Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › TOMAHAWK - Elysée Montmartre, Paris, 18.fév.2002

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Tomahawk, Dälek

TOMAHAWK - Elysée Montmartre, Paris, 18.fév.2002

par Nicko › lundi 19 septembre 2005

Première partie

Dälek

Set list

1/ God hates a coward - 2/ 101 north - 3/ POP 1 - 4/ new song - 5/ Sir yes sir - 6/ D+B - 7/ Honeymoon - 8/ Flashback - 9/ (improvisation) - 10/ Birdsong - 11/ Jockstrap - 12/ Laredo

Rappels

13/ Roxy - 14/ Point and click - 15/ Chet

Line up

Mike Patton (chant, samples, claviers), Duane Denison (guitare), Kevin Rutmanis (basse), John Stanier (batterie)

Chronique

Ce soir, l'Elysée Montmartre est aux trois quarts pleins pour accueillir pour la première fois l'un des tout derniers projets de Mike Patton, ici accompagné par Duane Denison, Kevin Rutmanis et John Stanier. Avant cela, en première partie, un trio New-Yorkais est programmé. Dälek, car c'est son nom, joue dans un registre hip-hop très sombre avec pas mal de samples. Le style n'étant pas trop ma tasse de thé, j'ai patiemment attendu la fin de leur set qui aura duré un peu plus d'une demi-heure.

Par la suite, pendant le changement de matériels sur scène, c'est Patton lui-même qui vient préparer ses claviers et micros ! Mike est vraiment à part !!! Le show commence avec 3 titres de l'album éponyme, et tout de suite, on s'aperçoit que le son est vraiment bon. Tout est centré sur Patton, les autres membres restant plutôt dans leurs coins. Et Patton s'amuse, cela se voit, à jongler entre tous ses micros et différentes machines. Et le pire, c'est que les enchainements entrent tous ces instruments sont parfaits, cela en devient vraiment impressionnant. Les autres musiciens ne sont pas en reste avec une prestation générale exemplaire. Le plus marrant tout au long de ce concert aura été de voir Patton gesticuler dans tous les sens et dans toutes les positions pour faire sortir de sa bouche tous les différents sons et bruits bizarroïdes qu'elle est capable d'émettre. Et à ce jeu, il est magistral ! Pour moi, "Flashback" restera comme le moment le plus incroyable du set. Le groupe joua aussi un grand nombre d'inédits et autres reprises dans des styles très divers et variés. On peut d'ailleurs noter un dernier morceau fabuleux, très jazzy, calme où Patton a pu s'en donner à coeur joie dans un registre crooner où il excelle. Un bon petit concert de la part d'un groupe très original, doué et talentueux.

Mots clés : Tomahawk, rock, Etats-Unis, concert, Paris et Nicko

Dernière mise à jour du document : lundi 19 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre