Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Der Weg Einer Freiheit, Paris, Petit Bain, 28 mars 2019

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Au Dessus, Der Weg Einer Freiheit

Der Weg Einer Freiheit, Paris, Petit Bain, 28 mars 2019

par Nicko › vendredi 29 mars 2019


Style(s) : metal extrême / black metal

Mine de rien, les Allemands de Der Weg Einer Freiheit roulent leur bosse depuis maintenant 10 ans sur la scène black metal. Quoi de plus naturel alors, pour fêter l'événement, que de faire une tournée anniversaire en interprétant l'intégralité de leur premier album, éponyme et sorti en 2009, ainsi qu'une petite sélection de titres plus récents ? Vous savez déjà par l'intermédiaire de mes chroniques que j'adore leurs albums. Je ne pouvais décemment pas louper une telle soirée. En plus, pour les accompagner, les talentueux Lituaniens d'Au-Dessus sont aussi de la partie. Bref, cette date était entourée par un très gros trait de marqueur rouge sur mon agenda et j'attendais avec impatience ce 28 mars 2019.

affiche Der Weg Einer Freiheit

Il était prévu en guise de première partie la performance de The Devil's Trade. Lorsque j'arrive sur place, le musicien (car il s'agit d'un one-man-band - même sur scène - à l'instar de Trepaneringsritualen) sort juste de scène. Je ne pourrai donc pas trop vous en parler.

C'est donc avec Au-Dessus que ma soirée débute. On rentre directement dans le vif du sujet ! Les Baltes sont tous encapuchonnés tel les Français de The Great Old Ones et ils jouent une musique massive et oppressante à l'image des autres Français de Deathspell Omega. L'ambiance est lourde et pesante, les lights restent sombres et le son est un peu brouillon. Cela donne un petit côté apocalyptique pas dégueu. Le chanteur est particulièrement impressionnant et charismatique derrière son pied de micro stylisé aux symboles de la formation. Le chant est ample, hurlé, puissant et véritablement maléfique. La performance du groupe sonne comme un gros bloc compact qui explose à la figure du public. Musicalement, il est facile de décrire leur style. Ils se rapprochent de Deathspell Omega dont ils reprennent l'atmosphère, le chant, le son, mais dans une approche plus directe et moins folle. Contrairement aux Français, ils ne partent pas dans toutes les directions avec des rythmes syncopés et des changements de parties incessants. Ils restent sur des rythmes binaires pour assommer l'auditeur. Et sur scène, le résultat est particulièrement réussi. J'avais découvert Au-Dessus sur scène et là encore, je les trouve super convaincants. Une très bonne entame de soirée en ce qui me concerne.

La foule est maintenant bien compacte à Petit Bain quand arrive le moment pour Der Weg Einer Freiheit d'investir la scène pour débuter sa célébration des 10 ans de leur premier album. L'atmosphère est tout aussi pesante que pour Au-Dessus, Nikita arrive devant son micro lui aussi stylisé, avec l'emblème du dernier album en date du groupe, "Finisterre", toujours avec son indéboulonnable t-shirt sans manches de Dissection mais avec des cheveux bien plus longs que par le passé. Et c'est parti pour un "Ewigkeit" particulièrement furieux ! Le son est cru, vraiment agressif, ce qui augmente encore la violence brute de ce début de performance. Pour avoir vu le groupe à maintes reprises ces dernières années, cet entame est de loin la plus agressive de la part du groupe. A l'époque de ce premier album, Nikita n'était pas encore au chant et il doit donc maintenant s'adapter à celui du premier chanteur du groupe, Tobias, beaucoup plus criard et hurlé. Et là, pour le coup, Nikita est clairement déchaîné ! Même si le groupe a évolué en jouant encore plus sur les contrastes entre parties brutales et parties (très) calmes, il ne perd en rien son énergie et sa folie. Parce que là, vraiment, cette performance sur ce début de concert est vraiment ultra-brutale. A nouveau Tobias, toujours impassible derrière ses fûts, est magistral ! C'est aussi avec ce genre de célébrations qu'on peut voir le chemin parcouru et l'évolution prise par la formation en 10 ans. On sent bien que les morceaux à l'époque étaient moins recherchés même si la base de leur style était déjà bien en place. Le groupe va même jusqu'à interpréter le bonus CD des rééditions CD de l'album, "Ruhe", avant qu'il n'enchaîne sur quelques morceaux des albums plus récents. Ça commence avec pour la toute première fois en concert, "Ein letzter tanz" du dernier album. Ce choix est assez périlleux tant la première partie très calme, juste avec une simple guitare en son clair, amène un grand contraste avec le reste du set beaucoup plus brutal. Cette performance sera en partie gâchée par l'irrespect de certains membres du public qui vont passer leur temps à parler pendant cette introduction très calme et demandant du silence de la part du public (les gars, si vous vous en foutez de ce qu'il se passe sur scène, montez sur la terrasse, vous serez mieux pour discuter et vous ferez chier personne !). Pour le reste, la pression ne baisse pas tant les qualités d'interprétation du groupe ainsi que l'homogénéité de leurs compositions sont grandes. Le groupe reviendra pour "Lichtmensch" avant que Tobias ne revienne seul jouer à la guitare "Idyll" (mais que ne sait-il pas jouer ?), issu des bonus tracks de l'album "Unstille" pour bien finir de nous achever. Merci pour tout Der Weg Einer Freiheit et surtout revenez quand vous voulez, le plus tôt sera le mieux !

Set-list Der Weg Einer Freiheit
  • Ewigkeit
  • Spätsommer
  • Frei
  • Aurora
  • Zum abschied
  • Welk
  • Neubeginn
  • Ruhe
rappels :
  • Ein letzter tanz
  • Requiem
2ème rappel :
  • Lichtmensch
3ème rappel :
  • Idyll

Bref, une soirée magnifique, d'un très haut niveau avec de jeunes formations ultra-talentueuses. A nouveau, je ne peux que vous conseiller de vous intéresser à ces deux groupes super intéressants, ils ont à nouveau prouvé qu'il fallait compter sur eux !

Mots clés : Nicko, concert, black metal, Der Weg Einer Freiheit, Lituanie et Allemagne

Dernière mise à jour du document : vendredi 29 mars 2019

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre