien direct/officiel avec l'évènement à Pleyel. Je ne pense pas que c'était plein d'ailleurs (enfin nous on était assis car arrivé relativement tôt, pour l'ouverture des portes, mais y avait pas mal de gens debout derrière, sans que ça soit complètement bondé non plus mais difficile de dire). Mais oui, mégalithe blanc comme tu dis.

Message
taliesin › vendredi 12 juillet 2019 - 11:00

Bon allez pour vous faire plaisir lol, ce à quoi j'ai assisté cette année :

Bleedskin / Lady Carnage / Excavated / Blood Red Throne

Absinth / 20 Seconds Falling Man / Hispÿn / StoneBirds

Dawnbreath / Encoffined / Flashover

Bleeskin / Metrydia / Demenzia Mortis / Voltumna

Sorcières / Sercati / Kyterion / Scuorn

Bomber / Poseydon / Hate Beyond / Witches

Galg & Vuurdood / Ghusa / Zornheym

Demenzia Mortis / Sors Immanis / Black Flame / Opera IX

VaathV / Yacine Synapsas / Ineqoutable / Alghuraba'-al-'ajanib

Beyond Our Ruins / Khost / Anguish / Fading Bliss / Black Capricorn / Officium Triste / Ahab

Krater / SRD / Panzerfaust / The Committee / Uada / Varathron / Taake / Shining / Satyricon

et 2-3 autres que j'ai certainement oubliés :-p

Message
Nicko › vendredi 12 juillet 2019 - 13:02
avatar

Bon, je ne saurai quoi rajouter au post de Numérosix tellement il retranscrit à merveille cette soirée de malade (mais vraiment !!). Putain, j'en reviens toujours pas de ces 3 sets de fous furieux !! Mais vraiment, quelle mandale !! Ce lieu, ces musiciens, c'est dingue !!!

Mais collègue, vraiment, copie-colle tes posts. Mets ça un poil en forme, ajoute un peu blush et fais-en un putain d'article !!!! Ca vaut le coup bordel !!!!!!

Message
boumbastik › vendredi 12 juillet 2019 - 14:23

Oui, clairement un super live report !

Message
kranakov › vendredi 19 juillet 2019 - 09:09

NEUROSIS et YOB au Bataclan hier soir - et un troisième groupe absolument insignifiant dont je n'ai pas retenu le nom.

Décidément je hais ce lieu, ce bar et cette sono absolument atroces.

Décidément YOB, c'est sympa quand on entend ce qui s'y trame mais longuet mais quand c'est pas le cas.

Décidément NEUROSIS, c'est bien que ça existe, mais heureusement que tous les concerts ne sont pas appesantis et sérieux comme ça.

Message
saïmone › vendredi 19 juillet 2019 - 10:25
avatar

Putain ça vend du rêve cette Zornerie, j'avais hésité à craquer, je le regrette !

Message
bubble › vendredi 19 juillet 2019 - 11:06

Autre son de cloche ici .. excellent son Neurosis hier (au balcon en tout cas ). ils retrouvent la forme les pèpères mine de rien. C'était mieux que la dernière fois il y a 2 ans ( ?) à la machine . Reste la setlist qui fait l'impasse sur les titres les plus anciens. On a eu droit à un titre de times of grace mais rien de through silver in blood , Enemy of the sun etc .. dommage quand même . c'était déjà le cas pour leur 3 derniers concerts que j'ai vu d'euxs . j'avais espéré mais non ... finalement setlist passable un peu répétitive (cette impression de redite depuis enemy,silver,grace) mais excellemment bien joué avec une maitrise du son hors norme . Perso j'aurais bien remplacé les titres de sun that never set par des plus anciens .

Yob . ca a démarré a peu près pas mal mais ensuite c'est devenu très brouillon en terme de son . mais sinon un bon petit power trio .

Le tout premier groupe dont personne ne retiens le nom . c'etait somme toute sympatique une sorte de mélange d'Unsane et Neurosis . ca ne respirais pas l'originalité . une facon agreable quand meme de passer le temps.

Message
born to gulo › vendredi 19 juillet 2019 - 11:34

Kowloon Walled City

Message
torquemada › vendredi 19 juillet 2019 - 12:40

J’ai beaucoup aimé le son pour les deux groupes. Pour Yob, le volume mammouth avec la rythmique qui masque pas mal les leads rajoute à l’aspect immersif. C’etait la première fois que je les voyais (raté le Petit Bain l’an dernier) et c'était une grosse claque. Neurosis était moins surprenant car déjà vu 2 fois. J’aurais aussi aimé 1 ou 2 titres des années 90 qui donnaient beaucoup de reliefs à leurs autres prestations mais ça reste très bon et je suis content d’avoir enfin entendu en live « Stones From The Sky ».

Message
Maradona › vendredi 19 juillet 2019 - 13:58

J'étais à Biarritz la veille avec un pôte pour la même affiche, mon premier concert depuis pfff... 10 ans minimum. On a loupé la première partie. Gros Yes pour Yob. Je ne connaissais que de nom. Ils nous ont balancé 3 gros pavés de Doom psyché as fuck à un volume sonore très très élevé, j'ai dû casser 2 clopes pour me faire des bouchons avec les filtres sinon c'était intenable. Ressorti de la salle avec l'impression d'être tout fonfon, cool. Neurosis... jamais vu avant (en même temps avec un rythme d'un concert par décennie...). Ils m'ont cueilli dès le premier morceau (A Sun that Never Sets), j'ai failli en chialer tellement c'était bon. Un peu déçu aussi qu'ils aient pas balancé une boucherie hardcore à l'"Eye" mais à part ça, quelle maîtrise de leur art, quel charisme... tu rigoles pas devant ces gars là. Ils n'ont pas dit un mot du concert, zéro com, leur musique parle pour eux. GROSSE BRANLEE.