Vous êtes ici › Forums de discussionsAnnonces d'actualités › Concerts

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Concerts

résultats 481 à 500 sur un total de 1637 • page 25 sur 82

Message
Wotzenknecht › dimanche 1 avril 2012 - 19:53
avatar

"Faudra qu'on m'explique la différence entre un dj set et un concert. Y a un des deux où les gars utilisent leur titres et les remix non ?"

Le DJ set est clairement à part c'est-à-dire qu'ils joueront toutes sortes de titres, pas forcément les leurs, bref comme un DJ normal. En revanche en musique électronique le concept même de concert est un peu fumeux donc c'est souvent entre les deux, à l'appréciation de l'artiste et de son choix de bécanes : certains jouent leurs CDs (Asmus Tietchens, Venetian Snares, Deathprod apparemment), d'autres des bandes DAT et ils ne s'occupent que des potards par canal (on l'a suffisamment vu aux Présences Electroniques), d'autres préparent leurs sets avec une partie des effets traités live et un "fond" en back-up (Aes Dana, Monolake) et d'autres rejouent carrément leurs morceaux en direct (Motor, de mémoire, ou encore Front 242) ou se réinventent complètement en semi-impro (Scorn, Autechre, Pan Sonic).

Message
vincenzo › dimanche 1 avril 2012 - 20:28

@Torquemada : t'es parti avant la fin ? pas de Tommy mais Jerry was a race car driver en dernier ! Très bon concert en effet !

Message
torquemada › dimanche 1 avril 2012 - 21:23
avatar

@vincenzo : non, je ne les ai pas vu à Paris. La setlist change tous les soirs.

Message
VL › lundi 2 avril 2012 - 00:32
avatar

Vendredi, il n'y avait pas que Presences Electronique... il y avait aussi Daniel Menche aux Instants Chavirés : vraiment bon, avec une perf relativement physique et un charisme rare. Ca commençait par du métallique (chaînette métallique frottée sur un bol tibétain) avant de dégénérer en magma distordu via amplification du larynx du monsieur...

sans oublier les deux premières parties de très bonne qualité :
- Damien Schultz avec sa putain de performance de poésie sonore m'a estomaqué,
- et le duo Opéra Mort a livré un set bien tripé d'impro pure.
Bref, une bien bonne soirée

Message
ericbaisons › lundi 2 avril 2012 - 00:50

héhé on s'en doute bien que Menche c'est goutu en live Là aussi, bravo à la programmation de foutre tout en meme temps (qui de l'un ou de l'autre a coché sa petite case dans son petit agenda en premier, je ne sais), au mépris du public.

Message
A.Z.O.T › lundi 2 avril 2012 - 01:00

Mouais damien schultz c'est un vague ersatz de pennequin quand même.

Message
brighter_paëlla_now › lundi 2 avril 2012 - 11:54

Je vends ma place pour Zola Jesus + Mansfield Tya + Matt Elliott le 11 avril à Strasbourg (Laiterie), pourrais pas y aller (fais chier), si ça intéresse quelqu'un (sais pas trop où demander)

Message
Grandgousier › mercredi 4 avril 2012 - 12:19

Sir Richard Bishop passe en mai :

09/05 : Lyon (Sonic)
10/05 : Tours (Temps Machine)
11/05 : Nantes (Lieu Unique)
12/05 : Brest (Penn Ar Jazz)
13/05 : Paris (Les Voûtes)

Message
Jean Rhume › mercredi 4 avril 2012 - 12:40

Vendredi 4 mai : Magma à Argenteuil.
Quand on dit Argenteuil, tout de suite ça fait super envie, mais j'y go quand même. Jamais vus sur scène alors bon...
Quoiqu'en fait la salle m'a l'air tout à fait propice à Magma. C'est pas bien de dire du mal d'Argenteuil. On excusera mon inculture mais je ne connaissais pas cet endroit.

Message
ericbaisons › mercredi 4 avril 2012 - 16:35

S'il y a des lieux beaux à Argenteuil, ils sont sous terre.

Message
Dioneo › mercredi 4 avril 2012 - 16:56Dioneo est en ligne !
avatar

Ah tiens, c'est là qu'étaient passé The Ex y'a un an et demi, deux ans... Assez chouette lieu, oui - et pour l'occase le son était franchement bon, aussi.

Je ne sais pas combien vous y serez pour Magma mais pour les Bataves c'était étonnement pas blindé, je me souviens. Banlieue ou pas, hein.

(On me souffle "si vous êtes France Télécom, vous êtes beaucoup, beaucoup moins riche". Mais je doute que cette euh, "merveilleuse première partie" suffise à expliquer la non-affluence).

Message
absinthe_frelatée › mercredi 4 avril 2012 - 22:32

Ah merde c'était déjà ça la première partie? parce-qu'ils ont réitéré la blague peu de temps après quand The Ex sont passés au Café de la Danse. Mais la présence de Andy Moor est tout de même une piste quant à l'incongruité de la dite itération.

Message
Dioneo › mercredi 4 avril 2012 - 22:41Dioneo est en ligne !
avatar

Ben y'avait eu deux, euh, sets du même gars (Anne James Chatton, donc). Un complètement tout seul où il lisait ses tickets de caisses et affiliés sur sa propre voix mise en boucle à partir, genre de titres de journaux. Dur. Et - oui - une partie avec la guitare crissante. Un poil plus supportable mais bon, quand-même. J'étais pas mécontent quand le reste du groupe l'a remplacé, disons. (Mes jarrets s'en souviennent, après).

Message
Wotzenknecht › jeudi 5 avril 2012 - 07:48
avatar

bizarre cette aversion pour Anne-James, j'ai entendu de bons échos de lui par ailleurs. Il a pas mal collaboré avec Alva Noto : http://www.youtube.com/watch?v=RaAsxo9u8tA

Message
Dioneo › jeudi 5 avril 2012 - 09:49Dioneo est en ligne !
avatar

Bah... C'est pas une aversion de principe, hein. Simplement que j'avais trouvé ça franchement chiant, in situ (alors qu'entendue sur le dernier morceau du Turn de the Ex, - où il lit la feuille de route du groupe pour son passage à Dijon, si je me souviens bien - la litanie passe plutôt pas mal, par exemple).

Le truc c'est aussi qu'il ne fait visiblement QUE ça, ce genre d'énumérations à voix la plus désincarnée possible ! Avec des "supports" musicaux plus ou moins développés, qui portent diversement l'affaire, mais sans jamais rien changer d'autre d'un iota.

Et d'après une Parigote à qui j'avais parlé de sa perf' avant the Ex et qui connaissait un peu le gars, il faisait déjà littéralement la même chose il y a plus de dix ans.

Je te jure qu'en direct, le tour lasse très très vite, hein ! (C'est tout ce que j'en dis, pour ma part, sans avoir envie de bomber le pied-à-terre du gars pour autant...).

Message
Ofboir › vendredi 13 avril 2012 - 14:56

Ce soir, soirée Book of Angels à Bobigny, avec Masada String Trio + Mycale + Banquet of the Spirits !

Message
nicliot › samedi 14 avril 2012 - 14:19

Jucifer le 28 avril à l'Heretic (Bordeaux)

Une Duvel à la main

Message
A.Z.O.T › samedi 14 avril 2012 - 15:10

Pas de retour sur sonic protest ? Personne n'y est allé ?

Message
absinthe_frelatée › samedi 14 avril 2012 - 15:50

Fallait venir !!

Perso j'y étais jeudi pour Haino, Conrad et Fowley. Kim Fowley est un vieux monsieur qui devrait raccrocher et que la crédibilité fuit lorsqu'il s'écrie "rock'n'roll". Un des pires concerts que j'ai vu depuis un moment, et le concept de former le groupe l'avant-veille au soir ne constitue pas une excuse, qu'on se le dise. Et je suis triste pour les murs de cette pauvre église qui ont résonné des élucubrations libidineuses d'un septuagénaire limite cacochyme à l'adresse d'une fâcheuse américaine vulgaire qui se voulait cinéaste et chanteuse, mais qui était en réalité à côté de la plaque (des deux plaques, même).

Heureusement Tony est arrivé en pyjama vert et chapeau de cow-boy pour jouer du drone violoneux dans la tradition Four Violins. 1h05 de grincements superposés, c'était quand même bien.

Et puis Keiji Haino pour un set de percussions acoustiques, spectacle autant visuel que musical, les résonances des divers instruments étaient admirablement mises en valeur étant donné le lieu, et la chorégraphie du plus-si-jeune Haino avait une certaine grâce tout à fait en adéquation avec la performance musicale. Vraiment magnifique.

Message
Dioneo › samedi 14 avril 2012 - 20:47Dioneo est en ligne !
avatar

(Petite adresse aux hippies-love-love-mon-cul qui jetaient des pleines poignées de paillettes hier soir au Petit Bain - des fois qu'il y en ait qui sachent lire et qui traîneraient dans le coin : vos saloperies, ça colle à mort sur le cuir râpé des cuirs râpés et la toile des pompes en toile. Alors... Le jour où je voudrai me déguiser en putain d'astronaute glam', je vous en toucherai mot ; d'ici-là vos cochonneries, vous les gardez là où c'est adéquat de vous les carrer. Fin de la petite adresse aux hippies-love-love-mon-cul qui jetaient des pleines poignées de paillettes hier soir au Petit Bain).

Meurtre/The Balinese Beast/Flipper hier soir - au Petit Bain, donc - à part ça.

Meurtre... : Très bien, avec le bon son de la salle, le(s) nouveau(x) morceau(x) et une plus grande... aisance - je dirai pas souplesse tout à fait parce que ça fausserait l'image/le rendu/ce qu'on voudra - dans l'interprétation, le filé de l'enfilade que les premières fois où je les avais vu. Mais je ne m'étends pas, on va encore me taxer de corporatisme incestueux ou je ne sais quelle vilénie sous prétexte d'un cinquième de Josés qui serait un tiers de ceux-là avec les deux autres qui ne sont même pas de mauvaise compagnie. Je me comprends.

The Balinese Beast : Hum... Pas désagréable avec la tête plantée dans le bruit tout en devant de scène comme j'étais ; de bien beaux accès de stridences ("les enculés"...) noisetroniques et des passages au sax soprano qui tentaient de faire concurrence aux circuits maltraités. Mais bon... Toujours l'impression que tout ça reste un peu vain, un poil geekcore fasciné par l'équipement - je ne dis pas qu'ils donnent des noms de stars du X à leurs pédales, les Grecs (on ne rebondit pas... merci), selon le millésime et l'incidence des positions de potards sur les sévices infligés au signal mais bon... Simplement, j'ai tendance à décrocher un peu aléatoirement de ce genre de perf, sans être sur que ce soit totalement en rapport avec ce que font ou non les gars qui triturent les machins posés sur scène. Joli boucan mais pas grand chose à en dire de plus, pour ma part. Et c'est peut-être pas pire.

Flipper : Ah... Je ne vais pas dire que j'ai pas aimé - parce que bon, je me suis pas mal secoué la couenne sur ce coup là et il y a eu des moments où ça le faisait bien dans la noiserockerie branleurs qui cachent bien leur jeu (comprendre qu'ils savent bien y faire dans leur genre, sous leurs airs de scieurs de manches à trois notes) ; le final Sex Bomb Baby Yeah avec le moustachu bourré qui remplaçait le chanteur au micro - lui-même autrefois bassiste du groupe qui reprenait pour l'occase l'instrument tandis que la bassiste actuelle assurait les cris femelles je ne sais pas si tout ça est bien clair - était bien marrant mais... J'ai quand-même trouvé que ça manquait de l'aura de malaise, du truc pas net ni forcément bienveillant qui faisait que Flipper était Flipper, à l'époque, s'il faut en croire les histoires qui s'en disent. "Le groupe que les ponkharcore adoraient détester", tout ça. Réputation qui ne m'avait pas semblé complètement usurpée si j'en crois les vidéos d'alors qui m'étaient passée par les conduits. En même temps... On ne peut pas vraiment leur demander de tenir le rythme trente ans comme ça - surtout aux deux qui en sont morts et qui curieusement n'étaient pas de la partie. Donc voilà : bon moment de noiserockdégueu mais sans doute un peu gâché - pour ma part - par le nom qu'il y avait sur l'affiche. Sauf qu'évidemment c'en eut été un autre, ils n'auraient pas décemment pu jouer le même répertoire. Grumpf. Jamais content. Mais allez, en fait je regrette pas d'en avoir été, faut être quand-même honnête. Comment ça confus ?

(Et puis merde, des paillettes argentée à une affiche pareille... Est-ce que je me pointe à leurs kermesses aux chiffons vintage avec mes poches de dégueuli, moi ?! Ah ! Alors. Allez stop).