Vous êtes ici › Forums de discussionsMusiques non-gutsiennes › Rap

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Rap

résultats 181 à 200 sur un total de 630 • page 10 sur 32

Message
Raven › mercredi 8 avril 2015 - 19:24
avatar

Oh, tu peux même rajouter le premier Run DMC à l'aise, Damo, tant qu'on y est ; un genre de première brique qui, d'année en année quand j'y reviens, me fascine toujours plus, un peu comme le premier DAF, voire le premier Suicide... Wake up...tup tuptidudibtup... boom-boom --- boom-boom-boom...

Message
Damodafoca › mercredi 8 avril 2015 - 19:30

Je n'ai aucun et donc, matérialiste que je suis, ne connais aucun Run DMC. Honte.

Message
Raven › mercredi 8 avril 2015 - 19:35
avatar

o_o ... -_- ... O_O

(enfin je la rammène mais je n'en ai aucun en LP (oups, si en fait : Raising Hell !), j'ai la box 5 cds à bas prix... mais bon c'est ultra-minimal comme objet, genre pas de livret explicatif anecdotes machin, juste un bloc ultra-compact, ça leur va bien. Les deux premiers sont rigoureusement cold, en dehors des quelques samples hard rock)

Message
dimegoat › mercredi 8 avril 2015 - 20:58
avatar

Je préfère un excellent MC sur des prods cheaps qu'un MC cheap sur des prods excellentes (mmmm' voyez).

Message
Seijitsu › mercredi 8 avril 2015 - 22:07

Ce topic me refait replonger dans le hip hop (alors que j'avais réussi à m'en sortir depuis peu, bravo les gars). J'ai refais le Kendrick Lamar... Ben non, décidément je vois pas bien ce qu'il a d'extraordinaire (surtout que le flow est vraiment pas top, c'est effectivement la plaie du rap actuel) et puis qu'est-ce c'est long...

Par contre, j'ai testé un autre disque cité par ce fouinard de Damo:

Paris - The Devil Made Me Do It

C'est tellement bon que je me viens de me le refaire. C'est comme la rencontre idéale entre l'aspect politique/menaçant de Public Enemy et les instrus concis mais furieusement addictifs du premier Jeru The Damaja. Tout pour me plaire donc.

Message
Damodafoca › jeudi 9 avril 2015 - 00:02

Raven : oué, je sais que c'est honteux de pas connaitre ni posséder du run dmc mais bon... je peux pas tout avoir non plus, et vu que j'écoute pas (ou très peu) de musique sans support, c'est compliqué. Faut que je me rattrape.

Dimegoat : je comprends, mais je suis à l'inverse. Je suis fan hardcore des beastie, mais si je m'en étais tenu à leur technique, j'aurais arrêter à check your head. J'aime avant tout le hip hop plus que le rap.

seijitsu : putain qu'est ce qu'il est bien ce disque. Très très grand. le calme de la rage contenu, vraiment hyper puissant. C'est dommage que Public Enemy n'ait pas fait plus d'émules que ça aux US car je pense que c'est un groupe qui a traumatisé les anglais, mais qui n'a pas des masses influencé les cainri si ce n'est musical - en fait c'est le bomb squad qui a traumatisé les anglais.

Au fait, je crois pas vous avoir lu sur le dernier divine styler les gars !

Message
Raven › jeudi 9 avril 2015 - 10:29
avatar

Le Paris (avec le second - ne pas zapper le second / toujours pas testé le troisième) tombera avant les PE, patience... par contre le skeud PE-Paris m'avait salement déçu, faudrait que je le resteste, ce qui manquait c'est un tout petit truc, genre le Bomb Squad, je crois que Paris tapait des prods à la g-funk dessus, ça m'avait donné l'impression d'un rip-off politico-cheesy de 2001...

bien d'accord sur le trauma anglais du Bomb Squad Damo, tu peux même dire trauma européen, car la France a donné entre autres les deux premiers NTM (un peu désuets certes) et dans certains titres du Ministere A.M.E.R. tu sens vraiment que le côté rock-chaos de FOABP est pas que passé par leurs esgourdes... mais les anglais avaient tendance à vouloir accélérer le style Bomb Squad, ça sonnait juste remix cocaïné parfois (Bring down the walls) c'est pour ça que le Ruthless Rap Assassins m'avait troué, ils rajoutaient le côté typiquement anglais, house, la coolitude façon Mandchester.

Pas test le dernier Styler...

Message
nowyouknow › jeudi 9 avril 2015 - 12:30

Le 3ème Paris est vraiment pas mal, très g-funk. Jamais écouté du Run DMC à part le morceau avec Aerosmith...

Message
Raven › jeudi 9 avril 2015 - 13:39
avatar

Sachant que tu crains le style cold années 80, ça me semble pas utile. Je dirais que le premier s'adresse plus aux membres comme Mangetout, aux anti-hip-hop forcenés qui sont sensibles à la cold wave et qui voudraient éventuellement savoir à quoi le funk glacial ressemble.

Message
Damodafoca › jeudi 9 avril 2015 - 14:02

Le dernier styler est plutôt cool. Pas révolutionnaire, très électronique mais j'aime bien.

C'est pas faux pour le bomb squad en France (je cause pour NTM, n'étant pas connaisseur du ministere) mais en angleterre, y a un vrai truc là bas... tu regardes le hip hop qui s'est calé sur ce créneau très hardcore/rapide/bruyant (ruthless - merci à toi, mais aussi TCM, Gunshot, hardnoise...) et aussi les mecs dans l'électro (prodigy, kevin martin, tricky, meat beat manifesto, autechre...) c'est assez important.

Message
Raven › jeudi 9 avril 2015 - 14:52
avatar

Tous les DJs de talent vénèrent Public Enemy, à part DJ George Abitbol, alors dans LA patrie des DJ's, tu penses bien...

Chez nous niveau DJ, y avait bien Tiga qui avait fait une reprise minimal-electroclash totalement anti-groove de "Louder than a Bomb" avec flow trafiqué pas dégueu...haha

Message
dimegoat › jeudi 9 avril 2015 - 19:54
avatar

Les Beastie Boys sont des MCs médiocres pris isolément, mais rares sont les groupes de rap à avoir réussi à faire tourner des couplets à plusieurs avec autant de savoir-faire (disons "Super Disco Breakin"). Et je trouve très frustrant le fait qu'un groupe possédant plusieurs MCs se limite à aligner des couplets individuels. Rien que dans le Wu-Tang, tu les comptes sur les doigts d'une main les couplets croisés. Question d'ego-trip sans doute plus exacerbé chez les délinquants notoires de Shaolin que chez les punks blancs de Brooklyn.

Message
nowyouknow › jeudi 9 avril 2015 - 23:26

Je m'étais fais la même réflexion.. Il y avait un morceau de La Cliqua qui défonçait dans le genre échange de rhymes, "là d'ou l'on vient".. Le saian aussi arrivait à rompre ce côté "chacun son espace, chacun son couplet", ils rappaient pas tous ensemble mais c'est l'impression qu'ils donnaient, c'était cool, toujours un pour rebondir sur l'autre.

Message
dariev stands › jeudi 9 avril 2015 - 23:52
avatar

"Les Beastie Boys sont des MCs médiocres pris isolément, mais rares sont les groupes de rap à avoir réussi à faire tourner des couplets à plusieurs avec autant de savoir-faire (disons "Super Disco Breakin"). Et je trouve très frustrant le fait qu'un groupe possédant plusieurs MCs se limite à aligner des couplets individuels"

Ouatte deux phoque ? on parle bien du même groupe ? T'as déjà vu une vidéo live, ou même écouté les disques? (bon sans provoc : c'est flagrant sur les deux premiers, c'est du ping pong, beaucoup plus joueur et souple que le wu-tang à mes oreilles, qui est plus dans la friction et le swordfight... je veux bien d'autres exemples de Mcing collectif plus dense et plus poutresque que les Beastie Boys, alors là je suis preneur, et sans ironie !)

(et DJ George Abitbol vénère la Bomb Squad, mais pas autant que la Jaki Liebezeit-Squad)

Message
Raven › jeudi 9 avril 2015 - 23:57
avatar

hahaha !

Message
nowyouknow › vendredi 10 avril 2015 - 00:10

Il fait l'offusqué en disant exactement la même chose ou j'ai trop bu? ah nan ok

Message
Raven › vendredi 10 avril 2015 - 00:21
avatar

Trop d'Alkaholiks ?

Message
Damodafoca › vendredi 10 avril 2015 - 00:32

JJ'ai pas bien saisi le post de dariev non plus...

Sinon c'est très vrai pour les beastie, surtout que sur scène c'était vachement précis. Limite tu avais l'impression que c'était une partition très précise (avec les petits bruits et onomatopés) assez bien reproduite, en plus de tout le freestyle inséré dedans.

Message
dimegoat › vendredi 10 avril 2015 - 09:30
avatar

C'est mon paragraphe qui était mal rédigé et portait à confusion. Les Beastie Boys sont un de mes groupes favoris, tous genres confondus. Je connais tous les albums, toutes les faces B, pas mal de remixes et pas mal de bootlegs. Et j'ai même eu la chance de les voir en live en 2004 (à Bruxelles, ambiance de malade).
Dans le genre ping-pong, je pense tout de suite à Peter Piper de Run-DMC. Mais je cherche aussi d'autres exemples. Ils sont sans doute plus à trouver dans les années 80. Dans le Wu-Tang, je vois Heaven&Hell de Raekwon, et encore c'est pas fulgurant. En termes de frustration, je pense aussi à Method Man & Redman. Je suis archi-fan des deux mais ensemble ils auraient pu faire quelque chose d'encore plus intense en jouant plus sur le dialogue. Mais bon.

Message
Damodafoca › vendredi 10 avril 2015 - 12:17

A Forest National ?