Vous êtes ici › Forums de discussionsGuts Of Darkness › Votre album Phare

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Votre album Phare

résultats 21 à 38 sur un total de 38 • page 2 sur 2

Message
stickgrozeil › mercredi 24 août 2022 - 21:47

Probablement A Deeper Kind of Slumber de Tiamat, c'est le premier qui me vient à l'esprit, un truc que j'ai écouté tous les jours pendant une dizaine d'années. Pas loin derrière, il y aurait How to Measure a Planet de The Gathering, The Wayward Sons of Mother Earth de Skyclad, La Masquerade Infernale d'Arcturus et Anthems to the Welkin at Dusk d'Emperor.

Message
allobroge › mercredi 31 août 2022 - 03:42

La BO de Phantom of the paradise uber alles, mais Seventeen seconds des Cure ou Supertramp live in Paris sont pas mal non plus pour l’île déserte !

Message
born to gulo › mercredi 31 août 2022 - 09:52born to gulo est en ligne !

Soyons astucieux, sapristi ! No Tourists, de Prodigy !

Ou Eliminator, de ZZ Top.

Message
Cinabre › lundi 5 septembre 2022 - 18:46
avatar

D’un point de vue strictement matérialiste, le premier KC, première édition, toute sale et usée qu’elle soit. <3

Message
surimi-sans-mayo › jeudi 8 septembre 2022 - 22:01

Jcomprends pas bien, si t'es strictement matérialiste, t'embarques pas un CD KC, si ?

Message
Cinabre › jeudi 8 septembre 2022 - 22:34
avatar

Ne confondons pas pragmatisme et matérialisme surimi ;)

C’est juste un objet que j’adore et qui a autant de valeur qu’un billet de 200 reu. Je ne l’ai heureusement pas payé ce prix là mais c’est mon premier vinyl, mon premier coup de coeur de musique prog etc.

Et en plus si je suis coincé sur une île avec un ingénieur, je préfère le vinyle au cd. Bonjour pour trouver des pièces de rechange si le lecteur casse. Une aiguille et un conque feront bien l’affaire pour le lecteur vinyle en revanche. C’est pas docteur Stone qui me contredira sur le sujet huhu!

Message
Procrastin › vendredi 9 septembre 2022 - 00:36

S'il est KC il ne te servira à rien!

Pour moi 'The ideal crash' de Deus, fidèle au poste depuis l'adolescence, ou Musick to play in the dark² ou The Ape of Naples de Coil, ou alors peut être bien Carheart de Virus.

Message
Cinabre › vendredi 9 septembre 2022 - 10:49
avatar

On ne se moque pas de mon frisbee collector, procrastin! :)

Très bon choix (pluriel) sinon.

Message
Nerval › mardi 13 septembre 2022 - 12:13

Nine Inch Nails, The Downward Spiral

Message
vargounet › mercredi 21 septembre 2022 - 19:00

WICKED INNOCENCE - OMNIPOTENCE. brutalité psychédélisme technicité ça me va dans tous les moods.

Message
sergent_BUCK › dimanche 25 septembre 2022 - 12:30
avatar

titre de l'image

Message
taliesin › vendredi 30 septembre 2022 - 17:48

Ah ! La sale question de merde :-p Mais je pense que ce serait Tubular Bells !

Message
A.Z.O.T › samedi 1 octobre 2022 - 21:11

Third de soft machine (en passant l'intro noise mellotron du premier morceau)

Message
surimi-sans-mayo › mardi 4 octobre 2022 - 11:58

En fait je reviens sur mon choix, déjà Evanescence à la réflexion il passe un tout petit peu moins souvent qu'Ellipsis, et puis là je viens de réécouter Ramesses, donc je vais dire Possessed by the Rise of Magik (quoique dans la catégorie morbide, il est au coude à coude avec le Cranial Obsession d'Anatomia, dans un autre genre).

Message édité le 04-10-2022 à 11:59 par surimi-sans-mayo

Message
Shelleyan › vendredi 28 octobre 2022 - 08:50
avatar

J'hésite entre 'Only theatre of pain' ou 'Atrocities' de Christian Death

Message
In the flat field › vendredi 28 octobre 2022 - 22:06

Chris Whitley - Living with the law - sans hésitation et pour toujours.

Message
zugal21 › dimanche 20 novembre 2022 - 15:00
avatar

Je possède beaucoup de disques. Tout bien réfléchi, pour moi l'album phare ce serait BRIGHTER THAN A THOUSAND SUNS de Killing Joke. Parce que Jaz y chante " Now that I find / God in every side " .

Message
Gouzi › dimanche 20 novembre 2022 - 20:58

Je l'ai beaucoup écouté à une époque, ce Killing Joke en 1/2 teinte, très gris mais un avec quelque chose de prenant, un romantisme bien à lui