Articles

Vous êtes ici › ArticlesBiographies › AMORPHIS - Biographie

AMORPHIS - Biographie

par Pokemonslaughter › jeudi 18 août 2005

Amorphis peut bien sa targuer d'être l'un des groupes à l'évolution la plus frappante dans le petit monde du metal. Du death metal sauvage de "Karelian Isthmus" au rock/metal 70's de "Am universum" peu d'années se sont finalement passées.

Photo Amorphis

L'origine du groupe remonte à 1990 avec le guitariste compositeur Esa Holopainen, le batteur/clavier Jan Rechberger, Le guitariste chanteur tomi Koivusaari et le bassiste Olli Pekka-laine. Le groupe enregistre rapidement s apremière démo, plus tard réédité sous le nom "Privilege of evil" qui leur permit de décrocher un contrat avec Relapse records en 1991. Très vite le groupe se mit à composer son premier album "The karelian isthmus", enregistré au très en vogue à l'époque Sunlight studios. Les échos furent plutot positif, le dique surprenant beaucoup de gens par son aspect très mélodique, surprenant pour un groupe de death metal ! Mais le meilleur restait à venir...

C'est en 1994 que Amorphis passa à l'étape supérieure avec "Tales from the 1000 lakes". Salué unanimement par les critiques, ce disque fit un réel tabac aussi bien du point de vue des vente que d'une approche artistique. Un mélange de death metal, doom metal voire heavy, joué avec de nombreux éléments progressifs, un ensemble ultra mélodique au concept tiré de poèmes traditionnels finlandais. Aujourd'hui encore, ce disque est une véritable référence pour nombre de formations... S'ensuivit une longue tournée européenne aux côtés de Paradise lost et Tiamat. C'est à cemoment là que le clavieriste Kim Rantala intégra le groupe. En 1995, le groupe décida de sortir l'Ep "Black winter day", contenant des inédits des sessions de "Tales..3 afinde faire patienter les fans pour le prochain album qui prend plus de temps plus que prévu à être terminé.

Et c'est mi-1996 que sortit "Elegy", album de la consécration pour le groupe. L'album présente une facette plus psychédelique, une alternace entre chant death et chant clair, assuré par le nouveau chanteur permanent Pasi Koskinen, ainsi que le jeu d'un nouveau batteur Pekka Kasari. L'album s'inspire lui aussi de poèmes traditionnels, et montre un Amorphis bien plus heavy qu'auparavant, mais toujours aussi atmosphérique. Ici encore l'album s'ensuivit d'un Ep nommé "My kantele", complètement acoustique, ce maxi prouve l'ouverture d'esprit de ces jeunes musiciens et leur attrait pour le rock 70's.

Peu après le groupe se sépara du clavieriste Kim, et commenca la composition du futur album. celui-ci vit le jour en 1999 avec un nouveau clavier (session cette fois-ci) nommé Santeri Kallio. "Tuonela" se présente comme le prolongement d' "Elegy", toujours plus mélodique e heavy, et remplis d'influences traditionnelles. La flute, le sitar font leur apparition, le chant totalement clair (excepté sur "Greed") et l'ensemble sonne au final bien plus sombre que l'album précédent. C'est surtout avec ce disque (quasiment autant que "Tales") qu'Amorphis parvint à un statut de groupe phare sur la scène metal finalandaise et mondiale (même si leur musique s'en éloigne).

L'éloignement de cette sphère metal se confirme d'ailleurs en 2001 avec "Am universum". Le groupe joue désormais un rock 70's avec bon nombre de claviers et effets psychés, le tout teinté de mélodies tristes et d'une couleur metal (on ne renie pas ses racines !) non négligeable. Avec ce disque, Amorphis s'impose dans un style qu'il s'est lui même créé. un monde fait de mélodies accrocheuses, de chansons bourrées d'arrangements, de refrains inoubliables, d'ambiances froides et nordiques, et surtout un monde unique dans lequel beaucoup auraient tort de ne pas aller faire un tour...

Mots clés :

Dernière mise à jour du document : jeudi 18 août 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre