Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › MAYHEM - La Locomotive, Paris, 12.sept.2000

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Mayhem

MAYHEM - La Locomotive, Paris, 12.sept.2000

par Nicko › lundi 19 septembre 2005

Tournée

Grand declaration of war tour 2000

Première partie

Aeternus + Red Harvest + Griffin

Set list

1/ Silvester anfang - 2/ In the lies where upon you lay - 3/ Fall of seraphs - 4/ Carnage - 5/ Crystalized pain in deconstruction - 6/ Buried by time and dust - 7/ Symbols of bloodswords - 8/ To daimonion - 9/ Il principe - 10/ Deathcrush - 11/ View from nihil - 12/ Freezing moon - 13/ Chainsaw gutsfuck - 14/ A time to die - 15/ Pure fucking armageddon

Rappels

16/ I am thy labyrinth

Line up

Maniac (chant), Blasphemer (guitare), Necrobutcher (basse), Hellhamer (batterie)

Chronique

Dû à un retard de mon TGV (1 heure), j'ai loupé les trois premiers groupes (en effet, j'ai interrompu mes vacances pour assister au concert !). On m'a dit que seul le premier groupe, Griffin, avait été original avec en prime une reprise, que personne ne connaissait (!!), du "Animal fuck like a beast" de W.A.S.P..

J'entre donc dans le vif du sujet avec Mayhem. Premier concert à Paris du groupe en plus de 16 ans de carrière, cela ne se loupe pas ! Après une courte intro, "Silvester anfang", le groupe entame avec le second morceau du dernier album, "In the lies where upon you lay". Déjà, première constatation : le son est vraiment confus, principalement au niveau de la guitare. Ensuite, deuxième constatation : Hellhammer, derrière ses fûts, est vraiment monstrueux. C'est lui et lui seul qui tient le groupe. Il est extrêmement carré et précis. On dirait presque un batteur de death-metal. L'ambiance générale est assez apocalyptique avec l'utilisation de stromboscopes très puissants. Aux vocaux, j'ai trouvé que Maniac n'était pas au meilleur de sa forme et en tout cas bien inférieur à ce qu'il réalise en studio (surtout par rapport au "Wolf's lair abyss"). Le groupe a interprété beaucoup de titres du dernier album, six au total, alors que seulement deux morceaux de "De mysteriis dom Sathanas" ont été joué, "Buried by time and dust" et le magnifique et incontournable "Freezing moon", assurément le plus grand moment de ce concert. On a aussi pu assister à une présentation d'une partie de la collection de couteaux de chasse de Maniac, mais il ne nous a pas gratifié d'une de ses célèbres auto-mutilations ! Le set s'est terminé par une version très amputée du "Pure fucking armageddon" (la même version que celle du "Mediolanum capta est") avant que le groupe n'exécute en rappel le morceau "I am thy labyrinth" extrêmement bourrin, digne de Marduk ! Pour conclure, je dirais qu'un concert de Mayhem est une expérience à part, mais qu'ils ne sont pas vraiment au top sur scène, surtout au niveau du chant et de la guitare. Comme quoi, on ne peut pas remplacer Euronymous et Dead si facilement !

Mots clés : Mayhem, Norvège, blck metal, indus, concert, Paris et Nicko

Dernière mise à jour du document : lundi 19 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre