Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Watain / Antaeus / Temple of Baal - 14/12/2013 - Le Trabendo

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Antaeus, Temple Of Baal, Watain

Watain / Antaeus / Temple of Baal - 14/12/2013 - Le Trabendo

par Stéphane › mardi 17 décembre 2013


Style(s) : metal extrême / black metal

Ce qui n'était au départ qu'un simple concert de Watain passant au second plan dans mes centres d'intérêts pour ce samedi 14 décembre, a fini par totalement retenir mon attention pour deux raisons. La première, c'est que le concert Blessed in Sin / Osculum Infame / Malmort qui devait se tenir le même soir à Toulon, a finalement été annulé. La seconde, c'est qu'entre temps se sont glissés sur l'affiche de Watain deux groupes que j'affectionne tout particulièrement, Temple of Baal et Antaeus. Deux groupes que je n'avais pas eu l'occasion de voir depuis plusieurs années malgré tout l'intérêt que je leur porte et leur présence récente au Wolfthrone Festival.

C'est forcément l'air satisfait que j'entre dans un Trabendo plutôt bien rempli pour cette affiche, même si je me rend rapidement compte que le public a pris un sacré coup de jeune, mais qu'importe. A peine ai-je mis les pieds dans la salle que Temple commence son show et à envoyer la purée en mode rouleau compresseur. Les derniers albums du groupe sont totalement massifs et sur scène c'est comme si on se prenait parpaings sur parpaings en pleine face. Rompus à l'exercice live, Temple of Baal enchaîne les morceaux sans fausses notes, piochant leur set list dans à peu près tous leurs albums, même si bien évidement "Verses of fire" est légèrement plus mis en avant. Et malgré un son assez limite sur les parties les plus rapides, c'est avec le sourire que je ressors de leur set, ravi de les avoir vu à nouveau.

Ravi, c'est un euphémisme quand il s'agit d'exprimer ce que j'ai ressenti en voyant Antaeus. Car pour le coup, le groupe avait plus ou moins arrêté toute activité peu de temps après leur troisième album "Blood Libels", mais a finalement repris le chemin de la scène vers 2011, ne jouant que quelques rares dates, souvent loin de leurs terres parisiennes. Et Antaeus, c'est que j'en ai pas mal de très bons souvenirs sur scène, surtout une image de chaos absolu, aussi bien sonore que visuel, sans oublier la fosse totalement déchaînée. Première surprise, cette dernière était plutôt d'un calme olympien, très loin des standards que j'avais en tête. Seconde surprise du soir, le son était presque propre sur l'ensemble de leur set et là où j'étais situé, je comprenais tout assez distinctement. Pour le reste que dire, du grand classique. Antaeus a envoyé sévère avec des musiciens très impliqués du début à la fin, mais a également connu son traditionnel incident technique avec la guitare de Set qui ne répondait plus sur plusieurs minutes. Là aussi en sortant de cette prestation, j'avais la banane.

Par contre, je ne vous cacherais pas que j'étais bien moins curieux de revoir Watain et que j'ai donc été largement moins attentif à leur prestation qu'à celle des deux groupes précédents. Je fais parti de ces gens qui n'ont pas réussi à suivre le groupe dans son évolution musicale, même si je comprend totalement leur démarche et que je ne tomberai pas dans la facilité de les traiter de vendus comme on l'entend trop souvent. Maintenant, il est vrai que les angles ont été arrondis et que sur scène, les corbeaux empalés sur les croix, faisant traîner dans la salle une odeur de mort, ont été remplacés par des artifices moins dérangeants. Le groupe met les moyens sur scène, et leur charisme parvient à faire oublier les shows d'antan. Et puis je l'avoue volontiers, les titres des deux derniers albums passent bien mieux sur scène que dans leur version studio, à l'image d'un Waters of Ain qui a clôturé le show en beauté. Je ne peux que regretter malgré tout l'absence totale de titres issus de Rabid Death's Curse, laissant finalement ce petit goût amer de trop peu en fin de soirée.

Globalement, un très bon concert, facilement positionné parmi les meilleures dates de l'année grâce aux performances de Temple et d'Antaeus, où en plus j'aurai pu faire des rencontres sympas et retrouver de vieux amis. HAIL !

Mots clés : watain, temple, baal, antaeus, black, metal, concert, gig, extreme et trabendo

Dernière mise à jour du document : mardi 17 décembre 2013

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre