Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › David BOWIE - Zénith, Paris, 24.sept.2002

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste David Bowie

David BOWIE - Zénith, Paris, 24.sept.2002

par Nicko › vendredi 16 septembre 2005

Tournée

Heathen Tour 2002

Set list

1/ Life on Mars ? - 2/ Ashes to ashes - 3/ Survive - 4/ Breaking glass - 5/ Cactus - 6/ China girl - 7/ Slip away - 8/ Fame - 9/ I’m afraid of Americans - 10/ 5:15 the angels have gone - 11/ I’ve been waiting for you - 12/ Afraid - 13/ Fashion - 14/ Rebel rebel - 15/ "Heroes" - 16/ Heathen

Rappels

17/ A new career in a new town - 18/ Sunday - 19/ Hallo spaceboy - 20/ Everyone says 'Hi' - 21/ Let's Dance - 22/ Ziggy Stardust

Line up

David Bowie (chant, guitare, harmonica), Earl Slick (guitare, chant), Mark Plati (guitare, basse, chant), Gerry Leonard (guitare), Gail Ann Dorsey (basse, chant, guitare), Sterling Campbell (batterie), Mike Garson (claviers), Catherine Russell (claviers, chant, percussions)

Chronique

Après avoir donné un concert en petit comité à l'Olympia le 1er juillet dernier, voici donc que David Bowie revient dans la capitale pour une série de deux concerts sold-out au Zénith. Et on rentre directement dans le vif du sujet sur les coups de 20h15, car en effet, il n'y a pas de première partie. C'est donc Mike Garson aux claviers qui débute le concert avec au fond de la scène les 5 lettres illuminées B-O-W-I-E. C'est avec un "Life on Mars ?" magistral que David Bowie fait son entrée. J'en ai encore la larme à l'oeil tellement c'était beau et émouvant. Le reste du groupe rejoint les deux musiciens à la fin du morceau avant d'enchainer sur un "Ashes to ashes" convenable, mais manquant à mon avis d'un peu de pêche. C'est à partir du titre suivant, "Survive" que tout s'emballe. La rythmique est lourde (il faut dire, il y a 3 guitares et une basse !) et le batteur, Sterling Campbell, tout bonnement phénoménal ce soir-là, commence son festival. Toutes les périodes, ou presque, de la carrière de Bowie sont passées en revue, du très étrange et expérimental "Breaking class" au tube "China girl", tout y passe, et avec un brio impressionnant. A cette occasion, "China girl" justement n'aura jamais été aussi rock ici par rapport aux précédentes versions que j'avais eu la possibilité d'entendre.

Une large part de la set-list est réservée au dernier album dont les interprétations en live sont relativement fidèles aux versions studio sans pour autant être des copies. En effet, sur l'album, beaucoup d'effets ayant été utilisés, il a fallu ré-intrepréter ces titres au format live avec un minimum d'ajouts de samples. Le résultat est vraiment impressionnant avec notamment des guitares excellentes ! Bowie, quant à lui, chante toujours aussi bien et aussi juste, le tout en étant d'une élégance rare. On peut aussi remarquer qu'il s'amuse beaucoup sur scène, en plaisantant avec ses musiciens tout en ayant une aisance naturelle avec le public. De plus, chaque titre est pour lui une performance d'acteur avec une gestuelle parfaite ! On se rend compte facilement de son passé de mime. En fin de concert, parmi les moments forts de la performance, je retiendrai la version de "Heroes" tout en crescendo pour finir en apothéose avec encore une fois des guitares fabuleuses. Seul le rappel m'a paru un ton en dessous avec des titres que je trouvais peu appropriés... On peut quand même noter des versions vraiment terribles de "Hallo spaceboy" et de l'incontournable "Ziggy Stardust". C'est donc après presque 2 heures de show que les lumières se rallumèrent. Une bien belle soirée comme on aimerait en vivre bien plus souvent !

Mots clés : David Bowie, pop, rock, Paris, Grande-Bretagne, concert et Nicko

Dernière mise à jour du document : vendredi 16 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre