Vous êtes ici › Forums de discussionsMusiques non-gutsiennes › Rap

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Rap

résultats 561 à 580 sur un total de 630 • page 29 sur 32

Message
(N°6) › jeudi 30 juillet 2020 - 17:29
avatar

La France est toujours le second payss de la culture rap dans le monde. Parti de Syndey pour arriver à ça. Quoiqu'on en pense, y a eu un sacré chemin.

Message
Damodafoca › jeudi 30 juillet 2020 - 17:37

on est donc passé du hip hop à la "pop urbaine".

Message
Procrastin › jeudi 30 juillet 2020 - 17:42

"Les soliloques du pauvre" du père Vîrus c'est du très haut level dans les trucs pas trop vieux. (voilà, c'était le message de l'ignare dans le domaine)

Message
(N°6) › jeudi 30 juillet 2020 - 17:43
avatar

Bah non, le premier hit enregistré du hip-hop, c'était déjà de la "pop urbaine". Par un groupe monté de toute part par une productrice en plus. En 40 ans, c'est normal que ça ait évolué dans la forme. Y a que les rockeurs qui pensent encore que se qui se faisait y a 40 ans, bah faut refaire tout pareil aujourd'hui.

Message
Raven › jeudi 30 juillet 2020 - 17:48
avatar

Oui très bien ces Soliloques du Vîrus d'après Rictus, avec Monsieur Marie en feat. "récitation craspec".

Message
(N°6) › jeudi 30 juillet 2020 - 18:02
avatar

J'ai deviné qui était Monsieur Marie sans même aller checker. Je sais pas si je suis content de moi ou totalement déprimé...

Ah ça a l'air pas mal en tout cas.

Message
Damodafoca › jeudi 30 juillet 2020 - 18:05

Euh ok mais tu changes de continent. Si on parle de Sidney à PNL, on parle de chez nous, non ? L'appellation pop urbaine est un fourre tout dégueulasse pour emballer tout ce qui est, en gros, issu de la banlieue. Mais qui sous entend, au final, la musique issu des "minorités visibles" (et qui, accessoirement, est une case qui dilue le rap pour pouvoir récolter des victoires de la musique).

Et personne n'a dit que la musique ne devait pas évoluer et que c'était mieux avant. Enfin pas moi en tout cas. Néanmoins, c'est pas parce que PNL est une "évolution" qu'elle est bonne.

Message
(N°6) › jeudi 30 juillet 2020 - 18:33
avatar

Le truc c'est que le hip-hop (ou la pop urbaine alors, ou sens général) est en effet devenu la nouvelle "variété", c'est ça qui domine les charts. Mais c'est pas un phénomène franco-français, c'est la même chose aux Etats-Unis, le hip-hop c'est ce qui est le plus écouté (avec la country). D'ailleurs Arte avait fait une petite série assez cool là-dessus, sur comment e hip-hop est devenu la musique pop N°1, en traitant aussi la spécificité française. Peut-être c'est encore sur leur chaine Youtube, mais c'était très intéressant (notamment l'explosion des chiffres de ventes connu du à un changement de collecte des données).

Le seul "défaut" du livre de Jeff Chang, c'est qu'il s'arrête trop tôt (début des années 90 en gros). Ce serait passionnant d'avoir un ouvrage aussi intéressant (ce qui est pas gagné, surtout en France) sur la suite.

Message
Raven › jeudi 30 juillet 2020 - 19:02
avatar

"Ah ça a l'air pas mal en tout cas."

C'est très bon vraiment, bien sinistre mais pas limité au concept "littérature des bas-fonds transposée en hip-hop contemporain", ils ont réussi à créer leur truc, la voix monstrueuse de Dreyfus ajoute un côté encore plus "caniveau". Je te conseille aussi les Vîrus chroniqués par ntnmrn et Saïmone, Huis-Clos notamment.

Message
Raven › jeudi 30 juillet 2020 - 20:38
avatar

@Damo : oups j'avais pas répondu sur Ma Benz. "À l'inverse, ce sont les paroles complètement tocardes qui le plombe "ondule comme un vers de terre, jette moi dans les yeux ton regard de panthère" ... °_° "

ah ben je trouve que ça contribue à son charme "approximassif" justement à Ma Benz, ces verses poético-foireux, lascar en chien mais qui essaie de rester sensuel, notamment celui de Joey encore plus couillon : "c'est comme un trou intemporel" au lieu de "faille temporelle", mais qui étonnamment sonne comme un poisson dans ce contexte de prédation par des gros balourds surexcités, sur son bien mécanique binaire. C'est un slow de bourrins en rut, pas une chanson à texte comme Laisse pas traîner, on s'en fout que ce soit un peu écrit avec le zguègue, c'est normal ! Ils sont tellement affamés de chair fraîche qu'on comprend leur approximation. Ou pour reprendre les brouillons un peu trop Apostrophes du Mouloud Achour of Darkness sur cet album : "il est tout à fait naturel que cette faim fiévreuse de pétards bien roulés impacte jusqu'à l'harmonie de leurs métaphores".

Message
Damodafoca › vendredi 31 juillet 2020 - 10:55

Oui oui, j'aime ce morceau hein, je dis qu'il fonctionne bien. C'est juste que quand à l'écoute tu prêtes attention aux paroles, t'es quand même obligé à un moment de remarqué que c'est consternant. Mais fun.

Message
Raven › vendredi 31 juillet 2020 - 12:30
avatar

Yep. En fait j'étais trop jeune pour le NTM d'avant. C'est le petit écart générationnel qui doit jouer donc sur la perception, vu que je les ai découverts avec ce disque (des souvenirs de La Fièvre quand même, à cause du clip qui passait pas mal il me semble, et sûrement d'avoir entendu Pass pass au centre aéré). Pour ceux qui s'étaient habitués au NTM de PSLB, et pour qui leur tube fun-type c'était "La Fièvre", j'imagine que ça devait sonner comme un truc de gros gogols alpha. Sans mentionner que le B.O.S.S. était déjà un peu dans le fruit au moment de la sortie du LP4, avec les merdasses à venir style "comme des fous", et la rapide déliquescence du gros Joey en mode club-teubé - à juste titre taclée par le rigolard Gab'1 face à Béatrice Dalle, puisque NTM s'était toujours placé comme la tête de proue des groupes rap "en guerre contre la varièt'" ce qui voulait plus rien dire, vu que le hip-hop avait un pied dedans depuis le milieu des années 90 et même avant (ce à quoi Gynéco avait bien réagi avec son taquin "classez-moi dans la varièt'", sachant que mieux vaut de la bonne variété que du mauvais rap).

Message
Damodafoca › vendredi 31 juillet 2020 - 12:42

Possible, possible... je pense pas qu'on ait autant d'écart que ça (83 pour ma part) et PSLB je l'ai saigné assez jeune finalement. Mais c'est vrai que 2 ou 4 ans de différence à cette période charnière, ça peut faire beaucoup.

Surtout le truc avec NTM, c'est qu'avant le dernier, le dernier truc en date à ce moment là c'est Come Again 2 (et affirmative action), donc hyper massif comme morceau. Et pour le coup avec une identité très prope, très singulière.

Après, je dois dire que passé 97, j'ai pas creusé et évité le rap français dans la grande majorité (avec de petites exception pour Kabal, à Cinquième Kolonne, TTC, Fuzati...), parce que la formule petit sample de musique classique + beat samplé 347 fois par semaine plus le ton caillera bad boy m'a complètement largué.

Message
Raven › vendredi 31 juillet 2020 - 12:50
avatar

3 ans d'écart donc, et 9 ans c'est un peu tôt pour Pass pass le oinj et Qu'est-ce qu'on attend, mais à 12 collège et c'est déjà plus la même !

Message
vigilante › vendredi 31 juillet 2020 - 19:27

Bon. Je me dois de faire l'effort d'un dernier témoignage sur ce topic, vu que ça s'enlise autour de nos deux compères du 93. NTM sur disque n'est RIEN par rapport à ce qu'ils proposaient sur scène. Mon album pref est clairement PSLB. Et je peux vous assurer qu'aux concerts, rien qu'au rugissement de joey avant l'intro, on a tous peté un câble.
Les clins d'œil aux deux albums précédents étaient vides, la 1ere partie à peine existante tenue par de petits branleurs flippants de la réunion parents prof, dont j'ai oublié le nom. Expression directe, je crois.
Mais ce SON les amis, et cette prestation de J*S...comme je l'ai dit à Twil' on peut ne pas aimer ce que propose le personnage, son coté cliché maladroit, sa voix sur disque, mais sur scène bordel, quand on le laisse faire son boulot, c'est une machine de guerre. Ajoutez à ça le son de la fine fleur new yorkaise de l'histoire du hip hop, et vous obtenez une soirée que je n'oublierai jamais. J'ai réécouté les live des années suivantes, ils étaient trop axés sur les tubes, convenus. Bwaif. Joey starr est le genre de mec qui, avec son attitude seul contre tous aura toujours le besoin de se bruler intégralement pour ce qu'il aime, ce qui le fait exister. Sans ça il sait peut être qu'il n'est rien. C'est un pulsionnel sincère. J'en veux pour preuve les reproches de trahison qu'il a fait à KS sur son disque. Ah PSLB. Je tuerai pour revivre cette soirée, aboutissement de ma rencontre avec ces 2 gusses ados sur nova, le frémissement du 1er mini cd le monde de demain, les albums...tout ça envolé définitivement avec la puissance d'une intro de live de cette qualité.


Je ne veux vexer personne ici. Mais je m'en fous moi de Ma Benz ou passe le oinj ou la fievre. NTM pour moi c'est vraiment autre chose. "On est encore là" ...ah ouais ?!!? bein moi aussi !!!!!

Message
vigilante › vendredi 31 juillet 2020 - 20:13

https://www.dailymotion.com/video/x...
Premieres queens en France ! et oui à l'honneur :D REAL HIP HOP
Hé hé hé


HISTOIRE
C'était cool au début du mouv!!!! <3 stankey "Z" as fuck Enjoy !

Message
Raven › samedi 1 août 2020 - 01:36
avatar

Ne pas les avoir vu en concert est un regret.

J'me refais un tour de Liaisons Dangereuses du Gynéco ici, pour cause de sample qui m'a trotté dans la tête. Bon, même le morceau avec Rockin'Scraignos passe crème anglaise (faut dire que sa présence est pas trop longue), puisque c'est le coupable de la tournerie intracrânienne, ce sample bien négocié de "Hey Joe" n'y étant pas étranger ! Et enchaîné avec L'homme qui valait pas 10 centimes c'est très agréable, comme les transitions de Première Consultation. Très douillet pour un album de rap français avec des featurings pas toujours heureux, sons bien "vintage" qui emballent tranquille. C'est pris pour du produit de seconde main, mais ça a bien vieilli (sauf le morceau avec Tapie mais je le zappe pas pourtant, il est d'une nullité classieuse, en quelque sorte). Et les deux apparitions de Gab'1 rajoutent au capital sympathie. Je me tâterais limite pour l'acheter, ce con de disque.

Message
Rendez-Moi2 › samedi 1 août 2020 - 08:30

Ce truc de real hip hop et le t shirt le rap c'était mieux avant, ça fait vraiment penser aux thrasheux ringards qui disent qu'après eux y a plus de metal.

Message
vigilante › samedi 1 août 2020 - 08:45

T'as raison RDM2, dans le rap faut être moderne ! on est sur d'être acheté par les enfants comme ça. Je parle de passion, c'est tout, faut pas te vexer parce qu'ici personne peut blairer tes PNL...je rentre pas dans un débat pour savoir qui a la plus grosse.


Certains sports perdent petit à petit leur âme au fur et à mesure qu'ils sont exagérément rémunérés et exposés aux médias, on le dit, argent sale, dopage, arrêts cardiaques, violences, procès, scandales, ... Il est légitime dans ces cas d'avoir parfois un moment nostalgie en repensant aux match du dimanche matin avec les potes.

Message
Rendez-Moi2 › samedi 1 août 2020 - 09:09

Y a pas de faut être moderne ou faut être ci ou ça, dans l'art bah faut être artistique. Du coup peu importe tu peux trouver du bon dans les vieilleries et dans les trucs modernes. Le bordel médiatique vous rend aveugle sur la qualité des choses. Et puis "mes PNL", pf même pas envie de répondre. On en restera là ça sert à rien, mentalité gutsienne hein.