Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › MAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Klub, Paris, 17 déc. 2012

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Make A Change... Kill Yourself

MAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Klub, Paris, 17 déc. 2012

par Nicko › mardi 18 décembre 2012


Style(s) : metal extrême / black metal

Ce soir, au Klub, c'est concert pour déprimés et suicidaires ! Ca tombe bien, j'avais justement besoin d'un p'tit remontant !! Un temps annulé à une dizaine de jours de la date, le concert a finalement eu lieu. Au départ, la tournée devait faire une dizaine de villes en Europe, au final, seuls Paris et Zürich seront joués. Alors le Klub, c'est vraiment une toute petite salle, pas de scène ni d'estrade, le groupe joue au même niveau que le public, ça donne une grande proximité avec les musiciens. Make A Change... Kill Yourself est un groupe danois que j'ai découvert il y a quelques années, un peu par hasard, mais qui m'avait très agréablement surpris. Vu la petite renommée de la formation, je n'imaginais pas un jour la voir en concert à Paris, surtout dans ce style si extrême et jusqu'au-boutiste. Je ne pouvais manquer une telle soirée.

Vu mon arrivée relativement tardive, je ne vois que quelques minutes de Void Inside, le premier groupe. Je ne vais pas trop juger du peu que j'ai vu, ça avait l'air tout à fait dans le ton de ce qu'on pouvait prévoir de la soirée, dépressif et décalé.

Ca enchaine avec The Great Old Ones, groupe bordelais que j'allais découvrir. J'avais entendu parlé de cette formation, avec des termes plutôt élogieux. On m'avait dit qu'il s'agissait d'un groupe vraiment novateur qui allait plus loin que du simple black metal. Déjà, ce qu'on peut dire avant même la première note jouée, c'est que les musiciens n'ont pas du tout le look ni le profil du blackeux, je les aurais plutôt vu dans un groupe de post-rock ou post-hardcore. Et quand la musique débute, on comprend en fait. Alors The Great Old Ones, c'est du black metal super planant avec beaucoup de plans issus du post-rock. Je dirais qu'il y a un bon côté trippant, deux chanteurs à la Neurosis gueulard style apocalypse/fin du monde. Musicalement, il y a un p'tit côté récurrent, avec toujours la même alternance de passages blastés apocalyptiques suivis de mid-tempos lourds puis de parties limite ambient (voir même carément ambient). Les morceaux sont plutôt chiadés, ça joue bien, il n'y a rien à dire là-dessus. Après, les plans sont un peu déjà-vu, mais les enchaînements entre les différentes parties donnent tout leur intérêt à la musique, avec toujours ce côté planant, aérien rendu possible par la présence de pas moins de 3 guitares. Ne connaissant pas la musique du groupe avant le concert, j'ai quand même eu du mal à vraiment rentrer dans leur monde au début, mais je comprends tout à fait les fans de la formation qui, pour certains, étaient totalement en transe pendant le set. J'ai aussi trouvé que les structures des différents morceaux se ressemblaient pas mal. On peut aussi regretter le peu de communication avec le public. Ce fut tout de même un bon p'tit set bien sympa et un groupe qui essaye de proposer de la nouveauté.

C'est enfin au tour de Make A Change... Kill Yourself d'envestir la "scène". Là, changement de décor. Premier constat, ils ne sont vraiment pas beaux, mais vraiment ! J'ai rarement vu des dégaines aussi crades, peinturlurés de partout avec des masques immondes pour certains, du maquillage coulant de partout, bref, avec eux, ce n'est pas la joie de vivre (et c'est un doux euphémisme...). MACKY, pour les intimes, joue du black metal totalement issu de la vague old-school du black metal norvégien et plus précisément de Burzum. Ils jouent énormément sur les ambiances et sur le côté lancinant et répétitif de la musique. MACKY, c'est des titres de 10-15 minutes, souvent en mid-tempos mais avec de bonnes accélérations, quelques blasts judicieux et des parties vraiment lentes. Le chant est criard comme on l'aimait il y a 15-20 ans. Il est d'ailleurs très efficace et convaincant. Si vous pensiez que Shining était le meilleur groupe de (black) metal dépressif, MACKY, c'est plutôt dans la cour du black metal suicidaire à la Abyssic Hate qu'il officie. Quelle profondeur dans le jeu et dans le son, j'ai été totalement subjugué par la performance du quatuor. Qu'est-ce que ça a fait du bien de voir un super groupe de black metal à l'ancienne en live !! Pas de fioritures, du bon riff, une rythmique de plomb, des atmosphères agonisantes, des plans qui se répètent sans arrêt, ce chant désespéré plein de haine, de dégoût pour la Vie, de tristesse, de mal-être (on a même eu droit à un lancé de cachets au milieu du set !), un son ample, profond... Tous les ingrédients étaient là pour un résultat très probant. J'ai vraiment adoré chaque minute du concert, pas une seule longueur, toujours un son optimal, agressif juste ce qu'il fallait. Ca faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à un concert de black metal underground ! Il n'y a plus trop de concert de black metal old-school ces temps-ci, eh bien celui-là n'était vraiment pas à louper !

Encore un énorme merci aux groupes et à l'équipe organisatrice qui a réussi à maintenir la date de Paris !! Ca a vraiment valu la peine tellement la qualité était au rendez-vous !

Mots clés : Make A Change... Kill Yourself, black metal, Paris, suicide et The Great Old Ones

Dernière mise à jour du document : mardi 18 décembre 2012

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre