Articles

Vous êtes ici › ArticlesBiographies › NAPALM DEATH - Biographie

NAPALM DEATH - Biographie

par Pokemonslaughter › samedi 20 août 2005

S'il existe une formation respectée et considérée comme une référence à la fois par la scène grind, crust, hardcore, punk et metal, c'est bien Napalm Death.

Napalm Death

Formé à l'origine en 1982 à birmingham, et anciennement nommé Civil Defence, le groupe était composé par nick Bullen, Mikes Ratledge plus d'autres intervenants divers issus de leur lycée. A cette époque, Civil Defence était loin du grindcore que l'on connaît puisque que ce n'était rien d'autre qu'une simple formation de punk/rock très engagée poltiquement. Rapidement, après avoir enregistré plusieurs démos et une participation à la compilation "Bullshit detector 3" (première trace officielle d'un enregistrement de Napalm Death), le groupe engage Justin Broadrick (futur Godflesh) au poste de guitariste en mai 1985. Ils enregistrent alors leur première démo assimilable au mouvement metal "Hatred surge" où le line-up était alors de : Nick (chant), Justin (guitare), Nuts (basse), rats (batterie). Le groupe pris alors son nom définitif : Napalm Death. Peu après l'enregistrement de cette démo, Mikes ratledge quitta le groupe et fut remplacé par Mick Harris (alors que ce dernier ne possédait même pas de drum-kit !). Ainsi naquit le tout premier line-up officiel de Napalm Death. Avec la démo, le groupe décrocha un contrat avec le jeune label earache, et enregistra la moitié des titres de "Scum", en 1986, qui ne sera pas encore commercialisé ! La musique jouée représente la première oeuvre de grindcore (terme inventé par Mick Harris) officielle, et reste une oeuvre des plus cultes ! Suite à cet enregistrement, et pour faciliter la vie de Nick bullen (qui assurait chant et basse), un bassiste fut engagé en la personne de Jim Whiteley. Malheureusement, les changements de line-up démarrrèrent... Tout d'abord ce fut Justin Broadrick qui quitta le groupe pour aller jouer avec une autre formation locale nommée Head Of David. Peu de temps après ce fut au tour de Nick Bullen de partir, pour cause d'une perte d'interêt pour ce style de musique (il partit ainsi former le cult-band Scorn).

Mick et Jim se retrouvèrent alors seuls aux commandes. Ils entreprirent donc une nouvelle recherche de musiciens. ils trouvèrent leur bonheur avec Bill Steer(qui jouait également dans une autre formation bruitiste que vous connaisez tous : Carcass !) à la guitare, et Lee Dorrian au chant. Avec ce line-up, le groupe pû enregistrer la seconde partie de l'album "Scum" qui sortit en 1987, où Jim ne resta que le temps de l'enregistrement, car il fut trs vite remplacé par le top model Shane Embury. L'album se révéla être un véritable phénomène de par sa violence, encore jamais atteinte à l'époque, mais ce ne fut rien à côté de la déflagration sonore de "From enslavement to obliteration" ! Le groupe repoussa les limites de la violence plus loin que quiconque, notamment grâce à une production étonnament bonne, un chanteur fou, et un batteur épileptique, qui leur valut même une participation à une émission télévisée traitant du phénomène "heavy metal" de l'époque ! Après une longue tournée tout autour du monde, Bill et Lee décidèrent de quitter simultanément le groupe pour se consacrer pleinement à leurs projets respectifs : Carcass et Cathedral. Commença alors le changemenr de line-up qui marqua la fin de l'ère grindcore du groupe. Mick Harris et Shane embury trouvèrent leur bonheur en les personnes de Jesse Pintado (ex Terrorizer), Mark Greenway (ex Benediction) et Mitch Harris (ex Rightous pigs). Avec ce nouveau line-up démarra la période la plus death metal de la formation, marquée par la sortie du culte "Harmony corruption" en 1990 enregistré en floride. A nouveau, la sortie de cet album marqua un changement important de line-up : Mick Harris est forcé de quitter le groupe pour "divergences musicales" (le temps nous dira qu'il voulait en fait faire prendre une direction trop expérimentale au groupe).il partit alors rejoindre Scorn avec les anciens Napalm Death Nick bullen et justin Broadrick ! Il sera alors remplacé par Danny Herrerra. Ce dernier changement représente également la fin de la valse des musiciens chez Napalm Death, puisque ce line-up est toujours le même actuellement.

En 1992, le groupe enregistra un album plus connoté grind "Utopia Banished" qui montre avec brio que le nouveau ND n'a rien à envier à l'ancien. 2 ans plus tard, place à l'experimentation avec "Fear, emptiness, despair", plus technique, plus sombre, plus industriel. Cet album marque un gros changement pour Napalm Death et créa la discorde parmi les fans. Suivit l'album "Diatribes", également très controversé par son approche très industrielle et saccadée. Peu de temps après la sortie de ce disque (1995) apparut une petite crise au sein du groupe. Mark Greenway quitta le groupe pour rejoindre Extreme Noise Terror, mais revint très vite au sein de Napalm Death. Mark et Napalm, à la vie à la mort ? Son retour marqua la sortie de l'album "Inside the torn apart", présentant un Napalm plus violent et maîtrisé. impression confirmée par le brutal "Words from the exit wound" (1998) où, au milieux de blast beats et riffs assassins, Mark tente quelques incursions en chant mélodique ! Aujourd'hui le groupe nous revient avec une véritable bombe intitulée "Enemy of the music business" marquant un véritable retour aux sources : grind jusqu'au bout des ongles er respirant la haine, cet album représente un nouveau départ pour le groupe... Le statut "culte" ne lui suffit plus ! Napalm Death est un grand groupe, qu'on se le dise...

Mots clés : angleterre, grind et mick harris

Dernière mise à jour du document : samedi 20 août 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre