Vous êtes ici › ArticlesConcerts › HRAFNAGALDURS PERFORMERS - Grande Halle de La Villette - salle Charlie Parker, Paris, 28.sept.2004

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Sigur Rós With Steindór Andersen, Hilmar Örn Hilmarsson, María Huld Markan Sigfúsdóttir, Sigur Ros, Hrafnagaldurs Performers

HRAFNAGALDURS PERFORMERS - Grande Halle de La Villette - salle Charlie Parker, Paris, 28.sept.2004

par Nicko › lundi 19 septembre 2005

Festival

Islande de glace et de feu, une quinzaine culturelle islandaise

Spectacle

Odin's Raven magic

Line up

Sigur Ros : Jón Thór Birgisson, Kjartan Sveinsson, Georg Hólm, Orri Páll Dyrason

Hilmar Orn Hilmarsson, Steindór Andersen, María Huld Markan Sigfúsdóttir, Árni Haroarson (chef d’orchestre)

La Schola Cantorum : Guðrún Finnbjarnardóttir - Valgerður Ólafsdóttir Ásdís Kristmundsdóttir - Aðalheiður Þorsteinsdóttir Margrét Sigurðardóttir - Jónína Guðrún Kristinsdóttir Anna Hinriksdóttir - Elfa Margrét Ingvadóttir Þorbjörn Sigurðsson - Guðmundur Vignir Karlsson Hugi Jónsson - Þorvaldur Þorvaldsson Hjálmar Pétursson - Björn Thorarensen Hera Björk Þórhallsdóttir - Gísli Magnason Kirstín Erna Blöndal - Örn Arnarson

L’Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Paris : Karen Jeauffreau (violoniste solo), Sara Chenal, Diane Delauney, Eugénie Guibert, Yuriko Kase, Matthieu Lecce, Anaïs Perrin, Maud Rouchaleou, Valentine Tourdias, Akémi Toyama-Mehlem (violonistes), Delphine Anne, Jérôme Arrignon, Cédric Catrisse, Maria Mosconi, Karine Page (altistes), Olivier-Marc Becker, Paul Ben Soussan, Nicolas Carpentier, Julien Decoin, Olivier Denhaut (violoncellistes), Marie Asselin, Hsiao-Yi Chiang, Nicolas Crosse, Pénélope Poincheval (contrebassistes), Philippe Breniaux, Eric Du Fay, Jérôme Flaum, Christophe Gaurier, Camille Lebrequier (cornistes), Hélène Colombotti, Gianny Pizzolatto, Hervé Trovel (percussionnistes)

Chronique

Ce soir à La Villette se tient le premier de 2 concerts exceptionnels ! Dans le cadre du festival "Villette Numérique 2004" ainsi que dans celui de "Islande de glace et de feu, une quinzaine culturelle islandaise", le groupe electro/ambient Sigur Ros, accompagné de Hilmar Orn Hilmarsson, Steindór Andersen, María Huld Markan Sigfúsdóttir, du chef d'orchestre Árni Haroarson, de la Schola Cantorum et de L’Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Paris (rien que ça !), tous réunis sous le nom de Hrafnagaldurs Performers, est venu nous interpréter une oeuvre basée sur quelques sagas (contes anciens islandais), "Odin's Raven magic". Les présentations étant faites, rentrons dans le vif du sujet. L'oeuvre, d'une durée de 70 minutes environ, se présente comme une sorte d'enchainements de structures répétitives mais surtout évolutives. La base de l'oeuvre est, la plupart du temps, assurée par l'orchestre (impeccable de bout en bout cela va sans dire) auquel s'ajoutent les parties de chant de la Schola Cantorum (choeurs composés à 50% de femmes) ainsi que celles de Sigur Ros (dont la performance est, au final, plus discrète que ce à quoi je m'attendais). Au milieu de tout cela, Steindór Andersen récite ce qui doit certainement être les contes servant de fil conducteur au spectacle. Sigur Ros, quant à eux, n'utilisent que très rarement leurs instruments "habituels", amis la majeur partie de leurs interventions est effectuée à l'aide d'un très imposant marimba en pierre, sorte de gigantesque xylophone (ils étaient parfois 5 à jouer en même temps dessus !), réalisé spécialement pour l'occasion, donnant comme sons des sortes de percussions douces et aériennes illustrant à merveille la nature islandaise. D'ailleurs ces percussions m'ont rappelé l'album d'Eyvind Kang intitulé... "The story of Iceland" !!! Véridique ! Couplé aux sons, on aura pu aussi admirer des projections de films (à l'instar des concerts de Neurosis) nous plongeant définitivement au coeur des volcans de l'île de glace ! Cependant, au bout d'environ 50 minutes, j'ai trouvé que le concert s'essoufflait quelque peu, les structures des différentes parties devenaient de plus en plus redondantes et perdaient en intensité. Heureusement que le final aura été absolument magistral et fabuleux (j'en frissonne rien que d'y penser) dans un style proche de Godspeed You Black Emperor ! avec une montée progressive suivie d'une explosion finale énorme ! Bref, l'art et la manière de finir en beauté. Encore une fois, Sigur Ros expérimente et nous propose des projets hors du commun. Cette soirée fut très agréable et j'attends avec impatience la sortie du DVD de ce spectacle !

Mots clés : Hrafnagaldurs Performers, Sigur Ros, Hilmar örn Hilmarsson, ambient, pop, post-rock, opéra, Islande, Islande de glace et de feu, une quinzaine culturelle islandaise, concert et Nicko

Dernière mise à jour du document : lundi 19 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre