Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Iron Maiden - Bercy, Paris, 5 juin 2013

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Iron Maiden

Iron Maiden - Bercy, Paris, 5 juin 2013

par Nicko › dimanche 9 juin 2013


Style(s) : metal / heavy metal

Une fois de temps en temps, qu'il est bon de revenir aux bases. Ce soir-là à Bercy, comme c'est le cas tous les 2-3 ans en moyenne, c'est le grand rassemblement général de la famille "metal" dans toute sa diversité. En effet, ce soir, c'est le plus grand groupe de heavy metal de l'univers qui passe dans la capitale. De 7 à 77 ans, des néo-metalleux aux black metalleux les plus extrêmes, Iron Maiden, c'est LE groupe fédérateur. Et ce soir, cerise sur le gâteau, on a droit à un show spécial célébrant les 25 ans de la sortie de leur album "Seventh son of a seventh son" avec une set-list quasiment entièrement axée sur les années 80 de la formation.

Maiden England World Tour 2013

Set-list

Moonchild
Can I Play with Madness
The Prisoner
2 Minutes to Midnight
Afraid to Shoot Strangers
The Trooper
The Number of the Beast
Phantom of the Opera
Run to the Hills
Wasted Years
Seventh Son of a Seventh Son
The Clairvoyant
Fear of the Dark
Iron Maiden

rappels :

Churchill's Speech
Aces High
The Evil That Men Do
Running Free

Report

Alors voilà, comment parler d'un concert d'un groupe qu'on a vu une dizaine de fois sans se répéter ? Ce n'est pas possible ! On sait que ça va commencer par "Doctor, doctor" d'UFO et que ça va se finir par "Always look on the bright side of life" des Monty Python. On sait que ça va être une vraie messe du metal, que ça va être épique, que ça va être grandiose, et à chaque fois on se fait avoir ! On a beau avoir vu 666 fois "The number of the beast", quand l'intro retentit pour la 667ème fois, on est obligé de tout réciter et de sauter partout quand le riff débute ! Là, la particularité, c'est qu'on a que des morceaux qui ont plus de 20 ans. Ca commence par "Moonchild" et le seul défaut de ce concert sera le son des 2-3 premiers morceaux, vraiment mauvais avec un chant trop mis en avant et des guitares inexistantes. Heureusement pour nous, ça sera corrigé rapidement. Les premiers morceaux sont enchaînés rapidement sans temps morts. A peine le temps de souhaiter un joyeux anniversaire à Nicko McBrain que c'est reparti pour la première véritable surprise de la soirée avec un "Afraid to shoot strangers" vraiment exceptionnel. C'est d'ailleurs à ce moment-là que le concert plonge complètement dans le fabuleux. Les problèmes de son sont réglés et les enchaînements suivant sont tout simplement imparables. Il n'y a qu'à voir la set-list. Honnêtement, "The trooper", "The number of the beast", "Phantom of the opera" (bordel de merde ! 2ème énorme surprise de la soirée pour moi !) et puis "Run to the hills" (indescriptible tellement c'est jouissif !). Passé un petit "Wasted years" toujours sympa, voilà que LE plat de resistance arrive pour nous achever, "Seventh son of a seventh son" ! Un de leurs morceaux à rallonge exceptionnels, enfin en live (25 ans après la tournée originale "Maiden England") ! C'est aussi là qu'on voit que le groupe peut se permettre des impasses impensables et que leurs morceaux presque "secondaires" sont incroyables ! Ce groupe peut se permettre de faire 4-5 set-lists totalement différentes et ça sera toujours aussi génial. Imaginez qu'ils n'ont même pas mis "Hallowed be thy name" sur cette tournée !!?? Comme si Black Sabbath ne jouait pas "Paranoid" ! Et pourtant, c'était un concert tout simplement fabuleux. La fin du concert ne sera qu'une confirmation de ce que tout le monde sait. En terme de heavy-metal, il y a Iron Maiden et derrière, loin derrière, les autres. Le hard rock a Led Zeppelin, le heavy metal a Iron Maiden. Et même si Bruce Dickinson a l'air d'avoir pris un p'tit coup de vieux, son chant est toujours impeccable et le groupe derrière lui assure toujours, avec une énergie bien présente. "Fear of the dark" constitue la 2ème et dernière incartade dans les années 90. Il faut aussi noter des décors vraiment très soignés tout au long de la soirée, tirés principalement de l'album "Seventh son of a seventh son", le rendu global m'a vraiment impressionné alors que je ne suis d'habitude pas très réceptif à cette surenchère d'effets en tout genre. Là, ça le faisait vraiment bien. Donc voilà, 1h50 de folie furieuse, Iron Maiden reste encore en 2013 une expérience inoubliable en concert. Vivement la prochaine tournée !!!

Mots clés : heavy metal, concert, Iron Maiden et Nicko

Dernière mise à jour du document : dimanche 9 juin 2013

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre