Vous êtes ici › Forums de discussionsL'école des fans › Vous écoutez quoi là ?

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Vous écoutez quoi là ?

résultats 51021 à 51040 sur un total de 51442 • page 2552 sur 2573

Message
Dead26 › dimanche 13 juin 2021 - 20:10
avatar

Message
Procrastin › lundi 14 juin 2021 - 07:55
Message
Dioneo › lundi 14 juin 2021 - 12:25
avatar

Alvarius B. › With a Beaker on the Burner and an Otter in the Oven

Pochette de With a Beaker on the Burner and an Otter in the Oven

Toujours aussi dense ET extensif, ce disque, et le gars Bishop... Et parfait pour ce moment les mains dans les cartons en cette période de chaleur bien trop tôt ascendante.

Message
luapluap › lundi 14 juin 2021 - 12:27

Positif.

Message
No background › lundi 14 juin 2021 - 14:19


Hiatus Kaiyote - Choose your weapon (2015). Album majoritairement neo-soul mais qui s'aventure également dans d'autres directions, on peut penser au New Amerykah d'Erikah Badu ou à Janelle Monae. Il a quand même quelque chose de particulier à lui, qui mérite réécoute, mais l'album est un peu long et la voix s'approche un peu trop d'un certain trip-hop mollasson parfois (genre Zero 7). Je sais que Dioneo avait posé ses oreilles dessus, mais je ne me souviens plus de son ressenti. EDIT : Tiens, y a un nouveau qui débarque en fin de mois.

Message
No background › lundi 14 juin 2021 - 15:35

Eye Of Nix › Black somnia

Pochette de Black somnia

Eye of Nix - Black somnia (2017). Attiré par le commentaire de stickgrozeil, puis de la recommandation de Twilight vers Lingua Ignota. Il y a effectivement quelque chose dans la voix parfois. Maintenant c'est beaucoup plus métallique qu'indus. Il y a pas mal de variété et variation au niveau des instrumentaux. C'est sombre pour sûr, mais il y a un côté étouffé qui me gêne un peu, qui nuit un peu à l'impact qui pourrait plus puissant à mon avis.

Message
No background › lundi 14 juin 2021 - 16:14

Earl Sweatshirt › I don't like shit, I don't go outside

Pochette de I don't like shit, I don't go outside

2015. Je découvre seulement mais c'est vraiment le genre de rap que j'aime. Faudra approfondir les lyrics un de ces quatre. Les instrus sont au poil, certains titres sont puissants dès la première écoute comme DNA. Le fait qu'il soit court lui permet aussi de ne pas tomber dans un travers assez récurrent du rap avec des albums à rallonge et des skits à n'en plus finir.

Message
Dioneo › lundi 14 juin 2021 - 18:14
avatar

@Noback : oui, j'aime bien et même plus, Hiatus Kaiyote (même si c'est imprononçable/impossible à écrire d'une traite)... Au début j'ai un peu tiqué sur la voix moi aussi - que je trouvais un poil maniérée (plutôt que molle) mais à l'usage j'apprécie ça aussi, là-dedans... Elles sont bien techniques, en fait, parfois un poil acrobatiques, les parties vocales - ce qui en soit n'est pas forcément "gage de qualité", tu me diras mais je dirais qu'elles sont, disons surprenantes, par ce biais, sous la "facilité" apparentes. Et oui, c'est bien néosoul dans l'angle et la matière, disons - et sur le fond pas mal jazz, je dirais, avec des détours rythmiques, entre autres, pas toujours si communs. (J'aime bien son jeu de guitare, aussi, à la Nai Palm, tiens, presque épuré mais en fait assez retors, tout en contretemps).

J'ai vu, aussi, que le nouveau sortait dans une dizaine de jours... Le clip pour l'instant en ligne (du morceau Red Room) est assez chelou, par contre, enfin, pas forcément dans un sens qui me plaît... Bon, on s'en fout de l'image. (Mais euh, c'est quoi ce truc dans son pif, là...).

Message
nicola › lundi 14 juin 2021 - 19:43

Magma − Les voix › Concert à Douarnenez 1992



Avec le premier mouvement d’Ëmëhntëhtt-Ré en avant-première.

Message
Procrastin › lundi 14 juin 2021 - 21:12

Unholy › The second ring of power

Pochette de The second ring of power

Toujours aussi prenant. J'ai beaucoup moins écouté les suivants, mais ils sont aussi à minima bon.

Message
luapluap › lundi 14 juin 2021 - 21:52

Nobackground : pour continuer dans les albums de cave t'as Ordo Ad Kao de Mayhem, avec des vocaux dingues d'Attila.

Message
Procrastin › mardi 15 juin 2021 - 09:59

Void Paradigm - Ultime pulsation

Bien bon Black metal de Rouen, sauce demi-tons et tendance à l'abstraction + du gros groove basse-batterie.

Message
No background › mardi 15 juin 2021 - 11:14

Earl Sweatshirt › Doris

Pochette de Doris

2013. C'est assez étonnant de revenir dans le temps et trouver un album beaucoup plus produit et des collaborations de grands noms (RZA quand même). C'est déjà vraiment très bon mais je pense préférer le côté plus dark et squelettique du suivant.

Et merci du retour Dioneo, c'est effectivement le côté maniéré plutôt que mollasson (je devais penser aux instrus de Zero 7 plutôt que la voix) qui me gêne un peu, mais ça évoluera sûrement avec les écoutes, car comme tu le soulignes c'est assez raccord avec les instrumentaux qui ne sont pas basiques.

luapluap, ça doit faire dix ans que je n'ai pas écouté cet album de Mayhem, au moment où je découvrais le black. De l'eau ayant coulé sous les ponts, y a moyen qu'il me parle plus qu'à l'époque, merci du rappel.

Message
Klarinetthor › mardi 15 juin 2021 - 11:21
avatar

Message
No background › mardi 15 juin 2021 - 11:49


Earl Sweatshirt - Earl (2010). Mixtape sortie alors qu'il n'avait que seize ans. Certains morceaux ne sont pas si mal, genre le dernier, mais on sent quand même un certain amateurisme (la prod n'est pas top).

Message
Dioneo › mardi 15 juin 2021 - 12:12
avatar

The First Edition (1967)

The Big Lebowki brought me there, évidemment. Et Fargo, la série, vu que le single affiché en gros sur la pochette (Just Dropped In...) figure dans une scène bien tripée/burlesque du film au Dude, et qu'une autre version (bien plus récente, par un groupe nommé White Denim) poppe dans un épisode de la série sous la neige (comme I'm a Man of Constant Sorrow version funky/disco à la fin de l'épisode précédent, écho bien-sûr d'O Brother des même frères Coen)...

Et donc, outre ce monumental single : c'est une sorte de coutry-rock-pop-psyché assez orchestral, bien triturée par tous les courants de son époque. Pas étonnant que le membre le plus connu (depuis là et par la suite) du groupe, Kenny Rogers, ait été surnommé Hippie Kenny - dissonances cognitives comprises, à voir l'allure du mec, qui fait aussi/plutôt très "gentleman campagnard", barbe oui mais bien taillée, costards en velours de fauteuils de théâtre...

Bon, en tout cas c'est assez balèze, ce truc, vraiment de la grande "musique cosmique américaine" comme disait Gram Parsons, vraiment de cette époque. Autant de Beach Boys et Byrds là-dedans que de "roots", du Parsons donc, du Townes Van Zandt, aussi, on est en tout cas à ce niveau là.

Message
Copacab › mardi 15 juin 2021 - 12:46

@No Background : Mon avis date de 2010-2012 parce que j'ai complètement arrêté d'y revenir, mais de la première vague de mixtapes d'Odd Future je préférais Bastard de Tyler the Creator (qui a décliné sévère dès le suivant) et BlackenedWhite de MellowHype (qui ont complètement disparu), toujours trouvé ce EARL en-dessous. Il est fort possible que tu y retrouves le même amateurisme, mon avis est à prendre avec de larges pincettes ;)

Pub - Summer (2000)

L'exemple typique du single "dance" qui dure 1h avec tous les remix, pas dit de tenir jusqu'au bout mais on est sur de la sympathique dub techno qui résonne avec une dose d'instabilité suffisante pour maintenir l'attention (même si ses albums, en particulier Legless, semblent plus aboutis à ce niveau). Les remix d'Arovane apporteront peut-être quelque chose même s'il m'a assez peu intéressé sur LP.

Message
No background › mardi 15 juin 2021 - 13:58

@Copacab : merci pour les recommandations, moi j'ai lâché le rap vers 2008, je m'y remets que depuis peu, donc c'est bienvenu. Je découvre juste le nom d'Odd Future en fait.


Dr Dre - Compton (2015). Le dernier album de Dre, accompagnant le biopic de Straight Outta Compton en 2015. Bon en fait c'est un véritable album et pas une soundtrack, le mec a tellement peur de tacher sa légende qu'il camoufle son album derrière le nom de soundtrack, après avoir abandonné définitivement Detox. Les instrus sont variées mais un peu surchargées (peut-être le contraste avec Earl), tout comme la liste de feats (Snoop, Eminem, Xzibit, Jill Scott, Kendrick Lamar...). C'est définitivement de son temps et pas rétro, mais j'avoue que ça me parle moyen, trop hollywoodien, mais c'était annoncé sur la pochette en même temps...

Message
No background › mardi 15 juin 2021 - 15:26

Mayhem › Ordo ad chao

Pochette de Ordo ad chao

2007. Effectivement je l'avais écouté lors de ma découverte toute récente du black vers 2010, je m'étais fait les discographies de Darkthrone, Burzum, Celtic Frost, Mayhem et Emperor pour me familiariser au style. Bon j'ai plus de recul 10 ans plus tard. On sent sur celui-ci que les terres défrichées par Blut Aus Nord et Deathspell Omega au milieu des années 2000 ont porté leurs fruits. Mais il apporte encore quelque chose de différent par rapport à MoRT ou Kénôse, ne serait-ce que par les vocaux d'Attila Csihar ou les changements de rythme assez chaotiques. Y a vraiment une atmosphère glauque et gluante, on se trouve projeté dans les égouts de l'Enfer.

Message
Procrastin › mardi 15 juin 2021 - 15:33

Decline Of The I › Rebellion

Pochette de Rebellion

Le nouveau ne m'a ni déplu ni particulièrement accroché, on verra plus tard si. J'avais pas écouté celui ci avant, ben pour le moment ça me cause directement beaucoup plus. Et puis faudrait que je m'attarde plus sérieusement sur Mayhem un jour aussi, ça m'a pourtant toujours plutôt causé à chaque fois, mais sans le gout de reviens y passé deux-trois écoutes(excepté "grand déclaration of war").