Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › SJODOGG - Interview avec Dracunculus (guitares)

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Sjodogg

SJODOGG - Interview avec Dracunculus (guitares)

par Nicko › lundi 7 janvier 2008

Voici un nouveau projet sorti tout droit de Norvège avec des membres de Crest Of Darkness et Enthral. Ils viennent de sortir leur premier album sur Osmose Productions il y a un mois, "Landscapes Of Desease And Decadence". Petite interview avec le guitariste et créateur du projet, Dracunculus !

1/ Salut, premièrement, comme il s'agit d'un nouveau groupe qui n'a pas encore sorti d'album, pourrais-tu nous présenter Sjodogg, son histoire, ses membres ?

Dracunculus : Sjodogg a été formé par Kjetil et moi-même au début de l'année 2003. Nous avions joué ensemble au préalable dans Enthral, que j'ai quitté en 1999 dans le but de réaliser un projet solo. Il s'agissait d'une sorte de musique mélangeant BO de film avec du black metal le tout baignant dans une ambiance sombre, atmosphérique et semi-acoustique, avec tout un tas d'effets sonores, d'instruments divers et variés (pas de batterie !) et quelques chants féminins. Kjetil a aussi apporté sa pierre à l'édifice avec quelques trucs éthérés. Le résultat a pris la forme d'un CD de 80 minutes de musique dark ambient, assez singulier. Le projet n'a pas intéressé les labels que j'avais contactés pour le sortir, mais il reste important pour moi - autant du point de vue créatif que de celui de l'exercice de style pour devenir plus indépendant dans le processus de composition musicale. Cependant, ce projet s'est arrêté au bout de 3 ans et demi d'effort. Plus tard, quand le moment est venu de discuter sérieusement avec Kjetil au sujet d'un nouveau projet musical, cette précédente expérience est devenue la base de Sjodogg - utilisant beaucoup de riffs acoustiques pour créer des thèmes atmosphériques sombres et d'une certaine manière minimalistes. Trois démos ont été enregistrés - 2004/2005/2006, avant que nous signions un contrat avec le reconnu et "infâme" label français Osmose Productions.

2/ Comment décrirais-tu votre musique ?

Dracunculus : Le concept derrière Sjodogg était de créer de le musique metal atmosphérique et sombre. Au lieu de se focaliser sur la brutalité technique et les bpm comme beaucoup d'autres formations actuelles, nous voulions accentuer le minimalisme et le groove. Pas de synthés symphoniques à la con, pas de chants féminins romantiques, pas d'harmonies mélodiques, pas de ce genre de merdes... juste du metal sombre et sans compromis.

3/ Quelles sont vos influences musicales et conceptuelles ?

Dracunculus : Il y a quelques groupes qui ont influencé le son de Sjodogg, principalement de manière indirecte je suppose. Tout d'abord, il y a l'EP "Symphonaire infernus et spera empyrium" de My Dying Bride. L'atmosphère est incroyable ! Ensuite, il y a les albums "Dreamweaver" de Sabbat et "Punishment for decadence" de Coroner - de grands albums de la fin des années 80. La propre démo d'Enthral de 1996 propose un vrai titre dépressif qui a inspiré quelques riffs de Sjodogg. Concernant les paroles, comme le suggère le titre de l'album, il s'agit principalement du concept de la dégradation et de la décadence de l'Homme, maladie de chair et de l'esprit, blasphèmes, mort, décrépitude...

4/ Comment avez-vous été mis en contact avec Osmose Productions ? Comment le deal s'est-il réalisé ?

Dracunculus : En fait, c'est Osmose qui nous a contactés. Quelques temps avant de finir la démo "Anno 2006", Kjetil a envoyé un mail via myspace à un groupe dont nous avions entendu parler dans un article sur un site Internet norvégien, Arkhon Infaustus. DevianT, guitariste-chanteur du groupe, en retour a parlé de nous au manager d'Osmose, Hervé, et rapidement il nous a contactés pour nous proposer un contrat. Nous sommes très reconnaissant de DevianT pour nous avoir aidés.

5/ Que représente ce label pour toi ?

Dracunculus : Osmose est un label légendaire avec une très forte demande de signatures venant de l'Underground. Au début des années 90, ils ont apporté le black metal norvégien et par la suite, ils ont toujours continué en signant des formations intéressantes et provocatrices. En ce sens, Osmose correspond très bien à Sjodogg et vice versa.

6/ “Landscapes of Disease and Decadence", votre premier album, sort ces jours-ci. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ? Y'aura-t'il un artwork ou un packaging particuliers ? Une édition limitée ?

Dracunculus : L'album contiendra du matériel des deux dernières démos "Anno 2005" et "Anno 2006", mais dans une version masterisée. Nous avons coopéré avec Stian Aarstad depuis la première démo et nous sommes très fiers du son que nous avons créé pour Sjodogg. Nous avons délibérément choisi un son "ouvert" et dynamique, permettant aux instruments de littéralement briller avec une légère dominance basse/batterie et des vocaux lourds et intenses. Tout le matériel a été enregistré dans divers endroits à Oslo et aux alentours sur une période de deux ans. Le mastering a été réalisé par Tom Kvålsvoll à Strype.

7/ Est-ce que vous envisagez de jouer live pour promouvoir cet album ?

Dracunculus : Faire des concerts n'a pas été une priorité jusqu'à présent, mais nous espérons faire quelques shows durant le printemps 2008.

8/ Il semblerait que la plupart des membres de Sjodogg joue dans d'autres groupes comme Crest Of Darkness et The Legion (ai-je tort ?). Comment faites-vous pour composer et répéter pour Sjodogg avec de tels autres groupes dans vos plannings ?

Dracunculus : Je ne suis occupé que par Sjodogg. Kjetil joue dans Enthral et Crest Of Darkness, bien qu'aucun de ces groupes n'est à temps plein. Aussi, l'année dernière, pour l'Inferno festival, il a fait quelques parties de chant pour The Legion et a joué de la batterie pour Paradigma. Les répétitions ne sont pas un problème sinon.

9/ Comme nous sommes à la fin de l'année, peux-tu nous dire quels sont les albums sortis en 2007 qui vous ont vraiment impressionnés ?

Dracunculus : Pour être honnête, aucun de nous écoute beaucoup de musique actuelle - il semblerait que nous soyons restés scotchés à la fin des années 80 et début 90, achetant des trucs anciens et obscures (spécialement Kjetil - NDLR : il serait bon pote avec Poky celui-là !!), plutôt que de regarder les nouvelles sorties. Ceci dit, le dernier album de nos collègues de label, Arkhon Infaustus, "Orthodoxyn", est vraiment un truc très sombre et oppressant avec une énorme atmosphère. Ce doit être l'un des rares groupes de metal extrême actuellement qui maitrise réellement l'art de créer des harmonies vraiment démoniaques à la guitare ! D'un autre côté, au sujet des albums que je regrette avoir acheté, il y a le premier album de Divine Heresy ainsi que le dernier Nile (c'est vraiment dommage, j'étais un énorme fan de Nile !). "Amputecture", le dernier Mars Volta est génial cependant (NDLR : Proggy, si tu nous lis, un candidat pour toi !).

10/ Comme vous êtes signés sur un label français, êtes-vous en contact avec des groupes français (NDLR : interview réalisée par mails...) ? En connaissez-vous d'ailleurs ?

Dracunculus : A part Arkhon Infaustus, nous ne connaissons pas beaucoup de groupes français. Récemment, j'ai entendu des titres de groupes tels que Gojira, Antaeus et Deathspell Omega (entre autres...) qui possèdent tous une atmosphère pesante. Vraiment de bons trucs dans cette liste ! Est-ce que Voivod compte en tant que français ? (NDLR : Non, ni le Canada ni le Québec ne sont des provinces françaises... pour l'instant !) "Dimension hatrôss" est un de mes albums favoris de la fin des années 80.

11/ Merci d'avoir répondu à ces quelques questions. Je te laisse conclure.

Dracunculus : Thanks for taking an interest in Sjodogg. Cheers !

Mots clés : Interview, black metal, Norvège, Sjodogg, Osmose Productions et Nicko

Dernière mise à jour du document : lundi 7 janvier 2008

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre