Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Mayhem, Paris, Trabendo, 15 dec. 2016

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Mayhem, Watain

Mayhem, Paris, Trabendo, 15 dec. 2016

par Nicko › dimanche 1 janvier 2017


Style(s) : metal extrême / black metal

Ce soir à Paris, on a droit au passage de l'une des tournées les plus attendues de l'année. Au programme, les légendaires norvégiens de Mayhem vont interpréter en intégralité leur premier album "De mysteriis dom Sathanas", avec en première partie les suédois de Watain qui nous servirons de leur côté, l'intégralité de leur deuxième album, "Casus Luciferi". Autant dire deux albums assez similaires et légendaires. Bref, un tel plateau, cela ne se refuse pas ! Le Trabendo est bien évidemment rempli comme un œuf et on retrouve dans la salle pour ainsi dire tout ce que la scène parisienne possède de black metalleux !

Affiche

Franchement, cette chronique, elle ne va pas être compliquée à écrire. Ça commence avec un Watain particulièrement en forme qui a amené tout son attirail sur scène, des os, du sang, du feu, le tout saupoudré de souffre et mené de main de Maître par le très charismatique Erik, aidé par ses 4 compagnons d'aventure. Le son est bon, bien puissant, mais aussi suffisamment sale et brut pour coller à l'aspect sulfureux de leur black metal. L'interprétation est top, les morceaux sont ultra-efficaces et c'est là que l'on se rend compte que cette période du groupe n'a absolument rien à voir avec leurs efforts suivants. Honnêtement, quand je compare leur performance ce soir et leur précédent show auquel j'ai assisté, au Fall Of Summer il y a quelques années, il n'y a pas photo, ce soir, c'était tellement plus convaincant et destructeur. "I am the earth" a été le point d'orgue de ce set, mais ce qui fait aussi le succès de cet album, et donc de leur performance ce soir, c'est l'homogénéité de l'album, qui fait que tout semble limpide et direct. Leur concert est passé super rapidement et franchement, à la fin, tout le monde en redemandait. Sans round d'observation, Watain a conquis la salle sans difficulté. Il n'y avait de toute manière pas d'autre groupe aussi judicieux pour ouvrir pour ce qui va suivre...

Le concept a de quoi faire saliver, Mayhem nous interprétant en intégralité leur chef d'oeuvre "De mysteriis dom Sathanas", considéré par beaucoup comme la pierre angulaire du black metal. Franchement, on sait d'avance qu'on va assister à un concert grandiose. J'avais eu la chance d'assister à la première matérialisation de ce set, presque un an jour pour jour plus tôt au Black Christmass Festival et je n'avais pas été déçu. Ce soir-là au Trabendo, je n'en attendais pas moins. On retrouve le même rythme entre les morceaux, cette même aura, une interprétation de chaque morceau comme s'il s'agissait à chaque fois d'un tableau musical différent, avec, entre chacun, une respiration sous forme de morceau ambiant glauque du meilleur effet. Le groupe est impeccable, Attila, affublé d'une cape, fait preuve d'une aisance sur scène avec un jeu théâtral au point. Le seul bémol se situe au niveau visuel où nous n'avons pas droit au backdrop impressionnant de la pochette du fameux album et donc sans aucune mise en scène, je pense notamment à la lune pendant "The freezing moon" et au jeu de lumières tout au long du set. Ce soir, nous avons droit à de la brume (beaucoup) et 2-3 teintes de projecteurs différents, donnant certes un visuel cohérent et qui colle bien à l'image de l'album, mais qui aurait gagné à être un peu plus élaboré. Pour le reste, musicalement, c'est du caviar, chacun des musiciens est parfait, Hellhammer est bien évidemment impressionnant et Attila nous tient en haleine pendant l'heure que dure la performance grâce à son charisme. Et puis finir avec le morceau-titre, "De mysteriis dom Sathanas", est à lui seul un argument en béton pour confirmer que ce concert aura été exceptionnel.

On pouvait presque dire que c'était gagné d'avance, avec une telle affiche et un tel programme, mais il faut bien admettre que je n'ai pas du tout été déçu. Je n'ai pas été loin de passer la soirée idéale. Les absents ont définitivement eu tort !

Fichiers associés à ce document

Mots clés : Mayhem, Watain, black metal, légende, Paris, concert, Nicko, Casus Luciferi et De Mysteriis dom Sathanas

Dernière mise à jour du document : dimanche 1 janvier 2017

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre